:: The sun is shining like you knew it would. :: Show me everything else :: Les fiches de liens
Leo - Ten times out of nine, now if I'm blind fine.
avatar
Leo A. Whitely
Messages : 516
Date d'inscription : 20/10/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Aaron Paul
Crédit : alaska & tumblr


Emploi : Cascadeur, bassiste pour HPATD & co-créateur du Maverick - un resto que personne et tout le monde connaît
love out loud : yolo

Ven 7 Nov - 15:06



30 ans ✣ cascadeur pour une boîte de production cinématographique, propriétaire d'un food truck, surfeur pro & bassiste pour HPATD ✣ Californication ✣ céli-yolo

plus ?

B'jour, bonsoir. Alors moi, c'est Leo-nard Atticus Whitely. Pardonnez le bordel hen, j'viens à peine d'ouvrir l'oeil. Si vous vous retrouvez ici, c'est probablement parce que vous êtes un mordu du surf, de musique, de sensations fortes... ou de tacos. C'est que j'ai plusieurs emplois & passe-temps, 'voyez. Je suis surfeur professionnel depuis toujours, payé pour être casse-cou à mes heures (nombreuses), & accessoirement propriétaire d'un food truck mexicain du côté de Playa Del Rey. Mon temps libre, je le divise entre la musique, surtout la basse et la batterie, les BDs et l'écriture. Ouais je vous entends déjà : un pseudo-écrivain, en plus? Je suis né à Los Angeles le 1er février 1984 et ait quitté la ville en 2008 pour faire le tour du monde avec ma BFF d'enfance, Isla Hamilton. Je suis passé par la Thaïlande, l'Australie et l'Amérique du Sud, avant de poser les pieds à Hawaii, capitale du surf pro par excellence. Je suis de retour en Californie depuis l'été 2014 suite à une dispute avec mon coach, et mon expulsion immédiate de l'équipe. Ouais non, pas cool.

CARACTÈRE

Impulsif ✣ Sportif ✣ Marrant ✣ Casse-cou ✣ Courageux ✣ Spontané ✣ Rêveur ✣ Casse-couille ✣ Charmeur ✣ Gourmand ✣ Loyal ✣ Artistique ✣ Immature ✣ Voyageur ✣ Bosseur ✣ Touche-à-tout ✣ Bagarreur ✣ Ouvert d'esprit ✣ Désordonné ✣ Passionné ✣ Volage

AUTRES

J'ai été élevée par deux parents très, très hippies qui sont propriétaires d'un vegan coffee shop à L.A. ✣ J'ai deux grands frères, des jumeaux, impliqués dans des causes planétaires ✣ J'ai quatre passions dans la vie : le surf, l'adrénaline, la musique & les BDs ✣ Je dirige tout seul un food truck bien connu à Playa Del Rey, en plus de poursuivre une carrière de cascadeur professionnel et de jouer de la basse dans le band de mon BFF d'adolescente, HPATD ✣ Je me suis cassé la gueule un nombre incalculable de fois... et ça ne fait que commencer ✣ J'écris beaucoup, souvent, partout, depuis toujours, dans un petit calepin noir qui ne me quitte jamais.  


SARA & TUMBLR & OH!DARLING

_________________


« I take myself away. »

I take myself abroad. Making friends with strangers, making enemies of friends. When you're living outside the rules there are no rules to bend. Miles away from the dark days he says if you won't forget me, I won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leo A. Whitely
Messages : 516
Date d'inscription : 20/10/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Aaron Paul
Crédit : alaska & tumblr


Emploi : Cascadeur, bassiste pour HPATD & co-créateur du Maverick - un resto que personne et tout le monde connaît
love out loud : yolo

Ven 7 Nov - 15:08


Isla L. Hamilton
la soeur, la peste, la famille
Isla, c'est un membre de ma famille. C'est ma cousine adoptive, mais c'est surtout ma soeur, au sens le plus clair de la chose. Je sais pas trop pourquoi je suis allé la voir ce jour-là, plus qu'aux habituels dîners en famille, ou alors je sais exactement. Elle allait pas. Elle souriait pas. Et comme on la connaissait pour être la p'tite tête brune qui sautait partout, tout le temps, ça clochait. Son père était mort ce jour-là, et on a fait l'école buissonnière à manger des bonbons et à regarder des BDs. Presque 20 ans plus tard on est toujours dans la vie l'un de l'autre. On a fait le tour du monde, on a multiplié les conneries, on s'est crié dessus, on s'est trouvés, on s'est perdus, on s'est retrouvés. On ne se juge pas, on s'écoute, on s'aime. On ne se met pas de pression, on débarque l'un chez l'autre sans s'annoncer, on s'énerve, mais on se parle toujours, on sait tout le temps ce que l'autre pense. C'est ce que ça fait surement, de partager sa vie au complet avec la seula et même personne. Parce que même si elle n'a pas le même sang que moi, on est liés pour la vie.

fassylover & tumblr

Ashleigh L. Monaghan
la marrante, l'ex, la galloise
La BFF d'Isla, la soeur de Deklan, Ashleigh était vouée à traîner dans les parages dès le premier jour. Et même si elle avait parfois un caractère de merde et qu'on se prenait la tête, on finissait toujours par rigoler et par enterrer la simili-hache de guerre. Surtout devant les yeux de son frangin, qui à l'époque se servait un peu souvent de moi pour jouer les alibis le temps qu'il bécotait la Hamilton. Ouais, j'aimais pas trop mentir à Ash, mais j'avais tout de même trouvé mon change et je passais de plus en plus de temps avec elle. Deklan a commencé à trouver notre relation un peu moins drôle quand Ash et moi on a remarqué qu'il s'emportait du moment où on faisait semblant de se plaire, et mine de rien, on a continué à jouer le jeu. Jusqu'à ce que ça aille plus loin. Quelques fois, sans plus, mais tout de même assez pour que nos manigances passent avec un peu plus de naturel. Et la beauté de la chose, c'est qu'elle et moi, on s'entendra toujours bien peu importe notre statut. On l'a vu à Hawaii, et on le revoit ici encore aujourd'hui.

avengedinchains & tumblr


Rae O. Iver
La parfaite, l'unique, l'exception
Rae, c'est toute une histoire. C'était y'a 4 ans, une plage, ma tente, mes envies de grandeur, ma passion toute neuve pour le surf. Et elle sur sa planche qui se fichait de tout et de moi. Mais qui portait un peu attention, du moins, quand je me foutais dans son chemin, dans sa vague. On a commencé par se chercher. Pour finir par se trouver sur l'océan, et dans le même lit accessoirement. C'est que je pouvais pas faire autrement que d'imaginer plus avec cette fille-là. Marrante, belle, brillante, forte, y'avait rien qui clochait et c'était tellement simple et naturel que ça allait de soit. Sauf quand son cousin colosse traînait dans les parages, et surtout sauf quand on a réalisé qu'on avait pas assez de temps à se consacrer l'un et l'autre. Et on a tiré un trait sur la partie couple, du moins, celle avec des attaches et des obligations. Après ça, on a continué d'être de bons potes, de très, très bons potes si vous vous demandez, en attendant qu'un jour... je sais pas. Avec elle, je préfère laisser les choses aller, et rien brusquer surtout. Pas elle.

fassylover & tumblr

Keandra C. Wailana
La tentation, le secret, l'amie
Avant les Iver et le coach, je campais directement sur la plage d'Haleiwa avec Sloan, vivant le rêve américain pur et dur. Et elle, elle venait surfer à tous les matins, se fichant complètement de qui était là, de qui assistait au spectacle quotidien qu'elle donnait. Damn qu'elle était douée, et elle l'est encore hein. M'enfin bref, ça n'a pas pris beaucoup de temps avant que j'aie la voir, qu'on sympathise, qu'on devienne potes et qu'on se retrouve à passer des journées, des soirées et des nuits entières ensemble. Quand j'ai rencontré Rae et Talan, K. a suivi elle aussi et au final, la bande s'est formée. Puis j'ai commencé à rôder plus près de Rae, Keandra sa BFF s'occupait de distraire son colosse de cousin et elle a lentement pris la place de l'alliée. Puis y'a eu ce soir où Rae et moi on a rompu comme des cons. De la bière, de la pizza, des confessions, du surf, et plus vite que je m'en rendais compte, K. et moi, on finissait ensemble. Je sais pas du tout si ce qu'on a fait était ok, parce qu'au final coucher avec la meilleure pote de la femme de sa vie c'est pas super brillant, mais on le faisait. Et ça me semblait être le plan le plus logique à l'époque. Son arrivée à L.A. me laisse donc un brin ambiguë. On en est où là, déjà?

Datura & tumblr


Déborah H. White
la bro, la cool, la geek
Déb est le genre de filles que tu veux dans ton entourage. Marrante, pas compliqué, tomboy à souhait, elle se gêne pas pour me défoncer la gueule via la console de jeux vidéos ou dans la vie en général. Elle est cool, sans prise de tête, sans malentendus, sans cachette, sans question. C'est Isla qui nous a présentés sans vraiment le faire, annulant à la dernière minute une soirée cinéma où on était censé l'accompagner. Mais on s'est est fiché, profitant de l'occasion pour aller voir le film le plus dég et le plus violent qu'il y avait à l'affiche, se bourrant de hot dogs et de nachos et remettant le coup en allant s'enfiler des bières ensuite. Avec elle, je me comporte pas en idiot dragueur mais en idiot tout court, et ça nous convient tous les deux. Plus qu'un bro supplémentaire, elle a tous les atouts nécessaires pour rendre nos soirées d'idiots à faire des conneries beaucoup plus sympas, et en prime, elle peut me le dire haut et fort quand j'agis comme un total crétin avec Rae, avec K. ou avec n'importe quelle autre fille qui gravite un peu trop près à mon goût. Elle est franche Déb, et passe pas par tous les chemins pour dire ce qu'elle pense. Et ça fait du bien.

fassylover & tumblr

Freya J. McCarthy
l'amour, la fusion, la première  
Freya a été la première, pour tout. Premier crush, premier coup, première copine, première déception aussi. Mais elle ne voulait rien de plus, je ne voulais rien de plus, on pensait qu'à s'amuser. Qu'à cumuler les conneries, qu'à fuir nos quotidiens trop simples, qu'à voir le monde et lui montrer à quel point on était cool. Elle est disparue aussi vite qu'elle est arrivée, me laissant probablement le genre de séquelles qui m'empêchent de faire une grande personne de moi et d'agir en vrai mec bien avec Rae, mais voilà, Freya m'a tout appris, à sa manière. Elle est retombée dans ma vie par la plus pure des coïncidences à Hawaii, au bras de Talan, et c'était ok. Y'avait la Iver, y'avait K. y'avait Sloan aussi - ma vie était assez meublée de femmes par là. C'est à ce moment que Freya et moi, on est devenus potes. pour vrai. Elle rendait le cousin heureux, ça m'allait. Puis elle est partie du jour au lendemain, typiquement elle. Et Talan est devenu le Talan que je connais maintenant. Quand elle est donc revenue vers moi, il y a quelques jours, et qu'elle proposait que je la remette dans la même pièce que Talan pour qu'ils puissent s'expliquer, j'ai pensé bien faire. Avec elle, il était... heureux? Suffit qu'il se souvienne de ça, et mes dents risquent de rester intactes.

fassylover & tumblr


Birdie B. Salinger
la mauvaise, la bombe, la géniale
Birdie disparaît, réapparaît, disparaît encore. J’ai eu un giga coup de coeur pour elle, et accessoirement aussi pour sa soeur Billie, back in the days. Isla était pote avec elle vu leur boulot au Satellite il y a un moment déjà, et par la bande j’ai eu à la côtoyer un peu tout le temps du moment où j’allais voir la brune au bar. Toujours prête à me suivre dans mes plans foireux, et malgré les remontrances de tout le monde qui trouvait que nos 5 ans de différence sonnaient faux, on a commence à se mettre dans des merdes pas possible, à faire des misères, à se casser la gueule, et à se la recoller mutuellement. Beaucoup. Souvent. J’ai traîné avec les jumelles, leur bande badass et Isla pas mal donc, j’me souviens aussi de Reaver, le copain de Billie à l’époque, qui était vraiment impliqué dans des trucs pas nets comme des courses de bagnole. Auxquelles, vous vous doutez, j'ai pris part quelques fois. Puis je suis partit pour le grand voyage avec Isla, Birdie est disparue de son côté. On s’est retrouvé en Australie où elle m’a fait goûter à son monde, je l’ai revue à Hawaii quand elle a voulu découvrir le mien et un matin, y’a fallu qu’on se sorte de nos habitudes de nomades volages à la con. Billie allait pas. Pas du tout. Et malgré toute la merde dans laquelle Birdie s’était si savamment mise, y’a fallu que je les réunisse de nouveau. Pour leur bien, j’vous le promets.

fassylover & tumblr

Olivia R. O'Ceallaigh
l'ancienne, l'intello, la rebelle
Olivia est l'ex-copine de Miccah, mon grand frère. Si je l'ai d'abord connue comme étant une activiste qui prenait part aux plans humanitaires parfois intenses, parfois pleins de bonnes intentions de mes frères, je trouvais aussi en elle une bonne oreille, le genre à qui on se plait bien de raconter sa vie. J'ai trouvé dommage qu'elle ait pas plus loin avec Miccah, parce que vraiment à mes yeux de gamin leur relation était presque idyllique. Mais rapidement, ils se sont rendus à l'évidence qu'ils seraient toujours bien meilleurs amis qu'amants, et ils se sont séparés sans mal, gardant beaucoup d'estime et d'affection l'un pour l'autre. Aujourd'hui je la retrouve, encore plus cool qu'avant. Elle semble même s'intéresser de très, très près à mes écrits et ça, ça me plaît. Seule ombre au tableau : son mariage. Ça, je le sens pas du tout, surtout depuis que je me suis mis en tête de la remettre dans la même pièce que Miccah, juste pour voir.

crédit


Callie S.L. Garcia
la voix, la forte, l'alliée
Callie est d’abord et avant tout la voix de HPATD. Une voix en or, différente, comme on n’entend pas tous les jours. Une voix qui captive, même les plus cons dans mon genre qui sont du style à se lancer dans tous les sens pour attirer un brin d’attention. Accessoirement, elle est aussi la copine de Jackson, la bonne âme qui a vu en lui quelque chose de bien, qui a tenté pendant de longs moments de s’accrocher à lui, de lui montrer la lumière, peu importe ce dont elle avait l’air. Ils ont une gamine ensemble, Ella, une petite poupée qui aurait pu les unir un temps. Mais y’a aussi eu Rae, Rae la parfaite, ma Rae, qui est tombée dans les filets de Jacks. Ou l’inverse. Assez pour que ça me pince fort, loin. Assez pour que ça fasse pareil à Callie, et qu’elle encaisse le coup tout aussi ardemment que moi, même si elle a tout fait pour pas le montrer. Y’a eu ce soir, après une répèt, où je l’ai obligée à me suivre. Où on a finit par aller boire une pinte, puis deux, puis sept, rien que pour montrer qu’on allait bien. Qu’on s’en fichait d’eux, qu’on était de grandes personnes avec des vie qu’on arrivait très bien à gérer tout seul. On a pas eu besoin de dire grand chose ce soir-là, on a pas eu envie de faire croire quoique ce soit. On a bu, on a oublié, on a rit même un peu. Puis on s’est revu. Rien de bien grandiose, quelques soirées télé, un babysitting une fois, et un ou deux coups de fil échangé pour des banalités. Rien que parce qu’on est potes, rien que parce que c’est simple. Et parce que ça fait du bien, quand on a pas besoin de se casser la tête parfois.

crédit

Ellen C. O'Ceallaigh
Doc, sexy, sexy doc
Ellen est celle qui constate mes conneries, semaine après semaine. Bon, dans les faits, jouer le casse-cou c'est devenu un peu comme ma deuxième nature, au grand dam de tous ceux qui m'entourent, mais elle ne semble pas se laisser amadouer par mes ecchymoses, préférant rouler des yeux et me filer un examen crânien à tous les trois mois rien que pour s'assurer que je me suis pas éclaté trop de neurones depuis ma dernière visite dans son bureau. Certains diront que j'ai le meilleur karma du monde pour que ce soit elle qui s'occupe de mes conneries un peu tout le temps, d'autres pourraient penser que je fait exprès d'attirer son attention au moindre os éclaté, mais au final, les moyens importent peu. Ce sont ses courbes aguicheuses qui se chargent du reste et ça, ça me convient pleinement.

crédit


June E. Hampton
la p'tite, l'innocente, la vilaine  
June a toujours été la petite soeur de Warrick. La jolie blonde fragile, celle qu'on a peur de casser, qu'on ne veut pas brusquer, qu'on adore parce qu'on la trouve douce, adorable, sans malice. Warrick, le grand frère donc, ancienne figure de surf à l'international que j'admirais du haut de ma planche, s'est retrouvé sur mon chemin à partir du moment où je suis passé en mode surfeur pro. S'il est devenu par la bande mon mentor, il était aussi l'un de mes meilleurs amis à une époque, m'introduisant au monde du surf professionnel, me partageant ses astuces, ses contacts, ses secrets. À force d'apprendre, j'ai bien fini par devenir meilleur et l'inévitable arriva - je finis par surpasser le maître. Les fiestas post-compétitions avec Warrick et June s'effritèrent non longtemps après, me laissant avec un goût amer en bouche. Serait-il possible que mon pote de toujours soit... jaloux? Puis, il a fallu que de vieilles rancunes d'avant ressortent lorsque je remis les pieds à L.A., tombant sur June. June, la nouvelle version. Rousse, maligne, blasée. Elle a bien changé, l'ange sage d'avant. Et ce n'est pas pour me déplaire, oh non. Limite, ça m'intrigue. Beaucoup plus qu'il ne le faudrait.

fassylover & tumblr

Andy B. Hovington
le souvenir, le danger, l'amie
Andy et Leo, ça remonte à loin. Une fête de lycéens un peu trop arrosée, une série de textos qui n'en finissent plus et un roadtrip sur la côte juste pour désobéir en plein soir de semaine et déjà, les deux adolescents ne se lâchent plus. Leo craque instantanément pour Andy la mauvaise fille, la gamine un peu trop rebelle qui sèche les cours pour bosser dans un café en bord d'océan. Et elle, c'est le sens de l'humour & surtout le côté casse-cou de Leo qu'elle apprécie, sans trop oser, par contre. S'en suit d'une longue liste de mauvais coups où les deux s'amusent à foutre un désordre terrible dans leur quartier respectif. C'est bon, d'être jeune et con, et ils prennent un malin plaisir à être détestables une fois le soir venu. Leur relation évoluera tranquillement vers une belle amitié, gardant contact lorsqu'ils déménageront à l'autre bout du monde. Andy se surprendra même à accourir dans les bras de Leo dès qu'il reviendra en ville. Sachant qu'il est le p'tit frère de Miccah, elle cherche en lui une bonne oreille qui l'aidera à regagner le coeur de son frère... jusqu'à ce que celui-ci les trouve ensemble et apprenne par la bande leur idylle d'ados. Si toute cette histoire aurait pu être marrante un temps, les deux frères risquent de trouver le tout beaucoup moins amusant, surtout maintenant qu'Andy utilise effrontément Leo pour se rapprocher de Miccah.


fassylover & tumblr


Sloan H. Bernstein
pote, bed pote, pas bed pote
Sloan énerve Leo. Sloan, fait rire Leo. Sloan est incapable de faire assez chier Leo pour qu’il la laisse au bord de la rue avant de filer à plein gaz, malgré le fait qu’il ait eu le goût à de nombreuses, nombreuses reprises. Elle est une bombe à retardement, elle est brillante, elle est allumée, elle pique là où ça fait mal et ça la fait rire, toujours trop fort. Leo & Sloan, ça date du Brésil. Quand Parker, Benji, elle & lui ont cohabité pendant toute une année. Là où il a facilement trouvé le chemin de son lit, et elle, du sien. Ils se sont cherchés et se sont trouvés encore plus, ne voulant rien de plus, de donnant rien de plus de toute façon. Puis Leo a eu envie un matin d’aller surfer là où ça se passait vraiment, de tenter sa chance pour rejoindre une équipe qui vaudrait la peine, qui le porterait vers des compétitions avec de bonnes sommes à la clé. Et elle a suivi, Sloan a fait ses valises et est partie avec lui, prête à lever les voiles vers du différent. Dans l’avion, ils ont fait le pacte con de ne plus se toucher comme ça, parce qu’à la fin, ça les faisait sombrer dans une routine de merde. Ils ont scellés le tout dans les toilettes avec une quickie et puis paf, voilà, une nouvelle pote rejoignait la vie du blond. Elle s’est fondue à merveille, une fois à Hawaii, au point de devenir pote et un peu plus avec toute leur nouvelle bande. Jusqu’à ce qu’elle s’emmerde. Jusqu’à ce qu’elle se barre. Comme d’hab. Mais c’est ok, c’est Sloan. On aime ou pas. Et Leo, il adhère.

fassylover & tumblr

Bonnie A-H. Vermeer
la cool, l'agile, la star
La vedette, l'actrice accessible, celle qui fait des blagues entre les scènes, et qui n'a pas peur de faire la conne au risque d'entacher sa réputation. J'ai eu à côtoyer Bonnie sur quelques plateaux déjà, commençant à faire de plus en plus de cascades pour le boulot, et à chaque fois j'ai réussi à bien rigoler avec elle. Sans pression aucune, elle se propose même parfois pour m'accompagner dans des scènes où sa co-star préfère envoyer une doublure - moi, hey - et à deux on s'en est toujours bien sortis. Y'a peu elle à même commencé à suivre quelques leçons de surf pour un nouveau rôle, et encore une fois elle a prouvé bien haut et fort qu'elle n'était pas une petite nature. bon, elle rame un peu faut dire, et avec Talan comme prof elle risque d'avaler quelques bouillons, mais elle est si marrante à voir se tenir sur une planche que ça vaut la peine de l'encourager hen. Surtout lorsqu'elle en profite pour lancer quelques piques à Talan, et que je lui fais écho. Bien sûr.

fassylover & tumblr


Samantha Aisenforth
la conquête, le corps, la belle
UC

fassylover & tumblr

NOM DU LIEN
NATURE DU LIEN
++++++++++

fassylover & tumblr

code by oh!darling

_________________


« I take myself away. »

I take myself abroad. Making friends with strangers, making enemies of friends. When you're living outside the rules there are no rules to bend. Miles away from the dark days he says if you won't forget me, I won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leo A. Whitely
Messages : 516
Date d'inscription : 20/10/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Aaron Paul
Crédit : alaska & tumblr


Emploi : Cascadeur, bassiste pour HPATD & co-créateur du Maverick - un resto que personne et tout le monde connaît
love out loud : yolo

Ven 7 Nov - 15:08


Brent D. Whitely
le jumeau, le grand, le bad
Leo était le petit frère chiant. Le petit con qui voulait toute l’attention, qui l’avait aussi, au passage. Brent le détesta de suite lorsqu’il fût assez conscient pour voir sa tronche, mais avec les années, il s’adoucit à son contact. Quand il comprit que Leo ferait n’importe quoi pour avoir l’approbation de son grand frère, le jeu changea rapidement d’angle et Brent commença vraiment à s’amuser. Il le traînait partout, au grand dam de Miccah qui sentait la gaffe à plein nez à tous moments. Ç’aurait pu se terminer là, un grand frère pourrissant par la bande la vie du petit, avant qu’Isla débarque. C'est elle qui changea la dynamique. Elle, c’était la fille par extension de la famille. L’orpheline adoptée par la tante Whitely, qui se fusionna à la vie de Leo comme si elle avait toujours été là. Leo vu bien vite que Brent changeait un brin en présence d’Isla, qu’il soit un gamin turbulent et dérangé ou un adolescent en pleine crise d’hormones. S’il pensait que son grand frère agissait seulement à titre protecteur avec la brunette – comme l’a fait Miccah – il finit bien vite par se douter que quelque chose de bizarre se tramait du moment où il emménagea avec Isla chez les jumeaux post-lycée. Depuis ce moment-là, il y a comme un tabou entre les deux. Même s’ils continuent de foutre la merde du moment où ils se retrouvent dans la même pièce, même si Leo se meurt de retrouver Brent entre ses voyages autour du monde, même si Brent a gardé l'habitude de traîner Leo partout du moment où il risque d'y avoir de la casse, Hamilton reste un sujet délicat pour les deux. Pas assez pour entacher leur relation, mais suffisamment pour que ça fasse chier. Dans les deux sens.

fassylover & tumblr

Miccah H. Whitely
le jumeau, le grand, le bon
Leo, Leo, Leo. Si l'entièreté du clan Whitely s'aime et se supporte, Leo est bien un petit emmerdeur comme il ne s'en fait plus aux yeux de Miccah. Typique petit frère un peu tête brûlée, il s'est souvent retrouvé avec de regard noir de la part du grand frère, parce que franchement, il savait se mettre dans la merde comme personne. C'est Miccah qui l'accueillera à l'aéroport une fois Leo de retour d'Hawaii, et qui verra l'étendue des dégâts en remarquant son corps cassé de partout. Comme un ange gardien particulièrement chiant au yeux du petit frère, Miccah est aussi accessoirement celui qui a été et qui le sera toujours quoiqu'il arrive. C'est ça qui rend les deux frères si proches l'un de l'autre. Peu importe ce qu'ils peuvent se dire ou se faire, se crier dessus ou se cogner, ils finissent toujours par s'en remettre. Toujours? Pas quand il y a des filles dans les parages apparemment... Après l'histoire avec Ashleigh, c'est Andy qui s'immisce entre les deux et qui ajoute un trait de tension lorsque Miccah apprend qu'elle a elle aussi choisi Leo, il y a longtemps de ça. Et qu'elle s'y remet aujourd'hui.

avengedinchains & tumblr


Deklan F. Monaghan
le BFF, le frère, le double
Aaaaaah, Deklan. Meilleur pote de toujours, celui avec qui j'ai grandis, avec qui j'ai découvert la musique, le foot, la bière, les filles. On était jeunes et cons quand Isla et Ash nous ont traînés avec elles pour la première fois. On allait à une fête de lycéens si je me trompe pas, le truc où elles avaient besoin qu'on passe à la supérette leur acheter des bières. Et si on avait finit par se retrouver tous les deux sur le canapé à constater que le houblon allait mieux à l'une qu'à l'autre, Dek et moi on avait fini par sympathiser. J'me rappelle plus si la musique ou le fait qu'il sortait en cachette avec Hamilton nous a le plus lié, mais bref, on est devenus inséparables. Les grands plans d'avenir, les duos de guitare et de basse à n'en plus finir, les joints à partager, les nuits blanches à jouer à la console, les tournées de bus scolaire à travers l'état pour suivre la saison avec l'équipe de football... on a tout fait. Et c'est pas mon départ autour du monde qui a gâché la suite. Deklan est venu me voir à Hawaii deux reprises en fait, et chaque fois, c'était comme avant. Un bon gars celui-là, le genre qu'on souhaite garder dans sa vie toujours, même si on s'amuse à le faire chier à l'occasion, pour un poil plus de piquant.

fassylover & tumblr

Parker H. Bernstein
le bro, le nomade, l'emmerdeur
Parker. C'est en Amérique du Sud que je suis tombé sur lui, au Brésil, à Rio. Il était pote avec Ben, et Isla & moi on a crashé sa vie un temps, moi plus qu,elle, avant que je devienne officiellement son coloc avec Benji & Sloan pour une belle grosse année. Vous vous doutez qu'on a pas fait grand chose sauf les cons, hen. M'enfin. Je me souviens plus du tout quand on s'est retrouvés à L.A., probablement parce qu'il traînait déjà avec Jackson et Deklan et qu'à un moment il s'est juste ajouté à notre table avec sa bière. Mais voilà, il est revenu avec ses idées d'idiots dans lesquelles je plonge toujours et un soir il s'est mis en tête de venir chier mon plan drague. À la base, j'm'en sortais bien soit avec le côté musicien, soit avec le côté surfeur, soit avec mon humour à la con. Et cette fois-là, c'était une belle rousse avec un brin de sarcasme qui s'était glissée dans ma ligne de mire. Elle, et sa copine aussi, une brune aux courbes bien définies. Ça allait à un rythme des plus intéressants lorsque le Bernstein est arrivé en foutant son bras autour de moi, m'appelant par des petits noms doux, me caressant les cheveux et la joue. Damn it. Les filles nous ont trouvé mignons, elles ont même eu les yeux brillants à un moment avant de nous laisser en plan et de passer du côté de Jackson et Deklan. Et après? Je lui ai rendu la pareille, en me foutant derrière lui, l'enlaçant, dès qu'une fille posait le regard sur lui. C'est con, c'est immature, mais mes années de pratique avec Talan ont fait qu'aujourd'hui, on peut jouer à ce jeu à deux.

avengedinchains & tumblr


Jackson E. Monroe
L'artiste, l'alcolo, le perdu
Lui, il m'a surpris. L'un des meilleurs potes de Deklan, barman, garagiste, casse-gueule, cauchemar d'Isla, il avait déjà tout du chic type. Le petit plus, c'est qu'il sait dessiner. Et pas juste barbouiller sur un coin de papier en regardant ailleurs - non. Il a un vrai talent, et il le montre à peine. Ça a pris deux bouteilles de whisky, quelques bières et ma pile de vieux Marvel pour voir son regard s'illuminer - ou rougir, c'est selon - lorsqu'il a commencé à dessiner un truc à main levée avec beaucoup, beaucoup de gueule. Gribouiller pour un mec bourré c'est toute une aventure, mais Jackson il avait clairement le crayon comme un prolongement de ses doigts. Ça vous étonne si je vous dis qu'après avoir découvert son don, je l'ai pas lâché pour qu'il bosse avec moi sur mon idée de BD actuelle? J'ai l'impression que son trait et mes mots risquent de faire quelque chose d'aussi nice que très glauque avec cette histoire. Reste à voir si on arrivera à tout terminer avant qu'il se retape Rae & qu'il me l'annonce tout en douceur.

fassylover & tumblr

Talan A. Iver
Le colosse, le partner, le cousin
Ouais, je sais. Talan. L'exemple même du mec que t'as pas envie d'emmerder. Celui que j'ai aligné tout de suite à mon arrivée à Hawaii, d'abord parce qu'il était le meilleur surfeur que j'avais vu en live depuis longtemps, surtout parce qu'il était le cousin et accessoirement le chien de garde de Rae. Mais je l'aime bien, le pire. Quand il ne fait pas craquer ses jointures sous mes oreilles. Partenaires, on a participé à plusieurs compétitions en duo durant les 4 années où j'ai vécu à Hawaii. Et même si je le faisais chier à prendre presque toujours des risques, il semblait s'amuser à me voir aller et limite, m'encourager quand ça nous amenait direct vers une victoire. Des trophées, des médailles, des mentions, on en partage des tonnes ensemble. Je sais qu'il pèse parfois ses mots, qu'il fait gaffe avec moi même si je peux être autant casse-couille sur une planche qu'à rôder autour de sa cousine, mais voilà, c'est mon pote. Un pote comme il s'en fait pas, un gros ours bourru avec un sens de l'humour douteux et une manie à me draguer comme si on était un vieux couple, mais un pote surtout. Un vrai. Et ouais, son retour c'est du bonbon pour moi. Déjà parce que Rae le suit, surtout parce qu'il est débarqué avec l'idée la plus marrante du lot : ouvrir à trois une école de surf. Si je veux? Hell yeah!

Datura & tumblr


Dimitri J. R-Queen
le bagarreur, le pote, le barman
Dimitri est d’abord et avant tout un pote de Parker et d’ashleigh. Un excellent pote de Parker et d’Ashleigh. Mais surtout, c’est un mec qui me ressemble beaucoup. Tendance à se casser la gueule, à jaser bagarre, à lever le coude. Le fait qu’il soit le proprio de Brennan aide aussi à la cause, parce que même si je l’ai croisé au Brésil du temps de la colocation avec Parker, c’est vraiment à L.A. où je l’ai côtoyé pour vrai. N’a suffit que d’une soirée avec le Bernstein pour qu’on boit comme des cons, pour qu’on se raconte nos histoires de gamins accros à l’adrénaline, pour qu’on s’imagine faire de la cours arrière du bar notre nouveau terrain de jeux, notre nouvelle zone de combats extrêmes à la Fight Club. J’ignore quand le projet prendra naissance, quand on pourra passer nos soirées à se cogner sur la gueule pour le fun mais bon, déjà, l’idée m’emballe tellement que je me sens comme si j’avais 5 ans à la veille de Noël. Je voudrais bien vous tenir au courant de la suite, mais comme la première règle du Fight Club, c’est de ne pas parler du Fight Club, so… hé.

crédit

Benjamin O. Hutchinson
ami, jackass, idiot
Anciens colocs, potes de voyage, partenaires de conneries des plus idiotes au plus phénoménales, Benjamin & Leo ont vite sympathisé. Un peu parce que Leo & Isla étaient en mode rencontre lorsqu’ils ont décidé de partir faire le tour du monde, surtout parce qu’avec la personnalité du brun, c’était difficile de faire autrement. Il était marrant, il était con, il était brillant et surtout, il avait les meilleurs stratagèmes pour attirer à eux les plus belles filles qu’ils pouvaient croiser. Isla se délectait à chaque soir de les voir draguer et eux, ils profitaient de leur jeunesse comme bon leur semblait. Quand Isla décida de quitter le Brésil pour retourner à L.A., Benji proposa à Leo de rester un temps de plus avec lui, de prendre une chambre dans l’appart qu’il partageait avec Parker et Sloan, et de pas quitter les Amériques du Sud trop vite qu’il le fallait. Plans de merde à toutes les semaines, bro code par la bande & tout le reste, Leo, Ben et Parker ont tout fait côté emmerdes, pendant que Sloan elle récoltait les pots cassés pour les leur tirer à la tronche dès qu’ils la faisaient trop chier. La belle vie, quoi. Puis Leo a filé vers Hawaii avec la cousine Bernstein, alors que Ben rêvait des retrouvailles du trio de jackass, un jour ou l’autre.

crédit


Owen O'Ceallaigh
le troll, le mari, le pion
Colin est le nouveau mari d’Olivia. Un con, à mon avis. Un mec qu’il me semble facile à mépriser, facile à vouloir cogner aussi. C’est bien certain qu’après avoir grandit en voyant la Penrose dans les bras de Miccah, le gros ours qui s’attendrissait à son contact, je suis tout sauf à l’aise avec son nouveau choix de mec. Je sais, c’est clairement pas de mes affaires, mais les faits sont là. Il est taré, il est pédant, il se croit tout permis, et son petit jeu de mari faussement attentionné sauf tout sauf vrai à mes oreilles. Il a bien vite compris à m’entendre que j’étais tout sauf fan, et ç’aurait très bien pu s’arrêter là, qu’on limite nos interactions pendant que je marine un plan de gosse de foutre Miccah et Olivia dans la même pièce juste pour voir, mais c’était sans qu’on se dire que la blonde lui proposerait un de mes manuscrits. Une BD sur laquelle je bosse depuis un moment, qui me tient vachement à cœur, mais qui semble être complètement nulle aux yeux de Owen. Et là, pas moyen de m’en défaire. S’il est pour dénigrer mes trucs, je vais me faire un plaisir de lui dénigrer la gueule.

fassylover & tumblr

NOM DU LIEN
NATURE DU LIEN
++++++++++

fassylover & tumblr


code by oh!darling

_________________


« I take myself away. »

I take myself abroad. Making friends with strangers, making enemies of friends. When you're living outside the rules there are no rules to bend. Miles away from the dark days he says if you won't forget me, I won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ellen C. O'Ceallaigh
Messages : 414
Date d'inscription : 04/11/2014
Pseudo : Elina
Célébrité : Olivia Wilde
Crédit : bombshell / tumblr


Emploi : Médecin à l'hôpital
love out loud : Libre comme l'air ~

Dim 9 Nov - 17:27


Je sens que je t'ai vu souvent à l'hôpital

_________________
I do everything I want ▵
©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leo A. Whitely
Messages : 516
Date d'inscription : 20/10/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Aaron Paul
Crédit : alaska & tumblr


Emploi : Cascadeur, bassiste pour HPATD & co-créateur du Maverick - un resto que personne et tout le monde connaît
love out loud : yolo

Dim 9 Nov - 17:49
Oh ouaaaaaaaaaaais
Limite, t'as dû à plusieurs moments me dire que si j'y remettais encore une fois les pieds, c'est toi-même qui se chargerait de casser mes os encore intacts

_________________


« I take myself away. »

I take myself abroad. Making friends with strangers, making enemies of friends. When you're living outside the rules there are no rules to bend. Miles away from the dark days he says if you won't forget me, I won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ellen C. O'Ceallaigh
Messages : 414
Date d'inscription : 04/11/2014
Pseudo : Elina
Célébrité : Olivia Wilde
Crédit : bombshell / tumblr


Emploi : Médecin à l'hôpital
love out loud : Libre comme l'air ~

Dim 9 Nov - 17:53


Ou alors je te refile une carte d'abonnement

_________________
I do everything I want ▵
©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leo A. Whitely
Messages : 516
Date d'inscription : 20/10/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Aaron Paul
Crédit : alaska & tumblr


Emploi : Cascadeur, bassiste pour HPATD & co-créateur du Maverick - un resto que personne et tout le monde connaît
love out loud : yolo

Dim 9 Nov - 22:14
J'aime l'idée

Je risque de foutre la merde à l'hôpital, autant pour mes courses en chaise roulante dans les couloirs que  pour mes frasques de "Nah, j'ai pas besoin de ces médocs là. Saaaaaaalut!" tu t'en rends compte, hen?
Ahaha.

En même temps, y'a Miccah qui bossait à l'hôpital jusqu'à tout récemment - il va s'être fait mettre à la porte pour une histoire de manifestation ( http://staytherefreakup.forumactif.com/t155-m-charlie-hunnam-well-i-ve-lost-it-all-i-m-just-a-silouhette ) et donc peut-être qu'Ellen le connaissait lui aussi. C'était l'ex-copain d'Olivia, tu te souviens?

Bref, moi je serais pour que Leo & Ellen aient un truc bien positif. Elle saurait qu'il est pote avec Rae parce que Rae traînera souvent à l'hôpital aussi, pour le gronder et lui par la bande il se ferait un plaisir de lui faire de beaux yeux pour qu'elle autorise son départ précipité une fois qu'il se réveille après s'être cogné la tête trop fort Rolling Eyes

Je prévoyais l'amocher bien comme il le faut d'ici aux alentours de Noël, il sera limite incapable de bouger de son lit après avoir fait une trop grosse connerie sur un plateau de tournage. Alors habitues-toi tout de suite à le voir pas mal dans les parages

_________________


« I take myself away. »

I take myself abroad. Making friends with strangers, making enemies of friends. When you're living outside the rules there are no rules to bend. Miles away from the dark days he says if you won't forget me, I won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Ven 28 Nov - 16:19
Muahahahah me voilà
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Leo A. Whitely
Messages : 516
Date d'inscription : 20/10/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Aaron Paul
Crédit : alaska & tumblr


Emploi : Cascadeur, bassiste pour HPATD & co-créateur du Maverick - un resto que personne et tout le monde connaît
love out loud : yolo

Dim 7 Déc - 21:05
Fiche à jour, n'hésitez pas à me lancer un burrito si je vous ai oublié

_________________


« I take myself away. »

I take myself abroad. Making friends with strangers, making enemies of friends. When you're living outside the rules there are no rules to bend. Miles away from the dark days he says if you won't forget me, I won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Mar 23 Déc - 11:35
Il y a déjà énormément de jolies filles dans ce répertoire ! Mais pourrais-je me rajouter comme un flirt/ex-sexfriend d'il y a genre 7 ans ? Quand Sam en avait 20 et Leo 23 ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isla L. Hamilton
Messages : 1212
Date d'inscription : 13/10/2014
Célébrité : Zooey Deschanel
Crédit : Melaaniee & tumblr


Emploi : Rédactrice en chef de YOLO.
love out loud : Soulmates only exist in the Hallmark aisle of Duane Reade Drugs.

Lun 29 Déc - 19:42
Il fait dire qu'il y a de la place sans problème
En plus à ce moment il commençait à faire du surf un peu plus professionnellement à L.A., et à travers il était très, très, très fêtard, alors ça colle parfaitement.
On s'imagine un petit contexte autour?

_________________


« Strike a pose. »
When all else fails and you long to be, something better than you are today. I know a place where you can get away. It's called a dance floor, and here's what it's for. Ladies with an attitude. Fellows that were in the mood. Don't just stand there, let's get to it. Strike a pose, there's nothing to it. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youobviouslylackoriginalitymag.tumblr.com/
Invité

Mer 31 Déc - 14:37
*passe la tête discrètement*

Je peux?

J'ai une petite idée mais je ne sais pas si elle va te plaire... Au pire on pourra toujours brain-stormer dessus pendant des heures ou attendre que l'inspiration divine nous tombe dessus... Mais bref, June ayant sept grands frères, il est fort probable que l'un d'entre eux se soit lancé dans une carrière de surf professionnel, et qu'il ait donc côtoyé Leo pendant un petit moment. Forcément, June assistait aux championnats et autre, elle a sans doute croisé la route de Leo et peut-être qu'il ferait partie des rares personnes qui l'auraient rencontrée alors qu'elle avait encore ses longs cheveux blonds et qu'elle était timide et gênée pour un rien. Tout ça pour dire qu'ils ont du sympathiser, pas grand chose mais juste histoire de pouvoir se reconnaitre si leur chemin se croisent à nouveau. Peut-être qu'ils se sont croisés dans un bar ou ailleurs, elle s'est souvenue de lui, il a peut-être mis un peu de temps avant de se rappeler qu'elle était la petite soeur de Warrick (son grand frère âgé de 31 ans, non je n'ai pas fait l'arbre généalogique ) et ils auraient pu boire à la santé dudit grand-frère.

Reste à savoir si ça se termine entre les draps d'un bel hôtel (non, June ne va jamais chez les gens) ou si au lieu de ça, elle passe à son food-truck toutes les deux semaines lors de sa sortie "parmi le monde des gens normaux" et il fait bien partie des seules personnes qu'elle ne prend pas de haut et qu'elle ne traite pas comme un moins que rien...

Dis-moi si toutefois l'idée te tente, et si jamais il y a un truc qui cloche surtout n'hésite pas à me le faire savoir!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isla L. Hamilton
Messages : 1212
Date d'inscription : 13/10/2014
Célébrité : Zooey Deschanel
Crédit : Melaaniee & tumblr


Emploi : Rédactrice en chef de YOLO.
love out loud : Soulmates only exist in the Hallmark aisle of Duane Reade Drugs.

Mer 31 Déc - 18:31
Bien sûuuuuuuuuuuuur que tu peux
Je vais même aller te voir avec d'autres moi pour la peine

TOUT me va. Déjà, le truc de June timide versus June aujourd'hui ça risque de bien intriguer Leo, ça c'est sûr. il aurait pu être dans une compétition avec Warrick (j'adooooore le prénom) back in the days, à ses tous débuts, et là je le verrais clairement avoir été le petit con de service, celui qui en fait trop pour être remarqué, qui gagne pas nécessairement et qui idôlatre ton grand frère, un peu plus vieux que lui, peut-être même qu'il aurait été le gagnant ou un truc du genre. Après ils passent le reste de leur temps à surfer, l'un coachant l'autre, devenant un genre de mentor ou je sais pas. Ils se retrouvent à quelques pipelines ensuite, peut-être même à l'autre bout du monde aussi, et voilà quoi, paf ils sont liés.

Côté June/Leo, il aurait sûrement été du genre à jouer les grands frères avec la version timide de June. Genre la voir tenter de s'inclure durant une soirée de célébration post-compétition, lui payer un verre et lui faire la conversation alors que son frère la plante là pour jaser surf avec qui il veut. Il aurait pas vu autre chose en elle qu'une fille sympa, la petite soeur de Warrick, sa petite soeur au passage. Après on pourrait même faire un genre de dispute entre Warrick & Leo, genre Leo surpasse le maître en compétition et gagne effrontément une médaille que Warrick aurait eue si Leo avait pas joué au con sur sa planche et ça explique ce pourquoi ils ne se parlent plus.

ET BAM, Leo tombe sur June à un moment ici, elle a complètement changé du tout au tout et il sait pas où se mettre,

_________________


« Strike a pose. »
When all else fails and you long to be, something better than you are today. I know a place where you can get away. It's called a dance floor, and here's what it's for. Ladies with an attitude. Fellows that were in the mood. Don't just stand there, let's get to it. Strike a pose, there's nothing to it. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youobviouslylackoriginalitymag.tumblr.com/
Invité

Jeu 1 Jan - 17:15


Je songeais déjà à faire le scénario du fameux grand frère mais tu finis de me convaincre avec tout ça Et puis ça correspond tout à fait à l'idée que je me faisais de Warrick, le côté je laisse ma soeur dans un coin dans les soirées mais je ne manque pas de jeter des regards noirs à tous ceux qui s'approchent trop près d'elle... Et puis la raison de leur dispute me convient également parfaitement!! Warrick aurait vraiment très mal vécu la défaite, et ça pourrait sûrement être une des raisons qui l'ont finalement poussé à laissé tomber le surf et il pourrait peut-être bien finir à L.A. lui aussi... *va songer au scénario un peu plus loin* :uhu:

Pour revenir à nos deux zigottos, leur retrouvailles va effectivement être très awkward... I mean, June est rousse et elle semble être une vraie peau de vache avec tout le monde... Hmm du coup à voir si elle pourrait pas appeler Leo de temps en temps quand elle se retrouve perdue au milieu de Los Angeles et qu'elle a pas envie de rester toute seule? Leo pourrait plus ou moins lui rappeler ses grands frères d'une certaine façon et quand elle serait pas en état de rentrer chez elle ou que la solitude lui pèse un peu trop elle doit lui proposer d'aller faire un peu la bringue? Ça arriverait assez rarement, la June de maintenant aime pas trop admettre qu'elle a besoin des autres, mais ça pourrait arriver de temps en temps malgré tout si ça te va. Et puis avec deux ou trois verres dans le nez, on sait pas trop ce qui pourrait arriver, ni la réaction que Warrick pourrait avoir si il débarquait et qu'il apprenait une chose pareille... Mais je m'égare *fuit très loin*

Je sais pas si ça te convient, dis-moi si toutefois tu veux qu'on revienne sur quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Jeu 1 Jan - 19:14
Isla L. Hamilton a écrit:
Il fait dire qu'il y a de la place sans problème
En plus à ce moment il commençait à faire du surf un peu plus professionnellement à L.A., et à travers il était très, très, très fêtard, alors ça colle parfaitement.
On s'imagine un petit contexte autour?

AAAAH ! Alors le truc c'est que quand Sam s'est séparé de son ex Cameron elle a continué à le voir pendant longtemps et elle savait plus comment s'en sortir. Je pensais qu'un jour alors qu'elle était en froid avec son ex, elle l'aurait croisé à une fête, il l'aurait fait rire et les choses se seraient faîtes naturellement à force de se revoir deux trois semaines après après à toi de voir combien de temps ils se sont vus, si il y a eu des sentiments de son coté aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isla L. Hamilton
Messages : 1212
Date d'inscription : 13/10/2014
Célébrité : Zooey Deschanel
Crédit : Melaaniee & tumblr


Emploi : Rédactrice en chef de YOLO.
love out loud : Soulmates only exist in the Hallmark aisle of Duane Reade Drugs.

Lun 5 Jan - 0:21
June E. Hampton a écrit:


Je songeais déjà à faire le scénario du fameux grand frère mais tu finis de me convaincre avec tout ça Et puis ça correspond tout à fait à l'idée que je me faisais de Warrick, le côté je laisse ma soeur dans un coin dans les soirées mais je ne manque pas de jeter des regards noirs à tous ceux qui s'approchent trop près d'elle... Et puis la raison de leur dispute me convient également parfaitement!! Warrick aurait vraiment très mal vécu la défaite, et ça pourrait sûrement être une des raisons qui l'ont finalement poussé à laissé tomber le surf et il pourrait peut-être bien finir à L.A. lui aussi... *va songer au scénario un peu plus loin* :uhu:

Pour revenir à nos deux zigottos, leur retrouvailles va effectivement être très awkward... I mean, June est rousse et elle semble être une vraie peau de vache avec tout le monde... Hmm du coup à voir si elle pourrait pas appeler Leo de temps en temps quand elle se retrouve perdue au milieu de Los Angeles et qu'elle a pas envie de rester toute seule? Leo pourrait plus ou moins lui rappeler ses grands frères d'une certaine façon et quand elle serait pas en état de rentrer chez elle ou que la solitude lui pèse un peu trop elle doit lui proposer d'aller faire un peu la bringue? Ça arriverait assez rarement, la June de maintenant aime pas trop admettre qu'elle a besoin des autres, mais ça pourrait arriver de temps en temps malgré tout si ça te va. Et puis avec deux ou trois verres dans le nez, on sait pas trop ce qui pourrait arriver, ni la réaction que Warrick pourrait avoir si il débarquait et qu'il apprenait une chose pareille... Mais je m'égare *fuit très loin*      

Je sais pas si ça te convient, dis-moi si toutefois tu veux qu'on revienne sur quelque chose...

Comme nos échanges pour trouver des liens m'ont manquéééééééées

Warrick vend du rêve, tu m'enverras un MP si tu veux qu'on solidifie son lien avec Leo

Bon alors déjà les retrouvailles-retrouvailles, Leo risque de faire un saut derrière avant de se rapprocher pour constater la métamorphose complète de June Bon pour le reste moi ça me semble parfait. Le p'tit Leo est tellement relax qu'il poserait probablement aucune question dès que June lui ferait signe. Rien que de voir/de se faire dire qu'elle veut se changer les idées et il se chargerait du reste. Il est pas compliqué le bonhomme, et comme il aime bien June depuis un moment déjà il la considère comme une bonne amie peu importe comment elle traite les autres, ahah.

Ouuuuuuuuuh, mais ouais clairement, on se gâte et on joue dans l'interdit jusqu'à ce que Warrick débarque

Samantha Aisenforth a écrit:
AAAAH ! Alors le truc c'est que quand Sam s'est séparé de son ex Cameron elle a continué à le voir pendant longtemps et elle savait plus comment s'en sortir. Je pensais qu'un jour alors qu'elle était en froid avec son ex, elle l'aurait croisé à une fête, il l'aurait fait rire et les choses se seraient faîtes naturellement à force de se revoir deux trois semaines après après à toi de voir combien de temps ils se sont vus, si il y a eu des sentiments de son coté aussi ?

Ça me va ça aussi!
Bon, Leo a toujours été le gars qui s'attache pas trop trop, mais ça aurait peut-être pu plaire à Sam, du genre, après avoir été avec un mec qu'elle a tellement aimé, jouer avec un type trop relax qui vit au jour le jour pendant quelques semaines aurait pu être une genre de thérapie ou j'sais pas,

_________________


« Strike a pose. »
When all else fails and you long to be, something better than you are today. I know a place where you can get away. It's called a dance floor, and here's what it's for. Ladies with an attitude. Fellows that were in the mood. Don't just stand there, let's get to it. Strike a pose, there's nothing to it. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youobviouslylackoriginalitymag.tumblr.com/
Invité

Mer 7 Jan - 14:18
Mdrrr c'est parfait on est sur la même longueur d'onde, ni l'un ni l'autre ne s'est vraiment attaché mais Leo a été thérapeutique pour elle. :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sloan H. Bernstein
Messages : 629
Date d'inscription : 06/12/2014
Pseudo : betty
Célébrité : Charlotte Free
Crédit : LOVEBUG & tumblr


Emploi : tout & rien, pour l'instant mannequin, DJ, vendeuse dans un sex shop
love out loud : it's always easy to love me when i'm naked.

Mar 13 Jan - 23:56
Parfait, génial!!!
Je t'ajoute rapidement

_________________
"Young, Wild & Free"
So what we get drunk. So what we smoke weed. We're just having fun. We don't care who sees. So what we go out, that's how its supposed to be. Living young and wild and free. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Show me everything else :: Les fiches de liens
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PA GEN DYOL -NEW YORK TIMES LAN BOUNDA MARTELLY
» Yon ATIK ENTERESAN NEW YORK TIMES sou GUY PHILIPPE
» LOS ANGELES TIMES
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Des nuages inhabituels précèdent le tremblement de terre en Chine: des preuves