:: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID :: Les validés
Amy - Tough girl in the fast lane
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Ven 11 Sep - 10:41
Amandla
   Onika
   Sow
We will be everything that we'd ever need.
i.  identité
» nom complet
Amandla Onika Sow. Mes parents ont du se dire que j'étais trop blanche. Que personne ne devinerait que j'étais Afrikaans, ou quelque chose du genre. Du coup, ils m'ont donné les noms les plus typiques qu'ils pouvaient trouver. C'est de toute évidence ma mère, la métisse bilingue, qui les a choisis, et elle avait de grands projets pour moi. Amandla signifie "pouvoir" en Zulu, un cri qu'elle a retenu de ses luttes anti-Apartheid. Onika signifie "guerrier"... De toute évidence, je suis sensée lutter. Sow, c'est juste le nom de mon blanc de père dont j'ai aussi hérité mon teint de peau.
» Date de naissance
J'ai vingt-cinq ans, et je suis né un vingt-huit mai.
» Lieu d'origine
Environ 34° 03′ Nord 118° 15′ Ouest... Oui, je suis née à Los Angeles, rien de bien intéressant. Mes parents ont déménagé depuis l'Afrique du Sud jusqu'au États-Unis peu avant ma naissance et je ne connais de leur pays d'origine que peu de chose. On y va rarement.
» Profession
Médecin légiste. J'avais de grands projets dans la vie, et j'ai fini à disséquer des cadavres. Au final, ça me plaît plutôt bien. Mais ce n'est pas tout ce que je fais de ma vie. Mon boulot, la nuit, c'est aussi hackeuse. Parce que je me débrouille bien derrière un clavier et que l'adrénaline est la meilleure des drogues.
» Orientation sexuelle
Les filles. Définitivement les filles. Il m'est arrivé une ou deux fois de me perdre volontairement dans les bras d'un homme, mais ils ne font définitivement pas le poids.
» Situation amoureuse
Je crois que je suis célibataire aux dernières nouvelles... A moins qu'on ai oublié de me prévenir...
» Groupe : Californication » Avatar : Kristen Stewart » Crédit : chaussette
ii.  personnage
Et t'as des habitudes, des manies ? Bonnes ou mauvaises, on veut tout savoir. Alors déballe ton sac.
J'en ai plein, des habitudes... Et il paraît qu'elles sont mauvaises. Très mauvaises. J'ai l'habitude du joint, de la pipe à crack, de la petite pilule qui fait du bien. J'ai l'habitude de toujours me laisser aller, faire ce que je veux. J'ai l'habitude de manger des chips à toutes les heures de la journée et d'avoir toujours une réserve de bière au frigo. J'ai l'habitude de toujours taxer les autres s'ils ont des trucs qui m'intéresse. J'ai l'habitude de faire des siestes au boulot et de passer mes nuits sur mon ordinateur. J'ai l'habitude de dormir très peu. J'ai l'habitude d'être stone mais de faire comme si de rien n'était. J'ai l'habitude de faire des cures de désintox et de mesurer ma consommation. J'ai l'habitude d'avoir toujours des comics sur moi ou ma nintendo DS avec pokémon. J'ai l'habitude de jouer à la super héroïne la nuit et de vouloir sauver le monde. J'ai l'habitude d'embrasser tout le monde dès que je suis stone et d'envoyer chier les mecs qui croient que ça signifie quelque chose. J'ai l'habitude de me faire engueuler par les gens possessifs quand j'embrasse leur copain ou leur copine. J'ai l'habitude de finir mes soirées à moitié à poil. J'ai l'habitude de me foutre de la gueule du monde et de sortir tout ce qui me passe par la tête. J'ai l'habitude de ne pas être moi au travail, et de ne pas faire d'histoires. J'ai l'habitude d'être douée dans ce que je fais sans même faire d'effort. J'ai l'habitude d'être une chieuse mais que les autres fassent avec.
Un rêve ?
Je crois que ma mère a eu une sacrée mauvaise influence sur moi, avec son militantisme et ses conneries du genre. Je ne suis pas du genre à vouloir faire des efforts pourtant, mais elle m'a quand même transmis son envie de changer le monde. Alors j'ai allié ça avec ma fainéantise, et ça a fait de moi une hackeuse. Mon rêve, c'est de changer le monde depuis mon salon, sans jamais redescendre. Toujours planer, et réussir ainsi. Toujours planer et ne pas vieillir. Être une super héroïne défoncée, parce que ça vaut vraiment le coup.
Une phobie ?
Je ne saurais trop dire si j'ai peur de vieillir ou si j'ai plus peur de me faire virer et de devoir m'activer pour trouver un nouveau job... J'ai pas envie de devenir une vieille conne respectable. J'ai pas envie de redescendre sur Terre et vivre une vie emmerdante. Mais j'ai peur aussi de me faire virer de mon job à cause des drogues, de me retrouver à la rue, et de devoir faire des efforts pour trouver un emploi, pour trouver un logement, pour avoir une vie décente... Ouais, je sais pas trop de quoi j'ai le plus peur. Et puis j'aimerais pas faire une overdose non plus.
Hey, on est à Hollywood après tout, et puis, ça restera entre nous... C'est qui ton celebrity crush ? Janelle Monáe
iii.  IRL
» Pseudo et Prénom : kyute / Claire
» Age : 24 ans (purée, j'allais mettre 23, je m'y suis pas fait après 6 mois)
» Localisation : Actuellement Paris 14e, c'est pas gagné que ça dure
» Comment as-tu découvert STFU ? Totalement par Craiglist, sinon, plutôt via Debbie.
» Taux de présence : le plus souvent possible, je promets!

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Ven 11 Sep - 10:41
iv.  Histoire
Starships were meant to fly, can't stop 'cause we're so high, let's do this one more time

 
young souls on the junk-yard
There will always be someone better than you even if you're the best
So let's stop the competition now or we will both be losers

Il paraît qu'il y a des gosses qui sont classés dans la catégorie "abusés" sans qu'ils comprennent pourquoi. Et il y a surtout des gamins qui ne se considèreront jamais comme abusés et qui ne comprendront jamais pourquoi ils sont devenus comme ils sont. Qui ne comprendront jamais ce qui a fait de leur enfance ce mauvais souvenir. Et je sais que je fais partie de cette seconde catégorie. Cette seconde catégorie trop courante mais pour laquelle on ne peut pas grand chose. Cette catégorie de dommages collatéraux. Cette catégorie qui n'a pas de parents violents. Cette catégorie qui n'a jamais été abusée au sens propre. Cette catégorie qui a été abandonnée au sens figuré. Cette catégorie qui revient seule de l'école, dès qu'elle est entrée au primaire. Qui fait seule ses devoirs. Qui se prépare elle-même son repas. Qui se couche sans histoire du soir. Mes parents n'ont jamais été des monstres pourtant, et je n'oserais jamais les critiquer devant qui que ce soit. Mais je sais bien que d'autres enfants, ceux que je fréquente tous les jours ou simplement ceux de ma famille, l'ont eu plus facile. Ce n'était pas de leur faute. Pas vraiment. Ils n'avaient pas pensé à tout ce qui leur tomberait dessus une fois arrivés à Los Angeles. Et l'activiste qui me sert de mère ne pensait pas être embarquée dans tant de combats. Et le manager qui me sert de père ne pensait pas trouver autant d'âmes perdues en attente de ses conseils éclairés. Ils ne pensaient pas qu'ils seraient tellement pris tous les deux. Et ils n'ont pas songé un instant à prendre une nourrice comme les couples trop riches qu'ils fréquentaient, parce que cela ne leur semblait pas décent de demander à quelqu'un d'autre d'élever leur enfant, même si eux oubliaient de le faire.
Mais je fais avec.

Je me plains un peu, pour la forme, mais seulement à moi-même et à Donny, notre chien. Donny écoute très bien. Les autres n'ont pas besoin de savoir. Les autres me répètent que j'ai bien de la chance de pouvoir me nourrir comme je veux, de céréales au diner et de sandwich au beurre de cacahuète dès que j'ai un creux. Ils n'ont pas tort. J'ai appris à ne pas me plaindre. Je n'ai pas de parents pour me gronder quand mes notes ne sont pas au beau fixe. Je n'ai pas de parents pour me dire de faire mes devoirs plutôt que de regarder la télé. Je n'ai pas de parents pour me dire de ne pas donner la moitié de mon repas au chien. Et quand ils arrivent à être là, ils arrivent à être vraiment là. Ils s'en veulent tellement qu'ils sont prêt à tout, quand ils ont enfin une journée à m'accorder. Je pourrais demander plus. Je pourrais leur faire savoir que je préfèrerais qu'ils restent avec moi. Mais on ne demande pas ces choses-là quand on a dix ans. On se contente de profiter de ces parents un peu trop absents quand ils sont là. On profite des sorties inopinées à Disney. On leur fait croire qu'on est ce genre de gosse parfait dont ils doivent rêver et qu'on voit à la télé. On leur fait croire qu'on est la gamine qui veut être une princesse et porter du rose. Ils ne verront pas qu'on n'utilise pas leurs cadeaux, de toute façon. Alors si ça peut leur faire plaisir... Si ça peut éviter que l'on doive parler de choses compliquées et se disputer sur quel cadeau je préfèrerais. Parce que se disputer, c'est vraiment invivable. Se disputer, c'est gâcher du temps qu'on pourrait passer à rire, à jouer, à s'amuser, à bien s'entendre et à être heureux. Moi, j'ai appris à fuir les conflits. Je ne fais pas de caprices. Il paraît que je suis une gamine facile à vivre. Je suppose que ça doit être vrai. Je n'ai pas eu besoin d'adultes qui m'encadrent pour apprendre à fuir tout ce qui ressemble de prêt ou de loin à une dispute. Au contraire.

Alors quand ce petit con à l'école commence à me pousser, à me râler dessus, et à chercher la bagarre comme il peut, moi je me contente de ne pas bouger. Comme on dit, je n'apporte pas d'eau à son moulin. Il se fatiguera avant moi. Moi, je ne me fatigue jamais de sourire. Moi, je ne me fatigue pas de rester droite, le menton bien levé. Personne ne m'a appris à me bagarrer mais personne non plus ne m'a appris à avoir peur des petits cons qui se croient meilleurs que moi. Personne ne m'a appris à rester loin d'une bagarre. Je ne veux pas me battre, pas vraiment. Parce que mes parents seraient convoqués à l'école, parce qu'ils seraient choqués, parce qu'ils finiraient par dire que c'est de leur faute et que maman finirait par pleurer, et que papa me demanderait "tu as vu ce que tu lui fais?". Mais je fais le pari. Le pari risqué que si je reste là, si je lui tiens tête, il s'arrêtera. Si je m'excuse, si je m'écrase, il continuera. Il continuera, ça empirera, et mes parents finiront de toute façon par être convoqués à l'école. Et maman finira de toute façon par pleurer. Alors je reste là. Le menton levé. Je lui souris alors qu'il essaie de m'insulter tant bien que mal, qu'il insulte mes origines, ma mère métisse, qu'il insulte un monde qu'il ne connaît pas et qu'il répète comme l'idiot qu'il est les phrases toutes construites que son abruti de père récite aux réunions de famille.
Mais je m'en fiche.

Je reste là à le regarder, le menton levé et l'air fier. Il peut vanter sa famille autant qu'il veut et faire remarquer que mes parents ne sont même pas capable de venir me chercher à l'école. Il peut dire que c'est parce qu'ils ont honte de moi. Moi, je le regarde sans cesser de sourire. Il peut me dire que je suis stupide, et il peut même le penser si ça le fait se sentir mieux. Ils finissent toujours par se fatiguer avant moi.
De toute façon, lui, il ne peut pas se faire de sandwich confiture et beurre de cacahuète comme il veut. C'est bien pour ça qu'il est jaloux.



a dreamer whose feather won't stay
And I'm ashamed I ever tried to be higher than the rest, but brother I am not alone.
We've all tried to be on top of the world somehow 'cause we have all been losers

J'ai les doigts qui survolent le clavier à une vitesse folle quand Jamie pose un burger à côté de moi. Je lève les yeux au ciel. « Tu sais que l'industrie de la viande est le premier responsable de la pollution des trucs à effet de serre, là, plus que les transports? » Il rigole avec son air con de mec de dix-sept ans et il lève les yeux au ciel à son tour. « Je sais chérie, tu manges pas de viande, il est vegan ton burger. » Je lui offre alors mon plus grand sourire et lâche la connerie que j'étais en train de coder pour me jeter sur le burger qui dégouline de graisse. La junk-food. Ma vie. Ma passion. « Et faut vraiment que t'arrêtes d'essayer de me vendre tes putains d'argument quand tu prends même pas la peine d'essayer d'en formuler la moitié correctement. » Et je lui offre à nouveau mon plus beau sourire, la bouche pleine cette fois-ci. « C'pas parce que j'parle mal que j'ai tort. » Il a à peine le temps de lever les yeux au ciel que j'enchaîne direct. Faudrait pas que je lui laisse le temps de répondre quand même. « Et tu sais que je t'aime. » Et ça lui arrache un nouveau rire. Ce que j'aime bien, chez Jamie, c'est qu'il n'essaie pas trop de me contredire, il préfère rire à mes conneries. Tout à fait mon type de mec. « Ouais, tu dis ça, mais quand il s'agit de coucher avec quelqu'un, tu préfères te trouver une fille. » Et il prend cet air de chiot battu qui lui va si bien et je dois lutter pour ne pas rire et cracher la moitié de mon burger sur mon clavier. Ce serait con. « Je ne suis pas naïf hein, je sais que tu ne m'aimes que pour mes ordinateurs. » Sa voix est faussement sanglotante. Faut pas se demander d'où il vient celui-ci, sa mère doit être actrice. Il joue tellement bien la comédie. Et pourtant, il ne prend pas de cours. Je sais bien, on suit les mêmes. Bac scientifique en vue. Oui, on est de ces gens-là. Qui aiment les maths même s'ils savent que ce n'est rien qui leur servira plus tard dans la vie. En même temps, je ne sais toujours pas à quoi ça sert dans la vie de savoir que Shakespeare a utilisé tel mot plutôt que tel autre pour transmettre telle émotion. Moi j'ai déjà du mal à trouver mes mots, alors croyez bien que quand j'en ai un qui me vient, je vais pas faire ma difficile.

« T'arrêtes de te plaindre oui? Je sais bien que tu aimes m'inviter chez toi. Déjà parce que ça impressionne les sales geeks qui te servent de potes que tu puisses ramener de la meuf à la maison. Et aussi parce que je déchire quand il s'agit de te coder des programmes de merde. » Je ne compte plus le nombre de fois où il m'a parlé de lui coder des jeux débiles, rien de très abouti, mais des trucs auxquels il avait pensé et qu'il voulait voir prendre vie d'une façon ou d'une autre. J'étais la façon. « Et aussi parce que tu aimes refaire le monde avec moi. » Il m'ébouriffe les cheveux alors que je prends une autre bouchée agressive dans mon burger. « Ouais, enfin des fois tu veux le changer un peu trop pour moi... » Je lève les yeux au ciel et avale ma bouchée avant de lui répondre. Je sais me conduire en société. Parfois. « Mec, ma mère m'a appelé guerrier puissant, tu crois que je peux faire autre chose de ma vie que changer le monde? Je suis la gamine de la métisse qui s'est battue pour la fin de l’apartheid et s'est quand même mariée à un blanc bec, avant de venir ici pour lutter pour la cause des femmes noires à Hollywood. Ma mère ne sait pas s'arrêter, et malheureusement, elle m'a transmis ses gènes. » Il se marre. « Haha... Guerrier puissant... » Il tâte mes bras molichons. « Guerrier puissant mon cul oui. » Et ça me fait rire à mon tour. Ouais, mais j'ai pas franchement choisi mon prénom. « Je vais t'appeler comme ça maintenant. » « Ce sera toujours mieux qu'Amanda... » Quand on en vient à mon prénom, j'suis toujours une chieuse. Parce que je n'ai pas un nom de blanche de base, et que je suis fière de l'origine du mien. Je suis fière que mon prénom soit un mot que ma mère a tiré de ses lutte en Afrique du Sud. Je suis fière d'avoir un prénom qui veut dire quelque chose en Zulu même si je ne parle pas un mot de Zulu autre que celui-là. Je suis fière d'être fille de métisse même si je suis blanche comme un cul de touriste américain.

Mais Jaime ne relève pas. Parce que lui n'a pas franchement fait l'erreur. Dès le début, il m'a appelée Amy, ou Ama, ou Am. Selon son humeur. Et il s'assoit devant son ordinateur, à côté de moi. Et il pique dans mes frites pendant que je finis mon burger. « Bon, alors, Puissant Guerrier, tu veux que l'on s'attaque à qui? Quelle est la société que tu abhorres en ce moment, quel est ton emblème du capitalisme que tu veux abattre? » Je lui tire la langue, m'essuie mes mains pleines de gras sur mon jean avant de les reposer sur mon clavier. « Tu sais, tu peux prendre des décisions des fois aussi hein... » Même s'il m'a désigné leader de notre duo de hackers de misère, ce n'est pas vraiment une place qui me convient. J'aime qu'on me dise quoi faire et je sais coder à merveille ce qu'on me commande. Improviser, choisir une cible, ne pas me disperser... C'est beaucoup moins mon fort. « Sinon, on se fait une partie de BF2, et on verra après pour qui on hacke. » Il se retourne vers moi. « Tu vas encore passer la nuit? Tes parents s'en foutent? Ils pensent pas que je suis en train de te dévergonder? » Je hausse les épaules. Mes parents me font confiance. Ou ils s'en foutent. C'est au choix. « Je fais ce que je veux de mon corps mec. Je suis sexuellement majeure. A moins que ça t'emmerde..? » Il rigole doucement. « Non, t'inquiètes. T'auras juste à subir les remarques un peu lourde de mon père... Il a pas encore compris que ça t'arrange qu'on te fasse dormir avec la frangine. Et elle aussi ça l'arrange si j'ai bien compris. » Je lui offre un clin d'oeil. La sœur de Jamie est un délice pour les yeux et est au moins aussi drôle que son frère. Que demander de plus? Bon, elle ne veut pas spécialement changer le monde. Elle n'a pas encore décidé de s'impliquer avec nous... Mais ce n'est pas comme si j'avais prévu de passer ma vie avec elle. Peu importe qu'elle soit persuadée qu'Hillary Clinton est une femme bien. Tant qu'elle ne pense pas que Bush a fait de bons choix dans sa vie.


Sadnecessary is what you promise me
I don't wanna be laid down.
No I don't wanna die knowing that I spent so much time when I was young just trying to be the winner.
On m'a un jour dit qu'on se trahit tous un moment ou à un autre. Qu'on trahit le gosse en nous qui voulait devenir une star. Ou l'adolescent qui ne voulait jamais devenir un adulte responsable. Je n'avais pas ces rêves étant gosse. Mais j'ai trahi la mini-moi qui était persuadé qu'un jour, elle s'introduirait dans les zoos et délivrerait les animaux en secret, comme une de ces cambrioleuses professionnelles qui ont la classe et qui se battent pour le bien. J'ai trahi la moi ado qui avait fait des choix de carrière très précis. Je n'étais pas venue en médecine par hasard. Je n'ai pas débarqué là faute de savoir quoi faire d'autre. Cela aurait été très con sinon. Si je n'avais pas eu de superbe plan de carrière, je serais tout simplement allée dans l'informatique. Mais non. J'avais d'autre projet. J'avais voulu avoir une carrière qui signifie quelque chose. J'avais voulu devenir gynéco et bosser dans un planning familial. Pratiquer des avortements pour des gamines perdues et des femmes désespérées. Et pour celles qui n'étaient ni perdues, ni désespérées mais qui avait fait ce choix aussi. J'avais choisi de faire médecine pour aider. Pour servir à quelque chose. Pour faire une différence. Pour mon égo, sûrement, un peu. Mais aussi pour être là où l'on manquait de main d’œuvre. Pour tenir tête à ces bigots qui effraient bien trop de médecins qui se seraient portés volontaires autrement. Mais je me suis perdue. Je me suis perdue au cours de ma première année de médecine. Ça ne m'a pas pris très longtemps. Je me suis paumée en chemin, je ne l'ai franchement pas vu venir. J'ai cru profiter à fond. J'ai cru que ça n'aurait aucune répercussion. J'ai cru que je pouvais faire ce que je voulais et qu'aucune conséquence ne viendrait gâcher tout ce que j'avais prévu. J'ai vu les autres qui n'allaient jamais en cours mais ne s'inquiétaient franchement pas et j'ai cru qu'aller en cours ne servait pas à grand chose.

Mais aller en cours aurait du me servir. Ça m'aurait au moins servi à éviter de goûter à quelques cocktails de drogues un peu trop efficaces. Parce que les étudiants en médecine sont toujours les meilleurs quand il s'agit de savoir quelles drogues prendre pour réussir à réviser tous les cours en deux semaines et passer ses examens sans mourir de fatigue. Même si cela signifie passer une semaine à avoir la nausée et à dormir ensuite. Même si cela signifie ne se rappeler que peu de choses de ces deux semaines. Même si cela signifie prendre la mauvaise habitude de s'appuyer sur lesdits cocktails pour assurer à ses examens. Et quand je me réveille enfin de ma semaine de repos post-examen, c'est pour trouver Piz en train de ronfler dans mon canapé. Je ne peux pas m'empêcher d'afficher un léger sourire. Il se sent cette étrange obligation de veiller sur moi. C'est adorable. A moins qu'il ai juste eu quelque chose à me demander et qu'à force d'attendre que je me réveille, il s'est lui-même endormi. Possible. Il paraît que rien ne me réveille après le rush des examens. Tant mieux. J'ai vraiment besoin du sommeil. Et là, tout de suite, j'ai vraiment besoin d'une aspirine. Il faut que je me lève ou je vais passer encore une heure à ressasser au fond de mon crâne combien j'ai trahi mes anciens moi. Comment j'ai abandonné la gynécologie pour devenir médecin légiste. Moins risqué de s'occuper de morts quand on est drogué. Je ne veux rien de vivant entre mes mains. Alors je me lève, avec une énergie digne d'un paresseux neurasthénique, je vire mes draps pour constater que je porte un caleçon de mec qui ne m'appartient certainement pas. Peut-être n'avais-je plus rien de propre après mes exams et Piz m'a fournis le minimum vital. Un ange ce garçon. Ou bien n'était-ce pas lui. Qu'est-ce que j'en sais après tout? Et puis on s'en fout. En brassière et caleçon, je me traîne jusqu'à la cuisine, fouille dans les placards et quand je me sers de l'eau, j'entends un grognement qui émerge de ma chambre qui me sert accessoirement de salon. Que voulez-vous, je suis encore étudiante. Je ne gagne pas encore ma vie, et je n'ai pas encore un logement digne de ce nom. Même si ce logement me va à merveille. Un petit studio, c'est tout ce qu'il me faut. Le grognement se transforme en juron énervé, même si pas franchement éveillé. « Putain Sow, range ton putain d'appart des fois. » Allez savoir ce qu'il a heurté, mais je parie qu'il s'est ruiné le petit doigt de pied. Rien ne le met de mauvaise humeur avec une telle efficacité. Je rigole et fout un cachet d'aspirine dans ma bouche avant de revenir dans la pièce principale avec mon verre d'eau. J'avale la pilule avec une gorgée d'eau fraîche. Rien de mieux pour se réveiller. Je devrais peut-être arrêter les pilules pour une semaine, mais mon crâne ne me laisse pas franchement le choix. « Je range, tu sais que je range. Mais viens pas me prendre la tête avec ça maintenant. » Il hausse les épaules et me tend un sac de courses. Des fruits frais. Des mangues, des avocats, des tomates. Le nécessaire à ma survie. Je lui saute au cou sans trop lui laisser la chance d'esquiver, en faisant quand même bien attention à ne pas lui renverser mon verre dessus. « Sérieusement Piz. Un jour, je me marierais avec toi. » Parce qu'il est parfait et que je ne demande rien de plus à un homme. Et vu que mon droit de me marier avec une personne m'attirant plus que Piz ne m'est pas encore franchement reconnu... Un mariage arrangé m'ira très bien. Un mariage de raison plutôt qu'un mariage d'amour. Voilà. Ce n'est pas comme si j'avais l'intention de me marier avec une zouze de toute façon. Ou de me marier tout court. En tout cas, avec quelqu'un d'autre que Piz. Et lui, il soupire. Comme si ma déclaration d'amour l'emmerdait plus qu'autre chose. Alors je le délivre de mon câlin, lui colle tout de même un baiser sonore sur le bout du nez et me met à une distance raisonnable de lui. « Allez, je t'offre une mangue? » Il lève les yeux à mon étrange façon de faire preuve de générosité mais finit par m'offrir son plus beau sourire. Je sais qu'il ne peut pas résister à une mangue. Il est comme moi. Brave petit. C'est pas pour rien que je l'adore.



stunned minds full of junk-goods
So I wanna make it clear now, I wanna make it known, that I don't care about any of that shit no more

Je trie les pilules, en petits tas. J'ai toujours bien aimé quand tout est rangé. Déjà gosse, je rangeais les m&m's et les skittles par couleurs, puis je les mangeais de la couleur que j'aimais le moins à la couleur que je préférais. Déjà gosse, je posais les quartiers d'orange soigneusement alignés sur le bord de mon assiette, je les détachais tous avant de les manger. Déjà gosse, je rangeais les petites perles que ma mère m'achetais pour faire des colliers dans leurs boîtes, en faisant bien attention de faire un dégrader de couleurs, et en ne mélangeant surtout pas les tailles. Ça n'a rien d'un toc même si Piz me répète que si. Ça n'a rien d'un toc et je ne serais pas traumatisée à l'idée que quelqu'un dérange tout. Ça m'emmerderait juste qu'on ne fasse pas gaffe parce que ya du travail derrière. Et quand ya du travail derrière, on respecte. Je n'ai pas besoin de ranger tout avec soin, c'est juste que tant qu'à rester étalée au milieu du salon, je peux bien faire ça. Ça m'occupe.
Alors je trie les pilules. Soigneusement. En petits tas.

Ça a commencé dès la première année de médecine, les pilules. Presque innocemment. On se met à fréquenter des gens qui font n'importe quoi de leur vie mais qui feraient aussi n'importe quoi pour réussir leurs examens. On prend un mauvais rythme de vie mais on se dit que, putain, on est jeune après tout. On se dit qu'on a la vie devant nous, et que pour une fois qu'on peut en profiter, il n'y a pas de raison. Alors on sort, beaucoup. On boit, beaucoup. On fait la fête, beaucoup. Et on se retrouve à deux semaine avant les examens sans jamais avoir lu un seul des cours. Et c'est là qu'un de mes potes s'est ramené avec un cocktail étrange à base de pilule diverses et variées, et de café. Surtout de café. Enfin, c'est ce qu'il prétendait. Et les examens ont fini par passer, tant bien que mal. Mais j'ai eu mon année. J'ai eu mon année sans ralentir un seul moment, et le besoin de m'énergiser à nouveau qui se fait ressentir trop vite. Je n'étais pas naïve, je savais bien que le rush des semaines précédente se ferait ressentir. Je n'étais pas stupide, je savais que la drogue n'était pas simplement un truc divertissant. Et après une semaine à dormir pour rattraper le manque de sommeil, j'ai juste eu envie de me sentir à nouveau invincible comme je l'avais été pendant que je révisais comme une dingue. Ce n'était pas une bonne ou une mauvaise expérience, c'était juste une expérience intéressante. Et j'avais toujours été du genre curieuse. C'est comme ça que les pilules ont commencé dès la première année de médecine. Et dès la première année de médecine je les triais déjà. Parce quand on en a tellement, faudrait voir à pas les confondre.
Alors je trie mes pilules en petits tas, pour ne surtout pas les mélanger.

Je trie avec un joint au bord des lèvres. On est samedi, il est à peine quatorze heure, et je ne suis même pas sûr d'avoir déjà pris mon petit déj'. Ah si, j'ai bouffé un bout du cheesecake que j'avais cuisiné la veille. Avec un bol de café. Bol vide, qui traîne à présent à côté de moi et où les pilules des grandes occasions ont atterri. Je trie, allongée sur le ventre, sur le plancher du salon. J'ai un peu l'impression d'avoir sept ans à nouveau et je me dis que, quand même, mon idée d'acheter un de ces putains de tapis à poils longs serait une bonne idée. C'est quand Polo vient marcher au milieu de mes tas de pilules que je me rappelle que ce n'est pas une bonne idée. Entre un Norvégien et un Maine Coon... Non, pas de tapis qui prend les poils. Sans compter les soirées où les gens y renverseraient des alcools divers et variés. Je tente de pousser mon chat d'une main, mais ça ne fonctionne évidemment pas, et le monstre préfère venir se coller sur ma tête. J'opte alors pour la technique de la morte. Je roule sur le dos, les bras en croix. Et voilà que le chat me fixe un instant, comme s'il réfléchissait à la meilleur façon pour m'emmerder. Et encore, ce n'est que Polo... Marco est bien plus fourbe. Le chat hésite, avant de venir s'installer sur mon ventre. Je me demande toujours s'il s'agit d'une tentative pour me tuer ou s'il ignore tout simplement qu'il a grandit depuis que je l'ai eu et qu'il pèse une tonne. Je pense que la première option est la plus réaliste. Et pourtant, je ferais des folies pour mes chats, ces ingrats. C'est même pour eux que je me suis battue pour avoir un appartement au rez-de-chaussée. Parce qu'on n'enferme pas des chats géants dans un appartement toute la journée quand on a une âme. Et en plus, je les fournis avec toute l'herbe à chat dont ils peuvent rêver, les fourbes.
Alors je tente de respirer avec ces huit kilos de félin sur mon ventre et je regarde mes pilules avec un léger dépit.

Cet idiot ronronne en plus. Il arrête cependant son cinéma pour lever la tête quand la porte s'ouvre, et il se décide à se lever pour aller se frotter dans le pieds du nouveau venu. « Polo a décidé de venir t'aider dans ton rangement de maniaque? » Je lève les yeux au ciel et m'asseoit en tailleur, maintenant que je suis libéré de la masse du chat. « Il a surtout décidé de tenter de me tuer. Comme d'hab. Je crois que Marco commence à l'attirer dans ses plans chelous de domination du monde... » Piz rigole doucement avant d'aller poser ses sacs de course dans notre splendide cuisine. Splendide parce que c'est moi qui l'ai aménagée. « Comme quoi, c'est bien ton chat. Toujours à entraîner les autres dans des plans tordus. » J'attrape ma réserve de pilules pour les remettre dans leur boite. Je trierais tout ça mieux un autre jour. « Tu veux dire que Polo c'est le tien de chat? Toujours à dire oui à tous les plans à la con et à faire genre qu'il n'y est pour rien après? » Et voilà que je prends de plein fouet la réserve de papier toilette que Piz vient d'acheter. Je serais presque tentée de la lui renvoyer avec autant de force que possible, mais c'est le papier toilette. C'est important le papier toilette. Je le pose donc tranquillement sur le canapé pour m'armer d'un coussin. C'est aussi important, les coussins, mais c'est moins vital. Et puis c'est moi qui ai payé le canapé, alors bon, je fais un peu ce que je veux avec.

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parker H. Bernstein
Messages : 2273
Date d'inscription : 13/10/2014
Pseudo : morrow.
Célébrité : James Franco.
Crédit : shiya

Emploi : Photographe, directeur artistique chez YOLO le magazine de mode tout beau tout neuf et joyau intermittent du corps enseignant de LMU.
love out loud : human filth, sick.

Ven 11 Sep - 10:47
Rebienvenue! Kristen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Astrid R. Sjölander
Messages : 246
Date d'inscription : 04/09/2015
Pseudo : NarglesQueen
Célébrité : Stephanie Bertram Rose
Crédit : Pando (avatar), blondie (gifs), _edwrdelric (crackship)


Emploi : lawyer, DJ, model, genius.
love out loud : 'what a loss to spend that much time with someone, only to find out that she's a stranger'

Ven 11 Sep - 10:51
Mon Dieu, je suis tellement fan de ce que je viens de lire du perso . Puis KStew! Reeee

_________________

tainted love

Sometimes I feel I've got to run away I've got to get away from the pain that you drive into the heart of me. The love we share seems to go nowhere. I've lost my lights, I toss and turn I can't sleep at night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erika C. Doland
Messages : 89
Date d'inscription : 19/05/2015
Célébrité : Anne Hathaway
Crédit : avatar : avengedinchains ; signature : caius


Emploi : nothing yet...

Ven 11 Sep - 11:54
T'es sérieuse !! J'ai un message de toi datant exactement d'hier soir me disant "non, non c'est pas pour tout de suite que je la fais débarquer !"
M'enfin tu te doute que je suis ravie qu'elle soit là Et tu sais déjà tout le bien que je pense de ton perso !
Rebienvenue en tout cas, j'ai trop hâte de lire ta fiche !

_________________

+ There’s plenty of time to be dead
Oh, I don’t mean you’re handsome, not the way people think of handsome. Your face seems kind. But your eyes - they’re beautiful. They’re wild, crazy, like some animal peering out of a forest on fire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Ven 11 Sep - 12:03
Parker ; Merci

Astrid ; J'espère que la suite te plaira autant! Et oui, K-Stew is perfect

Erika ; C'EST FAUX! CALOMNIE!
On m'a donné le feu vert avant que je demande vraiment, du coup, bah voilà Et puis vu qu'on m'a dit oui, je me suis dit que j'allais m'inscrire tout de suite et te faire la surprise au réveil
Du coup, j'ai une semaine pour réussir à savoir ce que je fais de son histoire maintenant :uhu:

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erika C. Doland
Messages : 89
Date d'inscription : 19/05/2015
Célébrité : Anne Hathaway
Crédit : avatar : avengedinchains ; signature : caius


Emploi : nothing yet...

Ven 11 Sep - 12:08
Non mais c'est une bonne surprise hein !! Tu te doutes que je suis plus que ravi ! (je sais juste plus ce que je dois faire moi maintenant )

_________________

+ There’s plenty of time to be dead
Oh, I don’t mean you’re handsome, not the way people think of handsome. Your face seems kind. But your eyes - they’re beautiful. They’re wild, crazy, like some animal peering out of a forest on fire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hecate A. Vermeer
Messages : 314
Date d'inscription : 31/05/2015
Pseudo : _edwrdelric
Célébrité : sophie turner
Crédit : blondie et _edwrdelric (crackships)


Emploi : tenniswoman en début de carrière professionnelle & maitre pokémon à ses heures perdues
love out loud : so magical, soft skin, red lips, so kissable

Ven 11 Sep - 12:27
rebienvenue :uhu:

_________________
    every challenge along the way. with courage I will face, I will battle every day to claim my rightful place. come with me, the time is right, there's no better team. arm in arm we'll win the fight ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maé J. Appleby
Messages : 162
Date d'inscription : 02/07/2015
Pseudo : EVB
Célébrité : Jake Gyllenhaal
Crédit : tearsflight & anaëlle & jjg tumblr

Emploi : Producteur de films, dirige la Appleby Film Company
love out loud : En carton

Ven 11 Sep - 12:40
Rebienvenue

Déjà très intéressant le début de ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus Bonne rédaction !

_________________

Flashing lights

We gonna take it to the moon, take it to the stars. We don't know what we could do to make it this far. So many scars, we about to take this whole thing to Mars ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Ven 11 Sep - 12:43
Erika ; Tu sais que je peux pas t'aider, parce que je veux ta petite Juno adorable (et Amandla l'aimera trop ), mais en même temps, Mad. (oui, ya pas plus d'explications à donner, parce que Mad.)

Hécate ; Merci

Maé ; Je t'avoue que moi aussi j'ai envie d'en savoir plus, parce que je suis pas du tout au point sur mon histoire... Mais bon, il me reste une semaine pour me décider Arrow
Merci en tout cas

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chloe H. Cooper
Messages : 186
Date d'inscription : 04/07/2015
Pseudo : betty
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédit : Shiya & tumblr


Emploi : game designer
love out loud : Huh, nope.

Ven 11 Sep - 13:44
YES YES YES YES YES.
Je demande les droits d'un turbo lien parfait avec TOUT LE MONDE.
Tu es avertie


_________________
    Fell in the Sun.

    Shine like a second at the Sun, but it's too hot. Don't matter where you're from, lose your cool now. Even though when times got difficult, she kept on slangin'. Servin' nothin' and not the regular unleaded or the mid, we got the pack. We extra-terrestrial, extraordinary in the center of your solar system, shinin' on the daily. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Ven 11 Sep - 14:38
Ca tombe bien parce que je veux des turbo liens avec tous tes toi
Maintenant, faudrait que je mette mon cerveau en marche pour trouver les liens, mais on va déjà essayer de faire l'histoire, ce serait une bonne chose

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ada Chouchkievitch
Messages : 138
Date d'inscription : 06/09/2015
Pseudo : VioletHill.
Célébrité : Jenna Coleman.
Crédit : VioletHill.


Emploi : Je fais partie de la brigade des stups. La classe, hein ? Enfin officiellement, je suis prof de danse classique.
love out loud : Love is for children.

Ven 11 Sep - 17:10
La bienvenue enfin la rebienvenue ! Tu vas réussir à sortir de ton dilemme personne/temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Ven 11 Sep - 18:05
Je suis encore dedans, mais oui, je vais m'en sortir un jour... Quand j'aurais fini d'effacer tout ce que j'écris et de toute recommencer Rolling Eyes
Merci en tout cas

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Benjamin S. Hurley
Messages : 69
Date d'inscription : 25/03/2015
Célébrité : Garrett Hedlund
Crédit : Blitz.


Emploi : Futurement réalisateur pour le magasine YOLO. Anciennement photo-reporter de guerre, globe-trotter et other.

Sam 12 Sep - 11:03
Je crois que K.Stewart + G.Hedlund, c'est de la bombe en boite

(Re)Bienvenue à la maison en tout cas

_________________
Were running right back
Next time, there wont be no next time. I apologize even though I know its lies. I'm tired of the games, I just want her back. I know I'm a liar, If she ever tries to fuckin' leave again. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sophie E. Brooks
Messages : 31
Date d'inscription : 10/09/2015
Pseudo : fruity.
Célébrité : Margot Robbie.
Crédit : blondie

Emploi : Tradeuse
love out loud : You poor little heart will end up alone. 'Cause lord knows I'm a rolling stone.

Sam 12 Sep - 11:06
Kristen
Rebienvenue

_________________
don't know if I'm dreaming or if you have gone.
She's got cherry lips. Angel eyes. She knows exactly how to tantalize. She's out to get you danger by design. Cold blooded vixen she don't compromise. She's something mystical in colored lights. So far from typical but take my advice. Before you play with fire do think twice. And if you get burned don't be surprised.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Sam 12 Sep - 11:49
Benjamin ; Ah ouais? Il nous faudra un super lien alors Merci anyway

Sophie ; Margot Robbie Merci! ♥️

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Benjamin S. Hurley
Messages : 69
Date d'inscription : 25/03/2015
Célébrité : Garrett Hedlund
Crédit : Blitz.


Emploi : Futurement réalisateur pour le magasine YOLO. Anciennement photo-reporter de guerre, globe-trotter et other.

Sam 12 Sep - 16:09



_________________
Were running right back
Next time, there wont be no next time. I apologize even though I know its lies. I'm tired of the games, I just want her back. I know I'm a liar, If she ever tries to fuckin' leave again. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Sam 12 Sep - 17:43
Amandla est un peu trop lesbienne pour ce genre de relation... :erm: Quoi que si elle bien mal influencée par Sloan, elle pourrait faire des siennes avec Benjamin, juste pour le fun Arrow

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Riley Miller
Messages : 76
Date d'inscription : 12/07/2015
Pseudo : Priss.
Célébrité : Emily Bett Rickards
Crédit : Angie


Emploi : Zoologiste.
love out loud : Les sentiments ça craint !

Dim 13 Sep - 10:07
KSTEWWWWWWWW **
ReBienvenue ici I love you

_________________
+ THE HEART WANTS WHAT IT WANTS.
Tu veux que je te dise ? Non, je ne suis pas amoureuse. Tu vois c'est dit, ce n'est pas compliqué. Tu veux que je te dise aussi ? Non, dès que je te vois, je ne ressens plus rien. Voilà, c'est dit, maintenant tu as eu ce que tu voulais, tu peux continuer de vivre normalement et surtout ne t'inquiète pas pour moi je vais bien.©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Mar 15 Sep - 23:56
Oh, Emily Merci!! ♥️

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chloe H. Cooper
Messages : 186
Date d'inscription : 04/07/2015
Pseudo : betty
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédit : Shiya & tumblr


Emploi : game designer
love out loud : Huh, nope.

Mer 16 Sep - 2:35
Mais comment tu fais pour être aussi parfaite, c'est chiant quand même.

>> Faudra que tu me dises ton groupe tho <<

v.  Validation


CONGRATULATIONS !

YOU'RE ONE OF US ! Cheers ! Tu as passé l'étape de la présentation, tu nous as annoncé la couleur avec ton personnage et le RP s'ouvre à toi. Cependant, il te reste quelques petites choses à faire, encore.
RECENSER TON AVATAR est la première étape, car il y a une vieille dans le STAFF, sa mémoire lui joue des tours et elle serait capable de t'oublier, shame on her. Bref, mémé n'aura aucune excuse comme ça.
▲ Ensuite, il faut un entourage à ton personnage, à moins que tu aimes la solitude, mais hé, ça serait embêtant pour jouer. Aussi, il te faut faire une FICHE DE LIENS. Ou tu peux lui créer des amis aussi, en allant pondre un ou plusieurs SCÉNARIOS. Sans oublier que tu peux imaginer un LOGEMENT pour que ton personnage ait un toit au-dessus de la tête.
▲ Ah, et tu peux enfin TE LÂCHER DANS LE FLOOD !


_________________
    Fell in the Sun.

    Shine like a second at the Sun, but it's too hot. Don't matter where you're from, lose your cool now. Even though when times got difficult, she kept on slangin'. Servin' nothin' and not the regular unleaded or the mid, we got the pack. We extra-terrestrial, extraordinary in the center of your solar system, shinin' on the daily. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amandla O. Sow
Messages : 37
Date d'inscription : 11/09/2015
Pseudo : kyute / Claire
Célébrité : K-Stew
Crédit : Shiya


Emploi : Médecin légiste / hackeuse
love out loud : They're looking for a good time

Mer 16 Sep - 8:56
J'ai réalisé ça après m'être couché... Parce que je savais pas quel groupe choisir j'ai pas mis Arrow
Well, Stupid me va choisir Californication du coup, parce que j'ai déjà un Hollywood Freak et qu'il faut savoir varier un peu dans la vie


Du coup, j'suis pas vraiment parfaite parce que j'ai fait mon histoire à l'arrache pour me changer les idées hier soir, mais j'suis contente que ça te convienne ♥️

_________________
when you're high
uc (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chloe H. Cooper
Messages : 186
Date d'inscription : 04/07/2015
Pseudo : betty
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédit : Shiya & tumblr


Emploi : game designer
love out loud : Huh, nope.

Mer 16 Sep - 13:32
Arrête, c'est méga-génial
Californication it is
Sloan fait dire qu'elle peut être une EXCELLENTE influence, ou une TERRIBLE aussi, ça dépend comment elle se sent quand elle se réveille

_________________
    Fell in the Sun.

    Shine like a second at the Sun, but it's too hot. Don't matter where you're from, lose your cool now. Even though when times got difficult, she kept on slangin'. Servin' nothin' and not the regular unleaded or the mid, we got the pack. We extra-terrestrial, extraordinary in the center of your solar system, shinin' on the daily. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID :: Les validés
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FASTLANE 2016 (la Carte et les Résultats)
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» So fast so furious