:: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID :: Les validés
Solveig x Please don' let them look through the curtains
avatar
Solveig D. Bernstein
Messages : 48
Date d'inscription : 17/08/2015
Célébrité : Alicia Vikander
Crédit : Shiya


Emploi : Muséologue au Getty Center
love out loud : Fiancée mais au bord du gouffre

Mar 27 Oct - 15:00
Solveig
Dawn
Bernstein
Le succès, c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme
i. identité
» nom complet
Solveig, papa d'origine autrichienne donc obligation d'avoir un prénom d'origine germanique. Et mon deuxième prénom est Dawn, pour mes origines américaines et c'est aussi le prénom de mon arrière grand-mère.
» Date de naissance
Le 26 avril 1988 (26 ans)
» Lieu d'origine
Je suis née en Autriche, à Salzburg, pays d'origine de mon père.
» Profession
Muséologue, ce qui veut dire que je m'occupe de préparer les expositions, des activités du musée, de la conservation et restauration des œuvres.
» Orientation sexuelle
Hétéro
» Situation amoureuse
fiancée désespérée de voir son couple au bord du gouffre
» Groupe : welcome to the jungle » Avatar : Alicia Vikander » Crédit : merci de créditer l'avatar
ii. personnage
Et t'as des habitudes, des manies ? Bonnes ou mauvaises, on veut tout savoir. Alors déballe ton sac.
Elle fume quand elle est stressée ou que rien ne va comme elle l'a prédit x Elle ne sort jamais sans son thermos de café noir qu'elle boit tout au long de la journée x Maniaque, elle aime quand tout est en ordre et que chaque chose est à sa place x Elle aurait aimé travailler à Salzburg dans l'un des musées de la ville pour être plus proche de ses grands-parents paternels x Polyglotte, elle parle anglais, allemand, français, russe et mandarin.
Un rêve ?
Tout ce que je rêve est que la situation rentre en ordre. Non pas que cela devienne comme avant, je sais très bien que c'est impossible mais que cela s'améliore. Mais il reste toujours un petit espoir au fond de moi.
Une phobie ?
J'ai une peur monstre des insectes, rien qu'en voir en photo me donne des frissons partout. Si vous voulez ma mort, emmenez moi dans un magasin animalier dans le rayon des animaux exotiques.
Hey, on est à Hollywood après tout, et puis, ça restera entre nous... C'est qui ton celebrity crush ? Chris Evans
iii. IRL
» Pseudo et Prénom : Slushy/Hélène
» Age : 19 ans
» Localisation : d'où tu viens
» Comment as-tu découvert STFU ? J'incarnais un autre personnage
» Taux de présence : Je serais là pas mal sur la cb, mais pour les rp, je peux prendre mon temps comme aller assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Solveig D. Bernstein
Messages : 48
Date d'inscription : 17/08/2015
Célébrité : Alicia Vikander
Crédit : Shiya


Emploi : Muséologue au Getty Center
love out loud : Fiancée mais au bord du gouffre

Mar 27 Oct - 15:00
iv.  Histoire
une citation ici

New life in a foreign country
Le grand jour était arrivé, on déménageait de Salzburg en Autriche pour aller à Charleston aux Etats-Unis, ville d'origine de maman. Ils nous avaient préparé au voyage, à la nouvelle vie qu'on allait mener là-bas, mais la petite fille que j'étais à l'époque ne voulait pas partir de cette ville où elle avait vécu de nombreux souvenirs et avait toutes ses amies. J'avais mes grands-parents qui habitaient pas loin de chez nous et j'en profitais pour leur rendre visite le plus souvent possible, qu'est-ce qu'ils allaient me manquer, les gâteaux de mamies et les histoires de papy. Me voyant regarder le mouvement de foule avec angoisse, papa m'a pris sur ses genoux et m'a enlacé. "Je sais que ça peut faire peur, mais tout va bien se passer. On est tous ensemble et tu vas réussir à te faire des nouveaux amis", il avait toujours le mot pour me rassurer et à chaque fois je repartais pleine de confiance en moi. Ce nouveau pays, cette nouvelle ville, cette nouvelle école et ce nouveau entourage, je m'y étais rapidement intégrée. Au début, c'était difficile de renoncer à l'allemand pour ne parler qu'anglais, mais grâce à nos parents, on parlait parfaitement les deux langues et ils avaient fait en sorte pour qu'on parle le plus souvent anglais. Avec Derek et Parker, nous avons tout de suite accroché avec nos voisins qui avaient aussi deux fils et une fille, les garçons trainaient surtout avec Benjamin me laissant avec Savannah. Dire que l'on venait du vieux continent où l'art et la culture prime était un point fort pour se faire des amis, j'avoue bien en avoir joué pour m'intégrer et me hisser dans un groupe.
 

Goodbye happy family
"Papa, maman, je m'engage". Un vendredi soir comme un autre, un dîner de famille comme un autre et c'est là qu'il nous annonce son envie de rentrer dans l'armée. Je ne m'attendais pas à ça, tout le monde ne s'attendait pas à ça. Papa a eu beau faire et dire n'importe quoi, Derek était obstiné à partir et rien ne pouvait l'empêcher. Avant de prendre le bus pour partir, il est venu dans ma chambre et s'est assis à côté de moi. "Ne t'inquiètes pas ma Soso, je vais vite rentrer et Parker est là", je le regardais les yeux bouffies d'avoir pleurer. "Tu sais bien que s'il avait la chance de se débarrasser de moi, il le ferait. Il n'a jamais fait attention à moi et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer." Il déposa un baiser sur mon front et partit de ma chambre, je le suivais un mouchoir à la main. Il était entré dans sa chambre et Parker lui avait emboîté le pas, ne voulant pas les déranger je suis descendue m'asseoir dans le canapé, attendre patiemment qu'il descendit. Nous voilà à trois, Derek prêt à monter dans ce car, moi et Parker sur la pelouse à le regarder bêtement partir. Les larmes coulaient toutes seules, je ne voulais pas le voir partir mais je n'avais pas d'autres choix que le laisser monter dans ce fichu bus. Il était le seul à faire attention à moi et à ne pas me rejeter à chaque fois. Autant de fois que l'on pouvait, on se faisait des vidéos conférences et on s'écrivait, mais rien de tout ça comblait le vide de son absence. Un soir, lors d'un énième repas de famille où papa nous raconte sa journée de boulot, maman ses répétitions pour son nouveau récital et où avec Parker nous nous toisons du regard, la sonnette retentit. Papa alla ouvrir suivi de maman qui restait en arrière, je restais dans l'encadrement du salon pour avoir un œil sur ce qu'il se passait. L'homme que l'on découvrait portait un uniforme militaire, une expression neutre mais à la fois dure et tenait à la main ce qui ressemblait à un collier. "Le soldat Derek Bernstein est tombé au combat pour son pays, toutes mes condoléances", vous connaissez cette sensation d'un coup de poignard qu'on vous donne au moment où vous attendez le moins ? C'est ce que j'ai ressenti à ce moment, je venais de me prendre une claque monumentale. Maman a rit nerveusement en demandant plusieurs si c'était vrai puis s'est effondrée. Les funérailles, ce moment horrible où toute la famille est réunie, vous savez cette famille qu'on ne voit presque jamais, qui vient seulement pour le mariage et les enterrements, je détestais ces personnes. Et une de mes cousines que je haïssais le plus, Sloan, était présente aussi. Pendant la cérémonie, voir le cercueil descendre l'allée, descendre sous terre, c'était trop pour moi. J'essayais tant bien que mal de me contenir mais quelques larmes s'échappèrent et j'attrapais la main de Parker, espérant à un geste de compassion, à un rapprochement. Mais rien, il a fait comme d'habitude, il m'a lancé un regard noir et s'est défait de mon emprise. Il en avait rien à foutre de moi, il en a toujours eu rien à foutre de sa petite sœur.


Life after your death
Après l'enterrement, Parker est parti. Il me laissa seule avec papa et maman, dans cette grande maison qui me paraissait vide à présent. Bien que je ne l'aimais pas plus que ça et que notre relation était quasiment inexistante, j'étais en colère contre lui. Nous laisser à ce moment là, où l'on avait besoin d'être ensemble, il a décidé d'agir comme un égoïste et de partir loin de Charleston. Maman a arrêté de travailler pour préférer la compagnie d'une bouteille de bourbon ou tequila, enfin c'est selon son humeur. Papa lui, s'est enfermé dans le travail et passer plus de temps à son bureau qu'à la maison. Les engueulades étaient devenues quotidiennes, je commençais à saturer de la situation et pensait de plus en plus à imiter Parker, partir loin de cette maison qui était devenue nocive. Heureusement que Benjamin était là, on trainait un peu plus ensemble et nous sommes devenus de bons amis. Je ne lui ai jamais dit ce qu'il se passait à la maison, mais dans un sens il devait le savoir, enfin je ne sais pas. Parker revenait très rarement à la maison mais à chaque fois, les conversations étaient tendues, maman était toujours dans un état lamentable à se plaindre pour n'importe quoi et plus personne ne parlait lors des repas. Je n'avais plus aucune nouvelle de lui et quand il venait, on ne se parlait pas, on s'évitait pour qu'on n'est pas à se voir. Puis j'ai intégré l'université, le paternel aurait voulu que j'étudiais le droit ou le commerce pour continuer son affaire mais le monde des affaires n'était pas quelque chose qui me plaisait. Ce qui me fascinait depuis longtemps était les musées, déjà petite cette envie de travailler entourée d'œuvres d'art trottait dans ma tête. Je me suis donc tournée vers le département de l'histoire de l'art où j'ai tout de suite accroché. Même si les musées n'étaient pas très présents à Charleston, j'y allais le plus possible et dès que nous allons à Salzburg, je passais mes journées dans les musées de la ville avec grand-père.


Be a good student
"Tu veux une taffe ? Tu vas voir c'est de la bonne" - "Non merci, je ne me détruis pas à coup de joints". Mes amies ont réussi à me traîner à une fête des étudiants en médecine, où l'alcool et la drogue formaient un couple apprécié des étudiants. Je tournais à la bière quand les autres tournaient à la vodka ou au rhum, "tu me fais pitié avec ta pauvre bouteille, tiens c'est beaucoup plus adapté" ; elle l'avait remplacé avec un gobelet rempli de tequila. Je reconnaissais l'odeur grâce au nombre incalculable de bouteilles que maman avait bu. Regardant le contenu du gobelet, je repensais à toute ces fois où j'ai retrouvé maman passablement bourrée qui déblatérait n'importe quoi sur Derek. Sur un coup de tête, j'ai bu cul sec le verre. "Eh bien Solveig, je ne savais que tu avais une aussi bonne descente", elle me prit dans ses bras en rigolant et elle remplit mon verre. Le lendemain je me réveille avec un mal de crâne pas possible et le moindre bruit était multiplié par dix. J'essayais de me rappeler de quelque chose mais mon dernier souvenir remonte à mon amie qui me ressert. A ce que Lou m'avait raconté, j'ai continué à boire jusqu'à n'être plus moi-même et je me suis mise à danser sur la table en entamant un striptease, mais elle m'a arrêté à temps. Elle m'a ramené chez elle, j'avais prévenu mes parents que j'allais dormir chez Lou et qu'on allait bosser notre dossier. La première fois que je leur mentais, ils n'ont vu que du feu, maman trop occupée à choyer ses bouteilles et papa à travailler à son bureau.


I was here for her and now I'm here for you, but please help me
A la fin de mes études, j'ai réussi à décrocher un job dans l'un des musées de la ville grâce à un stage qui s'est très bien passé. Ce n'était pas les grands musées d'Europe mais comme premier boulot je ne pouvais pas demander mieux. Maman allait mieux, elle avait enfin admis avoir un problème et a déjà suivi une cure de désintox, papa est plus présent pour maman et leur couple va beaucoup mieux. Même si je n'avais plus de contact avec Ben, j'allais toujours rendre visite à sa mère et sa sœur, ils ont vécu aussi des épreuves difficiles et ils avaient besoin qu'on les soutienne. Mais Diane est tombée gravement malade, seule sa fille s'occupait d'elle ne voulant pas déranger son fils dans son roadtrip. J'ai pris soin d'elle ainsi que de Savannah, en accompagnant Diane à ses séances de chimio et proposa des sorties à la jeune femme pour la faire changer d'air. Je jonglais entre mon boulot, ma famille et les Hurley, le musée ne prévoyait pas de grosses expositions pour les prochaines semaines et il n'y avait pas d'anniversaires cette année, ce qui me laissait du temps pour m'occuper de la famille Hurley. Lors d'une de mes visites hebdomadaires, j'apportais un bouquet de fleurs fraîchement coupés du jardin pour mettre un peu de couleur dans cette chambre froide, quand j'ouvris la porte, une silhouette familière se dessina. "Ben", il était de retour, Savannah a dû lui téléphoner sans en parler à sa mère et le voilà dans la chambre découvrant l'état de sa mère. J'ai posé le bouquet puis je me suis laissée aller dans ses bras, contente de le voir de retour et qu'il soit enfin là pour s'occuper de Diane. Quelques mois plus tard, il m'a fait sa demande et nous voilà fiancé, qui aurait cru que j'allais me fiancer à un homme avec qui je sortais depuis pas longtemps, mais cela rendait Diane heureuse et j'aimais Benjamin. Le sort en a voulu autrement et les derniers moments de cette femme si gentille étaient arrivés. On a prévenu Ben, mais il mettait du temps à arriver et manqua le dernier souffle de sa mère. Me voilà encore dans cet hôpital, au chevet de Ben à attendre qu'il se réveille. Au bout d'un mois, il a fini par ouvrir les yeux mais depuis il n'a plus été le même. Entre dépendance aux antidouleurs et son côté irritable, je n'en pouvais plus ; j'ai mis ça sur le compte de la perte de sa mère et de son accident mais je commençais à être au stade de non-retour. "Je ne peux plus continuer comme ça Ben", me voir lui parler avec fermeté et mon expression qui signifiait que j'étais à bout a dû faire en lui un électrochoc car il a accepté de suivre une thérapie. Au début, je pensais réellement que ça allait fonctionner, qu'on allait de nouveau être heureux mais c'était me mettre les dix doigts dans l'œil. Puis, il me proposa de partir à Los Angeles comme sa sœur, qu'un changement d'air le ferait changer et que cette fois c'était la bonne chose à faire. Je l'ai cru, je l'ai suivi, mais cela allait-il vraiment marcher ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parker H. Bernstein
Messages : 2273
Date d'inscription : 13/10/2014
Pseudo : morrow.
Célébrité : James Franco.
Crédit : shiya

Emploi : Photographe, directeur artistique chez YOLO le magazine de mode tout beau tout neuf et joyau intermittent du corps enseignant de LMU.
love out loud : human filth, sick.

Mar 27 Oct - 16:14
Rebienvenue, pour vrai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alan R. Wzyciski
Messages : 657
Date d'inscription : 07/11/2014
Pseudo : Mendax
Célébrité : Logan Lerman
Crédit : Mendax (avatar) & tumblr (gifs)

Emploi : Used student, kicked out and battered. Now full-time depressed and broken. Heroinomaniac trying to recover.
love out loud : This fire in my heart, since we were apart.

Mar 27 Oct - 16:16
Yayyyyyy
J'étais tout confus quand j'ai vu le nom dans les membres en ligne + la couleur, jusqu'à ce que je comprenne :uhu:
Rebienvenue then

_________________

Face stained in the ceiling. Why does it keep saying : "I don't have to see you right now" ? Digging like you can bury something that cannot die, or we could wash the dirt off our hands now ; keep it from living underground. Lazy summer goddess, you can tell our whole empire : "I don't have to see you right now"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Solveig D. Bernstein
Messages : 48
Date d'inscription : 17/08/2015
Célébrité : Alicia Vikander
Crédit : Shiya


Emploi : Muséologue au Getty Center
love out loud : Fiancée mais au bord du gouffre

Mar 27 Oct - 16:26
Merci vous deux :uhu:

_________________
I'm reaching out to you, can you hear my call ∆

T'es venu avec ton stand de bric à brac. Tu m'as vendu mondes et merveilles. Je me serais crue dans le pays enchanté de Peter Pan. Tu étais ce garçon qui refuse de grandir et j'étais ta Wendy. Mais du jour au lendemain tu es parti combattre le capitaine crochet et tu n'es jamais revenu. Et Je n'avais plus que mes yeux pour te pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Astrid R. Sjölander
Messages : 246
Date d'inscription : 04/09/2015
Pseudo : NarglesQueen
Célébrité : Stephanie Bertram Rose
Crédit : Pando (avatar), blondie (gifs), _edwrdelric (crackship)


Emploi : lawyer, DJ, model, genius.
love out loud : 'what a loss to spend that much time with someone, only to find out that she's a stranger'

Mar 27 Oct - 17:33
Rebienvenue la belle :uhu:

_________________

tainted love

Sometimes I feel I've got to run away I've got to get away from the pain that you drive into the heart of me. The love we share seems to go nowhere. I've lost my lights, I toss and turn I can't sleep at night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Solveig D. Bernstein
Messages : 48
Date d'inscription : 17/08/2015
Célébrité : Alicia Vikander
Crédit : Shiya


Emploi : Muséologue au Getty Center
love out loud : Fiancée mais au bord du gouffre

Mar 27 Oct - 17:59
Merci ^^

_________________
I'm reaching out to you, can you hear my call ∆

T'es venu avec ton stand de bric à brac. Tu m'as vendu mondes et merveilles. Je me serais crue dans le pays enchanté de Peter Pan. Tu étais ce garçon qui refuse de grandir et j'étais ta Wendy. Mais du jour au lendemain tu es parti combattre le capitaine crochet et tu n'es jamais revenu. Et Je n'avais plus que mes yeux pour te pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Riley Miller
Messages : 76
Date d'inscription : 12/07/2015
Pseudo : Priss.
Célébrité : Emily Bett Rickards
Crédit : Angie


Emploi : Zoologiste.
love out loud : Les sentiments ça craint !

Mer 28 Oct - 12:10
ReBienvenue

_________________
+ THE HEART WANTS WHAT IT WANTS.
Tu veux que je te dise ? Non, je ne suis pas amoureuse. Tu vois c'est dit, ce n'est pas compliqué. Tu veux que je te dise aussi ? Non, dès que je te vois, je ne ressens plus rien. Voilà, c'est dit, maintenant tu as eu ce que tu voulais, tu peux continuer de vivre normalement et surtout ne t'inquiète pas pour moi je vais bien.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Solveig D. Bernstein
Messages : 48
Date d'inscription : 17/08/2015
Célébrité : Alicia Vikander
Crédit : Shiya


Emploi : Muséologue au Getty Center
love out loud : Fiancée mais au bord du gouffre

Mer 28 Oct - 12:13
Remercie

_________________
I'm reaching out to you, can you hear my call ∆

T'es venu avec ton stand de bric à brac. Tu m'as vendu mondes et merveilles. Je me serais crue dans le pays enchanté de Peter Pan. Tu étais ce garçon qui refuse de grandir et j'étais ta Wendy. Mais du jour au lendemain tu es parti combattre le capitaine crochet et tu n'es jamais revenu. Et Je n'avais plus que mes yeux pour te pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Benjamin S. Hurley
Messages : 69
Date d'inscription : 25/03/2015
Célébrité : Garrett Hedlund
Crédit : Blitz.


Emploi : Futurement réalisateur pour le magasine YOLO. Anciennement photo-reporter de guerre, globe-trotter et other.

Mer 28 Oct - 16:35
YEAH !

(Re)Bienvenue avec Solveig

_________________
Were running right back
Next time, there wont be no next time. I apologize even though I know its lies. I'm tired of the games, I just want her back. I know I'm a liar, If she ever tries to fuckin' leave again. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Solveig D. Bernstein
Messages : 48
Date d'inscription : 17/08/2015
Célébrité : Alicia Vikander
Crédit : Shiya


Emploi : Muséologue au Getty Center
love out loud : Fiancée mais au bord du gouffre

Mer 28 Oct - 16:45
Merci

J'espère que je vais être à la hauteur !

_________________
I'm reaching out to you, can you hear my call ∆

T'es venu avec ton stand de bric à brac. Tu m'as vendu mondes et merveilles. Je me serais crue dans le pays enchanté de Peter Pan. Tu étais ce garçon qui refuse de grandir et j'étais ta Wendy. Mais du jour au lendemain tu es parti combattre le capitaine crochet et tu n'es jamais revenu. Et Je n'avais plus que mes yeux pour te pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Benjamin S. Hurley
Messages : 69
Date d'inscription : 25/03/2015
Célébrité : Garrett Hedlund
Crédit : Blitz.


Emploi : Futurement réalisateur pour le magasine YOLO. Anciennement photo-reporter de guerre, globe-trotter et other.

Mer 28 Oct - 18:50
J'ai tout lut et j'aime beaucoup

Pour ma part, c'est tout bon ^^

_________________
Were running right back
Next time, there wont be no next time. I apologize even though I know its lies. I'm tired of the games, I just want her back. I know I'm a liar, If she ever tries to fuckin' leave again. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Solveig D. Bernstein
Messages : 48
Date d'inscription : 17/08/2015
Célébrité : Alicia Vikander
Crédit : Shiya


Emploi : Muséologue au Getty Center
love out loud : Fiancée mais au bord du gouffre

Mer 28 Oct - 19:49
Ouf *-*, il faut attendre Parker maintenant

_________________
I'm reaching out to you, can you hear my call ∆

T'es venu avec ton stand de bric à brac. Tu m'as vendu mondes et merveilles. Je me serais crue dans le pays enchanté de Peter Pan. Tu étais ce garçon qui refuse de grandir et j'étais ta Wendy. Mais du jour au lendemain tu es parti combattre le capitaine crochet et tu n'es jamais revenu. Et Je n'avais plus que mes yeux pour te pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parker H. Bernstein
Messages : 2273
Date d'inscription : 13/10/2014
Pseudo : morrow.
Célébrité : James Franco.
Crédit : shiya

Emploi : Photographe, directeur artistique chez YOLO le magazine de mode tout beau tout neuf et joyau intermittent du corps enseignant de LMU.
love out loud : human filth, sick.

Jeu 29 Oct - 13:46
C'est parfait pour moi aussi I love you

v.  Validation


CONGRATULATIONS !

YOU'RE ONE OF US ! Cheers ! Tu as passé l'étape de la présentation, tu nous as annoncé la couleur avec ton personnage et le RP s'ouvre à toi. Cependant, il te reste quelques petites choses à faire, encore.
RECENSER TON AVATAR est la première étape, car il y a une vieille dans le STAFF, sa mémoire lui joue des tours et elle serait capable de t'oublier, shame on her. Bref, mémé n'aura aucune excuse comme ça.
▲ Ensuite, il faut un entourage à ton personnage, à moins que tu aimes la solitude, mais hé, ça serait embêtant pour jouer. Aussi, il te faut faire une FICHE DE LIENS. Ou tu peux lui créer des amis aussi, en allant pondre un ou plusieurs SCÉNARIOS. Sans oublier que tu peux imaginer un LOGEMENT pour que ton personnage ait un toit au-dessus de la tête.
▲ Ah, et tu peux enfin TE LÂCHER DANS LE FLOOD !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID :: Les validés
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Party with a troublemaker ◓ ft. Solveig
» N. SOLVEIG BLOMKVIST ► Agyness Deyn
» interrogatoire ▽ juyne et solveig
» As-tu vu les belles quenouilles ?! ▲ Solveig
» interrogatoire ▽ benjamin et solveig