:: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID
A.C. Hooper - I knew who I was this morning, but I've changed a few times since then.
avatar
Alice C. Hooper
Messages : 5
Date d'inscription : 04/12/2015
Pseudo : Oh!Darling
Célébrité : Krysten Ritten
Crédit : Shiya & Tumblr


Emploi : Assistante de direction à Hooper Records, label indépendant.

Sam 5 Déc - 12:33
Alice
Carol
Hooper
You got my venom running thru ya. Ain't gonna let you run off wild.
i.  identité
» nom complet
 Ce moment génant où il faut que je donne mon identité... Alice Carol Hooper. Voilà, je vous vois d'ici froncer les sourcils et avoir une amorce de sourire, pas vrai ? Oui, mes parents sont fan de rock et ont un humour douteux. Et Carol ce n'est pas non plus un hasard, ce n'est pas juste un C lancé à la sauvette, non, parce que qui dit Alice, dit Carroll, que fallait bien me pourrir la vie jusqu'au bout. Surtout que, bon, je ressemble plutôt à Blanche Neige qu'à l'autre droguée qui suit des lapins...
» Date de naissance
 16 novembre 1986. 30 balais. Ouch. J'ai encore des restes de la gueule de bois due à ce cap.
» Lieu d'origine
55° 51′ 29″ Nord 4° 15′ 32″ Ouest. Comme mes parents et comme mes grands-parents avant eux, je suis née à Glasgow. Scotland, baby !
» Profession
Assistante de direction à Hooper Records, label indépendant qui commence à avoir de l'importance dans le milieu. Oui, j'ai ce poste parce que je suis la fille des patrons et, non, je n'en ai pas honte. Je connais mon père mieux que personne - ou presque, il y a ma mère, hein - et suis donc la mieux placée pour l'assister. Je sais ce qu'il veut avant qu'il ne le sache lui-même, je supporte son caractère, sais comment le calmer... Bref, je suis parfaite pour le job. Et, qui sait ? Il aura bien besoin de quelqu'un pour le remplacer, un jour.
» Orientation sexuelle
Hétérosexuelle. Banal, je sais.
» Situation amoureuse
Célibataire. Je n'ai pas le temps pour ces conneries, un homme ça demande trop de travail.
» Groupe : Hollywood Freaks » Avatar : Krysten Ritter » Crédit : Shiya
ii.  personnage
Et t'as des habitudes, des manies ? Bonnes ou mauvaises, on veut tout savoir. Alors déballe ton sac.
001 Je suis fascinée par les orages. Je peux passer des heures devant ma fenêtre à admirer les éclairs et ce, depuis toujours. 002 Le soleil ne m'aime pas, c'est un fait, je ne peux rien y faire si ce n'est me badigeonner de crème quand je m'expose à ses enfoirés de rayons. Être blanche comme un cul n'est pas un choix, c'est ma destinée. 003 Et comme on aime pas mal les fringues noires dans la famille, quand j'étais gamine, on me surnommait Wednesday. Mais ça m'allait, elle est cool. 004 Ancienne accroc à la cigarette, je deviens agressive à la moindre odeur de clope. 005 Bien qu'on soit aux USA depuis un bon bout de temps, maintenant, l'accent des Hooper est toujours là pour vous rappeler d'où on vient. Il peut être le plus souvent dilué par un simulacre d'accent ricain, mais la moindre émotion forte et il revient au galop. 006 Je préfère le thé au café, j'en ai de plusieurs sortes dans mon placard et j'en change régulièrement. 007 Je sors tous les vendredis soirs. Que je sois fatiguée, enrhumée, rien à foutre, le vendredi soir est sacré. 008 Ancienne anorexique, j'ai encore quelques problèmes avec la bouffe et suis suivie par un psy - que je ne peux accessoirement pas blairer. 009 Je n'ai plus le droit d'approcher Gordon Ramzay à moins de 100 mètres. Such a pussy.
Un rêve ?
La paix dans le monde.





NAH, just kidding. Actuellement, ça serait que mon père comprenne que je suis celle qui faut pour lui succéder, et non son abruti d'associé avec ses idées so 2000'.
Une phobie ?
J'ai horreur des poupées, de toutes, vraiment. En porcelaine, poupon bouclé, poupée en tissu, ou encore un mannequin en boutique, bref, devant tout ce qui se veut ressemblant à un être humain je panique, je hurle. Je ne sais pas quand ça m'a pris, si mes parents ont été assez tête en l'air pour me coller devant Chucky à un trop jeune âge, mais j'ai toujours piqué une crise en en voyant une.
Hey, on est à Hollywood après tout, et puis, ça restera entre nous... C'est qui ton celebrity crush ? Idris Elba. Dayum !
iii.  IRL
» Pseudo et Prénom : Oh!Darling/Yuna
» Age : 29 ans
» Localisation : j'ai pas bougé depuis la dernière fois
» Comment as-tu découvert STFU ?   je reviens pour vous secouer un peu, là, oh. 
» Taux de présence : hmmm... 3/7, allons y doucement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice C. Hooper
Messages : 5
Date d'inscription : 04/12/2015
Pseudo : Oh!Darling
Célébrité : Krysten Ritten
Crédit : Shiya & Tumblr


Emploi : Assistante de direction à Hooper Records, label indépendant.

Sam 5 Déc - 12:33
iv.  Histoire




titre trop cool ici
citation encore plus cool ici

bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla

bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla  

New York, I love you but you're bringing me down
citation encore plus cool ici

C'est arrivé sans que je ne vois le coup venir. Il m'avait eue. J'étais sous sa coupe, soumise, effacée, plus qu'une ombre. Je m'étais persuadée que c'était sa manière de montrer qu'il m'aimait, qu'il se préoccupait de moi, qu'il me poussait simplement pour que je donne le meilleur de moi. Qu'il avait raison lorsqu'il disait que je mangeais trop, que j'étais trop grosse. Que j'ouvrais trop ma gueule et qu'on ne voudrait donc pas travailler avec moi. Il savait de quoi il parlait après tout, c'était mon agent en plus d'être l'homme de ma vie. J'ai enchaîné les régimes, les ai tous testés, je jeûnais de temps à autre. Je passais un temps fou à la salle de sport. J'étais épuisée, affamée et ce n'était jamais assez. Mes hanches restaient trop larges pour leurs critères, à ce qu'il disait. J'en suis arrivée à copiner avec la cuvette des toilettes, à haïr ma balance et mon frigo. Je pesais chaque ingrédient, notais dans un cahier ce que j'avalais et ce que je faisais pour compenser cette nourriture. Pour contrer ma fatigue, Doug me filait des cachets. Il n'avait pas été foutu de me dire ce que c'était ni d'où ça venait. « Elles en prennent toutes, c'est safe ». Les maquilleuses râlaient car il fallait un sacré correcteur pour mes cernes. Mes parents s'inquiétaient au téléphone mais je mentais, prétendais être en plein rush, mettais ma perte de poids sur le coup du stress, refusais de leur avouer que c'était voulu, nécessaire, vital à ma carrière.  Puis vinrent les premiers malaises, les passages à l’hôpital. Le froncement de sourcil réprobateur de l'urgentiste, son « Il faut manger le matin » bien sec, claquant. Dès que je lui avais dit mon métier, elle m'avait jugée, sa préoccupation était devenue agacement...

Je savais que je déconnais, qu'il n'y avait rien de normal dans tout ça, que ma santé morflait, mais c'était un sujet tabou. Donner le change, vendre les paillettes si on veut garder son job. Je dépérissais à petit feu sans que ça ne perturbe qui que ce soit. Theo se voulait rassurant, « ça passera, tu verras », « une phase à vide, c'est tout », il me reboostait, me filait de nouveaux cachets, endormait le peu de vigilance qu'il me restait. Et un jour, le frangin est arrivé à New York, mains dans les poches, tout sourire.  Eddie, ayant encore fait enrager le paternel, voulait un peu de calme et accessoirement squatter ma chambre d'amis. Bien que j'étais heureuse de retrouver mon petit frère, cela signifiait des complications. Car je ne pouvais rien lui cacher, il lisait en moi et ce depuis toujours. Les premiers jours je suis parvenue à lui faire gober que j'avais attraper une saloperie vu qu'il était plus occupé à visiter New York et à courir après de nouvelles conquêtes potentielles. Seulement, il a fallu qu'on partage un repas, qu'il veuille se détendre, profiter de sa sœur. Impossible de donner le change face à cette assiette copieuse qu'il me servit et qui ne m'inspira que dégoût. Les quelques coups de fourchette forcés, les grimaces tirées... Doug accusa une grippe fugace tandis que je me planquai dans les toilettes, sauf qu'Eddie ne tomba pas dans le panneau. Plaquée contre la porte, je pleurais en les entendant se hurlant l'un sur l'autre, chacun défendant le fait qu'il savait ce qu'il y avait de mieux pour moi. Le ton monta puis... des bruits plus sourds, plus inquiétants. J'ouvris la porte et les découvris en train de se taper sur la gueule.
Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla.

titre trop cool ici
citation encore plus cool ici

bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla  

bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhán T. Havisham
Messages : 15
Date d'inscription : 04/12/2015
Pseudo : _edwrdelric
Célébrité : skyler samuels
Crédit : angel dust (avatar), alaska (signa)

Emploi : étudiante en psychologie criminologique, gameuse et youtubeuse gaming
love out loud : si j'étais plat sans résistance m'aurais-tu fait mijoter? si j'étais plat sans résistance moi je t'aurais pris à point

Sam 5 Déc - 12:42

re bienvenue à la maison la plus belle

_________________
mama you taught me to do the right things so now you have to let your baby fly. you've given me everything that I will need to make it through this crazy thing called life © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice C. Hooper
Messages : 5
Date d'inscription : 04/12/2015
Pseudo : Oh!Darling
Célébrité : Krysten Ritten
Crédit : Shiya & Tumblr


Emploi : Assistante de direction à Hooper Records, label indépendant.

Sam 5 Déc - 13:18
Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aaliyah Jung-Eum
Messages : 21
Date d'inscription : 03/12/2015
Pseudo : Shuyuriee
Célébrité : Park Shin-hye
Crédit : Nelliel / Tumblr


Emploi : Animatrice pour enfants et danseuse à l'Hinano.
love out loud : You're all I ever loved, please don't go.

Sam 5 Déc - 13:26
Bon retour sur STFU Bon courage pour ta fiche

_________________
    to love is to receive a glimpse of heaven

    The things I couldn’t say, sorry that I’m not enough, that I can’t be the bigger person yeah, please forgive me, the one who couldn’t fill you up, I hope you meet someone okay and better than me.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Iris A.H-Windsor
Messages : 26
Date d'inscription : 04/12/2015
Pseudo : NarglesQueen
Célébrité : Elizabeth Banks
Crédit : Blondie (avatar)


Emploi : ex porn star, lgbtqia lover, hinano owner, next president of the USA
love out loud : married to a drag queen.

Sam 5 Déc - 13:28
SO GLAD YOU'RE BACK DEAR, I'M CRYIN I SWEAR .
Welcome back honey, ur da best and da prettiest

_________________

born this way baby

You might think I’m a slut, but hey, I don’t think of you at all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice C. Hooper
Messages : 5
Date d'inscription : 04/12/2015
Pseudo : Oh!Darling
Célébrité : Krysten Ritten
Crédit : Shiya & Tumblr


Emploi : Assistante de direction à Hooper Records, label indépendant.

Sam 5 Déc - 13:53
Merci les filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Samuel C. Ferrera
Messages : 26
Date d'inscription : 20/11/2015
Pseudo : Mendax
Célébrité : Tyler Posey
Crédit : Mendax


Emploi : Actor who can't keep his D in his pants, Singer and Lead Guitarist for Penis Brutality.
love out loud : My heart belongs to you, my love is pure and true ; but my cock is community property.

Sam 5 Déc - 14:48
Hey there

_________________

Forget the horror here, leave it all down here. It's future rust and then it's future dust, now the waves they drag you down ; carry you to broken ground, though, I find you in the sand. Wipe you clean with dirty hands, so goddamn this boiling space : I walked into the haze and a million dirty ways. Now I see you lying there, like a lie-low losing air... air
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Owen O'Ceallaigh
Messages : 1568
Date d'inscription : 03/11/2014
Pseudo : Elina
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédit : freckles sloth & tumblr


Emploi : Editeur dans une grande maison d'édition basée à New York, HarperCollins
love out loud : Marié mais c'est compliqué

Ven 15 Jan - 18:47
HAAAAAAAAAAAAN AAAAASSSSSSHHHHH !
Bordel, je capte 3 ans plus tard !

Tu es revenue

_________________
Pris à son propre jeu ▵
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Olivia R. O'Ceallaigh
Messages : 331
Date d'inscription : 03/11/2014
Célébrité : Jennifer Morrison
Crédit : wiise (vava) ; tumblr (sign)


Emploi : Assistante personnelle d'un éditeur littéraire
love out loud : ou l'art de voir son cœur être piétiné par n'importe qui

Sam 16 Jan - 11:37
Oh darling !!!

_________________
Falling in love.

Ça me fait vraiment flipper parce que tu as pris un morceau de moi. Et je t'ai laissé faire... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice C. Hooper
Messages : 5
Date d'inscription : 04/12/2015
Pseudo : Oh!Darling
Célébrité : Krysten Ritten
Crédit : Shiya & Tumblr


Emploi : Assistante de direction à Hooper Records, label indépendant.

Jeu 4 Fév - 22:42
Voui les geeeeeens. Bon, j'suis revenue trop tard tho. Owenounet, c'pas faute de t'avoir prévenu sur skype hahahahahaha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Owen O'Ceallaigh
Messages : 1568
Date d'inscription : 03/11/2014
Pseudo : Elina
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédit : freckles sloth & tumblr


Emploi : Editeur dans une grande maison d'édition basée à New York, HarperCollins
love out loud : Marié mais c'est compliqué

Ven 5 Fév - 18:08
Mais je ne vais plus sur skype

_________________
Pris à son propre jeu ▵
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Geoffrey Hooper (Gryffondor)
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» IF ONLY YOU KNEW...
» Hey,hey,hey,JAPAN EXPO!!!!!!!!!!!!!
» Aliènor Bérénice - Petite française à New-York ||u.c.