:: Les Archives :: La salle des archives :: RPs
Jules&Charlie | Nouveau départ pour une nouvelle vie... Un titre digne de M6 !
Invité

Dim 28 Déc - 21:18
Nouveau Départ ft. Jules & Charlie
~ Hôpital de Los Angeles |24 décembre 2014 | 12h37 ~
" Madame Hannigan à présent on se revoit une fois par semaine pour voir les améliorations. Vous allez pouvoir passer les fêtes de fin d'année avec votre petite famille, en espérant que cela va vous permettre de raviver certains souvenirs. " Je le regardais les yeux brillants. Je devrais être heureuse de sortir et de quitter cet hôpital ou ma vie s'était détruite, mais j'étais terrorisé. Terrorisé d'affronter cette nouvelle vie, que je ne voulais pas. Je n'avais plus le choix à présent, je ne pouvais plus me cacher derrière cette chambre immaculée et ma fatigue, j'allais devoir les affronter.

Affronter le regard de cette gamine - qui me ressemblait sans doute un peu - et faire face à ces dix mille questions, ses câlins et ses bisous que son père la retenait plus ou moins de me faire. Ils essayaient tous de me protéger à leur façons... Certains ne me posait aucune questions, quand d'autre voulait me rassurer en m'affirmant que ce ne serait que passager et lui... Lui il restait silencieux pour ne pas me brusquer. Mia me l'avait fait plus ou moins comprendre, que si c'était dur pour moi, ça devait l'être pour lui aussi. Sans doute. Je n'arrivais juste pas à avoir de la compassion pour cet homme ou à imaginer sa peau contre la mienne.

"Oui oui évidemment, ça va aller... Merci pour tout docteur. J'espère aussi que ça ira mieux après ça. On se revoit la semaine prochaine de toute façons. " Un sourire crispé se dessinait sur mes lèvres pendant que mes canaux lacrymaux étaient prêt à déborder. Je m'approchais de la fenêtre, fixant le parking en attendant que le docteur me laisse de nouveau seule pour essayer de me ressaisir avant l'arrivée de ma nouvelle famille. Mes bagages étaient prêts. Je n'avais pas grand chose réellement à moi à vrai dire, mais les marques d'affections d'inconnus plus ou moins proches avaient remplis ma chambre en très peu de temps. Fleurs, chocolat, cadre photo, peluche et autre bibelot à la con censé me remémorer un quelconques souvenirs ou me faire finalement décrocher un sourire. Je n'avais pas envie de sourire, mais c'est ce que l'on attendait de moi alors j'essayais du mieux que je pouvais pour leur faire plaisir.

Toc... Toc... Toc...


Mes muscles se contractèrent instantanément. C'était le moment, ils étaient là. Mes mâchoires se serrèrent et mon regard parcourait la pièce de gauche à droite cherchant une sortie de secours. Je n'avais formulé aucune réponse, la porte s'ouvrit tout de même. Ce n'était que mon infirmière, celle qui s'était occupée de moi depuis mon arrivée, ma préférée. Elle était très certainement venue me dire au revoir comme elle me l'avait promis. J'aurais dû être soulagé que ce ne soit pas mon mari, mais finalement une boule au ventre se logea dans mon ventre en la voyant. Ses bras potelés vinrent m'entourés amicalement et me soutenir dans ce départ qu'elle savait être une épreuve pour moi. " Ne vous inquiétez pas madame Hannigan, tout va bien se passer, je vous le promets. Si vous avez besoin de me parler, je serais la chaque semaine avec le docteur pour vous aider. Si vous avez aimez cet homme une fois, vous l'aimerez une seconde, croyez-moi... Le cœur aussi à sa mémoire. " " Et si lui aussi avait tout oublié ou que je l'avais jamais vraiment aimé cet homme hein ? " Ma voix s'était brisé. J'avais besoin d'espoir et qu'on me dise que cet accident m'avait pris une partie de moi que je retrouverais avec le temps... Le silence régna pourtant.

Toc... Toc... Toc...


Cette fois, il n'y avait plus d'autre solutions possible. C'était eux. L'étreinte de l'infirmière la relâcha doucement et lui embrassa doucement. " Je vais vous laissez vous retrouvez... A la semaine prochaine madame Hannigan. " A chaque fois que j'entendais ce nom, mes dents grinçaient. Ce n'était pas mon nom, mais ce n'était pas non plus le moment de lui faire ce genre de remarque alors je lui souris poliment en lui lâchant la main. J'avais peur de m'approcher de cette porte et préférais que ce soit cette petite brune haute comme trois pommes qui viennent détendre l'atmosphère comme à chaque fois et qui malgré ma gêne me sautait dans les bras. Mes yeux fixaient la porte, il était là, la gamine dans les bras. Mon pouls s'accéléra et mon regard se détourna, incapable d'affronter le sien pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
 :: Les Archives :: La salle des archives :: RPs
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un départ dans une nouvelle région
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]