:: The sun is shining like you knew it would. :: Les scénarios
[M] ▲ JASON MOMOA - money on my mind
avatar
Leo A. Whitely
Messages : 516
Date d'inscription : 20/10/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Aaron Paul
Crédit : alaska & tumblr


Emploi : Cascadeur, bassiste pour HPATD & co-créateur du Maverick - un resto que personne et tout le monde connaît
love out loud : yolo

Mar 11 Aoû - 14:27
Talan
Atlas
Iver
Je take the money et je go.
i.  identité
» nom complet
Talan Atlas Iver
» Date de naissance
12 février 1983
» Lieu d'origine
Leeds, Angleterre. Mais il se considère comme un hawaïen de coeur puisqu'il habite à Haleiwa depuis l'adolescence.
» Profession
surfeur officiellement, héritier en fuite d'un cartel de drogue officieusement
» Orientation sexuelle
hétéro
» Situation amoureuse
do I look like I care?!
» Avatar : Jason Momoa difficilement négociable vu le personnage. » Crédit : monroe
ii.  histoire
Leo en connaît très peu sur Talan, en fait. Ce qu’il sait déjà :

* Talan est l’un des meilleurs surfeurs que Leo ait pu croiser de sa vie. En contrepartie, il est tout aussi au courant de son talent et ne se gêne pas pour montrer à tous, principalement Leo, à quel point il est doué.

* Talan est le cousin un peu trop protecteur de Rae, à la base. Il n’a jamais vu d’un bon œil la relation que Whitely et elle entretenaient, encore moins lorsqu’ils n’étaient plus en couple et se fréquentaient seulement. Ce n’était pas rare qu’il se planquait dans un coin en grognant pour leur signifier sa désapprobation.

* Le mastodonte vient d’Angleterre, de Leeds, mais il n’en parle jamais. Il est arrivé avec ses parents et Rae à Hawaii il y a plus d’une dizaine d’années déjà, et son passé ainsi que ses racines anglaises ne regardent personne, si ce n’est ceux qui savent déjà tout.

* Talan est un homme à femmes, aussi rustre puisse-t-il être. Il n’est pas doué avec tout ce qui peut toucher au romantisme, mais il sait quoi dire et quoi faire pour charmer la gent féminine. Il est volage, dans le sens où il ne se limitera jamais à une seule fille à la fois, et même s’il aime bien ses quelques régulières, il n’est pas du genre à penser se caser un jour.

* Les cousins Iver, une fois que Leo a quitté Hawaii pour avoir été jeté dehors de son équipe de surf, l’ont suivi à Los Angeles. Ils n’ont rien dit sur le pourquoi du comment derrière, mais ils sont débarqués en pleine nuit avec le plan d’ouvrir une école de surf à L.A. avec Leo.

* Avec la débandade Rae/Kea, Talan a suivi les filles lorsqu’elles ont décidé de retourner à Hawaii. Il s’ennuyait de son île, paraît-il.

Mais ce qu’il ignore :

* Talan est en fait au centre d’un cartel de marijuana depuis ses premiers pas, étant fils d’une famille de dealers qui a monté une affaire terriblement lucrative à Leeds, affaire qui s’est vu rasée par les Mullins, une autre famille de dealers (et accessoirement liée par le sang à la famille de Leo).

* Les Iver ont quitté Leeds le lendemain d’une tuerie qui leur a pris beaucoup de frères et de sœurs, ainsi que les parents de Rae. Talan s’est donc, depuis ce jour, attribué tout seul le rôle de garde du corps avec sa cousine. Il en mourrait s’il lui arrivait quelque chose.

* À Hawaii, il ne fut pas trop long avant que les Iver recommencent le business de weed. Tout allait si bien, tout était si simple, tout roulait comme sur des roulettes, ils n’avaient là aucune raison de s’inquiéter. Sauf que…

* Sauf qu’évidemment, tout finit toujours par mal aller. Un soir, Talan et ses potes entendent des rumeurs que certains Mullins sont débarqués dans le coin. Ça n’en prend pas long avant qu’ils se faufilent sur leur plantation et y foutent la merde. Seule ombre au tableau, Rae qui les a suivi. Rae qui veut se venger. Rae qui tire sur l’oncle Mullins, le mec à la tête de l’entreprise. Et c’est là que les vraies embrouilles ont commencé.

* Talan et Rae décident – aux vues du timing parfait de Leo qui filait à L.A., de le suivre pour laisser les choses se calmer à Hawaii. Ce qu’ils ignorent, c’est que pendant qu’ils sont en Californie à mentir au Whitely et à mettre sur pied leur projet bidon d’école de surf, le climat à Haleiwa est de plus en plus lourd.

* Talan reçoit un appel, un soir, alors que Leo et Rae sont Dieu sait où, et apprend par sa mère qu’une nouvelle rumeur veut que les Mullins - qui ont maintenant tout le marché hawaïen -  soient sur leur piste, à L.A. Il n’a pas peur, il les attend de pied ferme, il est prêt à leur casser la gueule, mais il avait bien sûr sous-estimé leur nombre. Ils finissent par le trouver au détour d’une ruelle et il s’en voit clairement amoché. Il disparaitra de la carte quelques jours le temps de s’en remettre, mais surtout le temps de les localiser.

* Les Mullins n’arrêtent pas là et finissent par saccager l’école de surf, où ils trouvent Talan et Rae prêts à répondre. Autre ruée de coups, nouvelle bataille, issue de laquelle tout le monde est encore plus amoché. Nouvelle pause, nouvel arrêt sur image, et les Iver reprennent leur souffle. Dans quel merdier se sont-ils encore fourrés?

* Encore une fois, Leo et son timing jouent parfaitement, et Talan profite du triangle amoureux pour ramasser sa cousine et l’entraîner avec lui ailleurs que dans cette autre ville dangereuse. Ils erreront, Keandra avec, pendant plusieurs semaines, avant de finalement se poser dans un bled pourri le temps de prendre des nouvelles des autres Iver, à Hawaii. Là, c’est le carnage. Les parents de Talan sont disparus, on ignore encore où ils sont planqués. Les gars qui bossaient pour le deal de rue se sont tous soit sauvés, soit ralliés aux Mullins et le cartel des Iver n’est plus. Talan ravale difficilement, ce business étant devenu sa vendetta, et décide de prendre les rennes de l’organisation et de vraiment faire les changements nécessaires pour régler tout ça une bonne fois pour toute.

* Talan est donc parti pour Hawaii, laissant les filles derrière lui, ne voulant pas les entraîner dans un plan de merde de plus. Il préfère ignorer où elles se trouvent, afin de ne pas être une faiblesse de plus et de divulguer leur location. Lui, il a d’autres trucs à faire, et il prévoit bien vite démolir quiconque s’en est pris à sa famille, depuis les tous débuts.

* Il reviendra ultimement à Los Angeles lorsque tu commenceras à le jouer – une fois qu’il aura enfin traqué le cousin Mullins, celui qui a organisé la razzia et qui a amoché tant de fois sa famille et surtout sa cousine. Prépare-toi à un bain de sang et un bien bon réglage de comptes.
iii.  liens

Rae O. Iver - La famille
Rae est tout pour Talan, et ça en sera toujours ainsi. Il l’aime d’un amour infini, sans aucun doute, et depuis toujours. Lui qui a vu, qui a tout vu, la fameuse soirée où les parents de la brunette ont été assassiné, les doigts de Rae sur la gâchette quand, des années plus tard, elle a enfin eu sa vengeance. Lui qui a décidé de la prendre sous son aile, toujours, sans jamais penser à autre chose, à un autre moyen, à quoique ce soit qui pourrait les séparer. Rae est l’univers de Talan, elle est sa sœur de coeur et de sang, sa meilleure amie, sa complice. Ils ont appris à vivre ensemble, à se battre ensemble, à survivre ensemble, et aujourd’hui, sans elle, il se sent terriblement déraciné. Comment un ours aussi bourru que lui réussi à devenir aussi attendri par la silhouette de Rae, mais surtout par son bagage, par tout ce qu’elle a vécu, déjà? C’est les liens du sang, des liens qui sont purs, des liens qui ne se briseront jamais. Malgré la distance, malgré les dangers, malgré tout. Malgré eux.
   
Leo A. Whitely - Le p'tit con
Leo emmerde Talan depuis ses premiers pas à Hawaii. Si au départ ils se seraient entendus comme de vrais âmes sœurs de conneries – les deux adorent particulièrement se casser la gueule et ont une très forte tolérance au danger et à la douleur – c’est bien sûr les yeux doux du Whitely qui traînaient d’un peu trop près de Rae qui ont énervé le Iver. Pourtant, avec le temps, Talan a compris que Leo n’était pas aussi con qu’il en avait l’air – parfois. Leo aime vraiment Rae et il aurait pu donner sa vie un nombre incalculable de fois pour elle s’il avait pu, et ça, ça compte énormément aux yeux de Talan. C’est surtout pour ça qu’il acceptera, quand Rae lui propose, de fuir à L.A. le temps que les choses se calment à Haleiwa. Il sait très bien que Rae est allée de nouveau se réfugier chez Leo le temps qu’il règle tout ce qu’il a à faire à Hawaii, et même si l’idée que le blondinet reprenne ses petits jeux de cœur avec sa cousine le font chier, Talan sait qu’elle est quand même entre de bonnes mains. Des mains loyales.
Keandra C. Wailana - la régulière
Lorsque Leo et Rae étaient ensemble, K. et Talan tenaient la chandelle. Aussi instable l'un que l'autre en ce qui concerne leurs relations amoureuses, ils étaient les célibataires endurcies de la bande. Ils n'arrêtaient pas de se taquiner, de s'en prendre à l'autre pour n'importe qu'elle raison. Rae les embêtait toujours sur le fait qu'ils seraient le prochain couple. Hors de question pour les deux, cependant, cela ne les empêchaient pas de s'offrir quelques partis de jambes en l'air. Quand ça leur prenaient, ils se voyaient chez l'un ou chez l'autre. Rien de bien sérieux et pourtant, K. aurait pu craquer. Ils prenaient les paris à savoir qui allait tomber amoureux en premier. Une plaisanterie qu'ils préférèrent stopper quand finalement ça devint sérieux. Aujourd'hui ils rigolent de cette époque et lors de fin de soirées arrosées, les deux ne sont jamais contre un petit retour en arrière.
Sloan H. Bernstein - La drogue
Lorsqu’on croise la tempête Sloan, lorsqu’elle jette son dévolu sur vous, lorsqu’elle vous terrasse, il est presqu’impossible de s’en remettre. Pour toujours. Talan est un roc, Talan est une montagne, Talan est un iceberg immobile, incapable à déranger, à éroder, à détruire. Mais Sloan lui a cogné à la gueule comme il n’aurait jamais pu s’y attendre, Sloan l’a asséné d’un coup, un coup solide, dont il tente encore de se remettre. Non, elle n’était pas sa copine et oui, elle savait exactement ce dans quoi elle s’embarquait lorsqu’elle a commencé à lui faire les yeux doux à Hawaii, lorsqu’il a succombé à ses déhanchements, au danger constant qu’elle personnifie. Mais il s’est brûlé, il lui a montré ses pires et ses meilleurs côtés, il s’est cassé alors qu’elle a tout vu de lui, alors qu’elle connaît maintenant tous ses secrets. Ils se criaient dessus, ils se menaçaient, il l’effrayait de toute sa stature et de tous ces torts, mais pas autant qu’elle le terrifiait, avec tout le pouvoir qu’elle avait sur lui. Et un matin, elle est partie. Amenant avec elle une quantité importante de weed. À L.A., il a tenté de la retrouver, mais il n’a jamais réussi à la confronter vraiment. Il craint un peu trop ce qui arriverait ensuite.
   
Anton B. Bloomer - Le bouc émissaire
Anton était l’alibi parfait, le pauvre con qui n’a rien à perdre, l’idiot qui veut se prouver, aux autres mais surtout à lui-même. Talan le connaît depuis longtemps, depuis Leo, depuis Hawaii, et malgré le fait qu’Anton était une plaie à voir débarquer sur les plages d’Haleiwa, Talan a été plus qu’heureux de le retrouver lorsqu’il a mis les pieds de nouveau sur son île. Le plan était simple, il avait besoin d’un blanc-bec pour infiltrer les Mullins, une taupe, un mec qui lui dirait tout parce qu’il était doué comme personne pour être un traître. Et Anton a joué son rôle à la perfection, cumulant les titres au sein de la famille Mullins, touchant même du bout des doigts à ce que les grandes têtes pensantes du business avaient comme plan à mettre sur pied. Pourtant, Anton a vite compris qu’à un moment, le vent tournait en sa faveur. Traître un our, traître toujours. Talan qui insistait, un peu beaucoup, Talan qui trouvait que les rapports se faisaient rares, Talan qui menaçait même – Bloomer réalisa qu’il avait le pouvoir, qu’il pourrait s’en servir pour obtenir quelque chose, n’importe quoi, à commencer par une nouvelle vie, de l’argent, de nouvelles ambitions. Son stratagème n’impressionna pas Talan qui voulu régler ses comptes avec lui, mais il était trop tard, Anton en savait déjà trop sur lui et sur les Mullins, trop et assez pour le faire chanter. Iver, en furie, finit donc par payer à Anton le billet d’avion vers la destination de son choix, vers une terre promise et inconnue, question de le voir disparaître de sa vue. Même si chaque mois, son nom apparaît comme une raillerie sur les chèques qu’il continue de lui verser. P’tit con.

_________________


« I take myself away. »

I take myself abroad. Making friends with strangers, making enemies of friends. When you're living outside the rules there are no rules to bend. Miles away from the dark days he says if you won't forget me, I won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leo A. Whitely
Messages : 516
Date d'inscription : 20/10/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Aaron Paul
Crédit : alaska & tumblr


Emploi : Cascadeur, bassiste pour HPATD & co-créateur du Maverick - un resto que personne et tout le monde connaît
love out loud : yolo

Mar 11 Aoû - 14:57
iv.  Mes exigences
Bonjour, bonsoir!

 

Déjà, merci de t’intéresser au scénario de Talan, le mastodonte. Il a l'air d'une vraie brute comme ça, d'un roc incassable, mais au fond, il a de bonnes valeurs et un grand coeur. Faut juste gratter beaucoup, beaucoup, beaucoup... et ça c'est s'il vous laisse faire hen Rolling Eyes

Pour ce qui est modifiable : très peu de trucs, je suis vraiment désolé, mais comme Talan a déjà été joué une fois et que les personnages de Leo, de Rae, de Keandra et de Sloan y sont très liés, il y a peu de trucs que je vois s'envoler de son histoire ou de ses liens. Tu peux toutefois t'amuser pas mal avec ce qu'il lui arrive à Hawaii depuis qu'il y est retourné

Tu te doutes donc que Talan est TRÈS attendu mais surtout qu'il a une place de choix parmi les bad boys de STFU - non mais regarde-le rien qu'un peu à quel point il a du potentiel pour casser des gueules, mais surtout pour cérer un empire qui te rendra riche? Ouais je sais, mes arguments sont les meilleurs.    

Bref! N’hésite pas à me bombarder (ou à bombarder Rae ) si tu as des questions!
Merci encore!
     

_________________


« I take myself away. »

I take myself abroad. Making friends with strangers, making enemies of friends. When you're living outside the rules there are no rules to bend. Miles away from the dark days he says if you won't forget me, I won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Les scénarios
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jason Momoa gravement blessé...
» (m) | JASON MOMOA | négociable + keep moving
» conan (again ...)
» This used to be a funhouse.
» [M] Jason Momoa - Cartel Rouge