:: The sun is shining like you knew it would. :: Les scénarios
[M] ▲ JOSEPH GORDON-LEVITT - Too many missing pieces, that's always been your reason to justify
avatar
Isla L. Hamilton
Messages : 1212
Date d'inscription : 13/10/2014
Célébrité : Zooey Deschanel
Crédit : Melaaniee & tumblr


Emploi : Rédactrice en chef de YOLO.
love out loud : Soulmates only exist in the Hallmark aisle of Duane Reade Drugs.

Mer 7 Jan - 4:34
Andrew
Henry
Daniels
Break the cycle, break the chains.
i.  identité
» nom complet
Andrew Henry Daniels
» Date de naissance
peu importe tant qu'il ait 30 ans
» Lieu d'origine
Vancouver, Canada
» Profession
Aux dernières nouvelles franchement blasé de son ancien boulot de rédacteur en chef pour un magazine sur la chasse et la pêche, Andrew a vu un simple séjour amical de deux semaines avec son pote Chuck se transformer en une offre de stage chez YOLO.
» Orientation sexuelle
hétéro
» Situation amoureuse
au choix, quoique le fait qu'il quitte tout pour habiter à L.A. suggère qu'il est célibataire ou sans grandes attaches
» Avatar : Joseph Gordon-Lewitt nous semble parfait de chez parfait, mais si t'as une meilleure idée on est ouverts à la dicussion hinnnhiiiin » Crédit : LivanART
ii.  histoire
Andrew est le bon petit canadien typique. Poli, respectueux, calme, souriant, il est de ceux qu’il est bien difficile de ne pas aimer.

L’histoire d’Andrew est plutôt libre, il faut toutefois garder ces quelques points en tête :

* J’imagine Andrew avoir eu une belle enfance, une famille unie, le truc bien cliché où tout va bien dans le meilleur des mondes. À vous de voir s’il a beaucoup de frères et sœurs ou non, si ses parents sont encore en vie ou non, mais je ne vois pas de gros drame familial à l’horizon.

* Andrew a toujours été un étudiant modèle, brillant, sans être vraiment nerdy. Il n’était pas du genre à être l’élève chiant qui se vantait de tout connaître sur tout, à la place il se contentait simplement de passer ses examens haut la main et de ne pas en faire un cas. On se doutait qu’il était intelligent, il ne l’étalait pas pour autant à la gueule de tous.

* Il a bien sûr fini à l’université, études de lettres, où il a enfin pu se lancer dans un domaine qui le passionne au-delà de tout ce qu’il a pu apprendre ailleurs. L’écriture pour lui, c’est une façon de sortir de son monde parfait en apparence, mais qui commence à lui peser un brin.

* Suivant son caractère, je ne serais pas étonnée qu’il n’ait pas été du genre dragueur avant. Je l’imagine bien avoir été avec 2 ou 3 filles en relations bien sérieuses, peut-être même s’être marié ou fiancé, à vous de voir.

* L.A. est un nouveau départ pour lui, dans plusieurs sens. Il était d’abord débarqué chez Chuck, un bon vieil ami, pour quelques jours, pour finir par accepter un boulot à l’ouest de celui qu’il avait à Vancouver, l’envie de bâtir quelque chose de complètement différent de ce à quoi il est habitué… depuis toujours.

iii.  liens

Parker H. Bernstein - pote, patron à temps partiel, pression constante
Parker est cool. Complètement à l’inverse d’Andrew sur beaucoup, beaucoup de points, mais cool tout de même. Il est du genre à prendre avec des pincettes, à ne pas froisser, à ne pas encercler avec trop de discussions ou d’idées ou d’envies, mais il est cool. Andrew et Parker ont sympathisé d’abord parce que Chuck est un excellent ami des deux, mais surtout parce qu’ensemble ils formaient le terrible two aux yeux d’Isla. Si leur relation à la base se situait plutôt du côté patron-employé, ils commencent de plus en plus à devenir des genres de potes, se tolérant aux activités entre employés YOLO, se saluant à la cafétéria, se souriant quand Davis – l’assistant de la boîte – se fait ridiculiser de la plus colorée et imaginative des façons. Et ça leur convient. Pas besoin de faire dans le compliqué parfois, eh.
   
Isla L. Hamilton - patronne directe, tyrante à temps plein, tension à temps plus que plein
Andrew et Isla, ça a TRÈS mal commencé. Ce qui devait s’avérer être une simple visite des bureaux de YOLO entre Chuck et Andrew a abouti en joute verbale sanglante entre les deux. C’est qu’Andrew, illustre amoureux de la grammaire, a trouvé une coquille dans un texte qu’Isla allait soumettre à l’impression. Croyant aider, il l’a signalé à Hamilton qui – submergée par une pression constante, la pauvre – a juste explosé sur l'inconnu qu’il était. Parker en a ajouté en disant qu’Andrew devrait rester rien que pour toujours relire Isla, et les deux ont fini par se retrouver collègues, elle restant le patron, lui surveillant d'abord ses moindres gestes, pour finir par oser un mot plus haut qu’un autre à des moments bien précis. Andrew a bien sûr décidé de prendre l’emploi, question de bouger un peu, même si Isla aurait très bien pu vivre avec son refus. Pourtant, maintenant, après avoir bossé ensemble sur de plus en plus de dossiers, les choses commencent à se calmer – par moment. Ce n’est pas toujours rose, mais Andrew et Isla ont appris à s’apprivoiser à travers les longues nuits à stresser sur un deadline au bureau, à assister ensemble à des évènements lourds et trop pimpants pour rédacteurs, à lutter chaque jour à tenter de trouver la meilleure idée pour démarquer le magazine. Une complicité commence à naître entre eux, lentement mais surement, et ils se voient même de plus en plus sous un nouveau jour. Un nouveau jour où ils apprécient de plus en plus leur présence, où ils se cherchent un peu plus qu'avant, où ils finissent par se rendre compte que les dizaines d'heures par jour où ils se côtoient ne sont plus si désagréables qu'avant. Andrew en vient même à penser, peut-être, que quelque chose se développe, que les sourires qu'il arrive à créer chez Isla veulent dire plus, et il gratte encore un peu, juste un peu. Si seulement elle n'était pas avec sa rockstar, ce mec du lycée qui la traite un peu n'importe comment ces derniers temps, si seulement il n'y avait qu'eux deux, si seulement...
Chuck Z. Morgan - l'ami d'enfance
Andrew et Chuck étaient toujours fourrés ensemble quand ils étaient gamins, vraiment inséparables. Mais avec les années, leurs caractères opposés – l'un étant sérieux, l'autre un branleur de première – a fait que leurs chemins se sont séparés à la sortie du lycée. Tandis que Andrew poursuivait ses études, Chuck prenait le premier boulot venu. Puis, après avoir vu sa vie changer du tout au tout, Chuck a ressenti le besoin de renouer avec le passé et retrouver ainsi son pote. Leur relation est redevenue ce qu'elle était et grâce à elle, Andrew va lui aussi changer de vie après une visite rendue à son pote, à Los Angeles.

_________________


« Strike a pose. »
When all else fails and you long to be, something better than you are today. I know a place where you can get away. It's called a dance floor, and here's what it's for. Ladies with an attitude. Fellows that were in the mood. Don't just stand there, let's get to it. Strike a pose, there's nothing to it. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youobviouslylackoriginalitymag.tumblr.com/
avatar
Isla L. Hamilton
Messages : 1212
Date d'inscription : 13/10/2014
Célébrité : Zooey Deschanel
Crédit : Melaaniee & tumblr


Emploi : Rédactrice en chef de YOLO.
love out loud : Soulmates only exist in the Hallmark aisle of Duane Reade Drugs.

Mar 16 Juin - 23:20
iv.  Mes exigences
Bonjour, bonsoir!

   

Déjà, merci de t’être attardé(e) au scénario d'Andrew le magnifique. C'est un mec tellement brillant, tellement talentueux, tellement complexe dans ses envies de tout bousiller ce qu'il avait de bien, de normal, de simple, pour une autre vie, une qui bouge, qui éclate et je suis certaine que tu vas l'adorer dès l'instant où tu décideras de le jouer!  :uhu:  

Pour ce qui est modifiable : tout, du moment où tu gardes les 3 liens, et son envie de changer de vie pour ce que L.A. lui fait miroiter. Bien sûr, si tu pouvais me consulter - et Parker & Chuck aussi of course - ça serait encore plus géniaaaal.

En bref, Andrew est à toi et à ton imagination dès que tu le décides. Et je suis persuadée que tu feras de lui un personnage encore plus génial que l'image que j'en ai en tête, parce qu'il y a tellement de possibilités, d'idées et de plans que tu peux te monter avec lui que j'suis même pas apeurée.

 

N’hésite pas à me bombarder si tu as des questions!
J'ai hâte d'écrire avec toiiiiiiii.
     

_________________


« Strike a pose. »
When all else fails and you long to be, something better than you are today. I know a place where you can get away. It's called a dance floor, and here's what it's for. Ladies with an attitude. Fellows that were in the mood. Don't just stand there, let's get to it. Strike a pose, there's nothing to it. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youobviouslylackoriginalitymag.tumblr.com/
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Les scénarios
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [M] ▲ JOSEPH GORDON-LEVITT - Too many missing pieces, that's always been your reason to justify
» (M)Joseph Gordon-Levitt (non négociable) ♣ Le hot Little Brother
» Délaisse les grandes routes, prends les sentiers » __ Noah L. Butler [100%]
» ii — Registre des avatars
» The Good Samaritain (ft. Jude)