:: Les Archives :: La salle des archives :: RPs
King's dinner + Charlie
Invité

Ven 13 Mar - 23:48


   
   Charlie & Lorraine
   Dinner

L
a jolie brunette passée délicatement sa brosse dans ses cheveux tout en regardant son reflet dans le grand miroir de la salle de bain. Son père lui avait appris que ce soir, il recevait à dîner des amis. Lorraine était ravie de cette nouvelle et avait foncé se préparer. Elle n'aimait pas n'être pas prête alors que des invités arrivés. Et puis son père avait eu la bonne idée de lui faire faire du golf tout l'après-midi avec de gros clients de sa banque. Elle avait donc montré le meilleur d'elle-même -comme toujours- et en prime, elle avait gagné la partie. Les clients avaient étaient assez étonné et avait même reporté cela comme de la chance. Mais Lorraine savait, elle que ce n'était pas que de la chance et qu'elle était imbattable, c'était tout, mais elle ne l'avait pas crié sur les toits. Son père n'arrêter pas de lui rabâcher que le client était roi et qu'il avait toujours raison alors que la majeure partie du temps, il a tort. En tout cas maintenant, il lui fallait une bonne douche. Après s'être douchée, la jeune femme s'aspergea de parfum, puis passa au maquillage. Elle se mit un peu de fard à paupières, puis du crayon et pour finir une touche de rouge à lèvres. Elle prit enfin quelques poses dans le miroir, pour voir quel reflet elle projeter. Elle se trouva parfaite. Elle se dit qu'elle devrait faire la même chose quand elle verrait Lee la prochaine fois chez elle. Venir le voir en petite tenue avec juste un peu de maquillage. Elle se lança un grand sourire, ravie de son idée.

Ce soir, elle pourrait peut-être parler de sa relation avec Lee. Ses parents avaient été heureux pour elle, mais n'avaient pas montrer un tel enthousiasme non plus. Enfin ses parents étaient compliqués. Parfois, ils pensent qu'ils n'ont pas vraiment de fille, juste une colocataire. Son père était peut-être celui des deux qui était le plus proche de Lorraine. Ils se voyaient maintenant au travail, il l'a félicité souvent pour son travail et l'encourager et bien sûr l'emmener parfois à ses dîners d'affaires et a ses parties de golf d'affaire normalement réservé souvent qu'aux hommes. Mais comme Lorraine devrait reprendre les reines de la banque familiale, elle devait être familière avec tout cela. Et Lorraine était assez forte pour parler et séduire tout ce beau monde. Elle avait un charme naturel qui envoûtait tous les gros clients. Voilà aussi la raison pourquoi son père l'emmener et en plus, elle s'y connaissait dans le monde des affaires. Alors parler chiffres ne lui faisait pas peur. En réalité, pas grand chose ne lui faisait peur. En tout cas, ce soir, elle pouvait se détendre, car son père avait invité un de ses amis avocat. Bien sûr, ils parleraient surement ensemble. Lorraine elle, traînerait avec le fils de la famille, Charlie. Il était assez sympa et chaque fois qu'elle avait vue, ils s'étaient bien entendus. Surtout qu'il avait à peu près son âge, alors cela avait facilité leur relation. Elle arrêta de se regarder dans son miroir et fila enfiler une tenue. Le choix allé être compliqué. Dans sa chambre trôner un énorme dressing, qu'elle affectionner comme la prunelle de ses yeux. Oui, elle aimait bien ça les fringues, un peu comme toutes les femmes. Elle passa sa main sur les différents tissus de ses robes et en attrapa une simple mais jolie. Ce n'était pas non plus un grand dîner, ils ne feraient que parler.

Lorraine termina de se préparer quand son père lui cria de venir dans le salon. Leurs invités devaient être arrivés. Elle enfila sa paire de chaussures et dévala l'escalier. Puis avant d'arriver à la hauteur de ses convives, elle reprit un peu son souffle pour ne pas paraitre trop fatiguée ou montrer qu'elle avait couru dans les escaliers. Elle passa les portes du salon, fit un grand sourire à son père et vient saluer ses convives. Elle s'arrêta devant Charlie avec un petite sourire, contente de le revoir. « Alors, comment ça va ? »
WILDBIRD

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie B.-Taylor
Messages : 171
Date d'inscription : 01/02/2015
Pseudo : Bee
Célébrité : Matthew Hitt
Crédit : (c) Alaska + tumblr


Emploi : Étudiant aspirant scénariste et assistant de production sur des plateaux de cinéma
love out loud : Only him

Mer 18 Mar - 3:46
hj : désolée, je vous trouve toujours bien jolis avec vos fiches pour vos posts, alors que moi je n'en utilise généralement pas... alors je pique les votres pour faire tout beau ! I love you



   
   Charlie & Lorraine
   Dinner

C
harlie n'est pas un type tout spécialement soigné. Au moins, et même au goût de sa mère, il sait débarquer assez bien sapé aux soirées auxquelles on le convie. Le jeune Taylor est un type coloré, excentrique, mais qui heureusement a bon goût. Depuis le plus jeune âge, il a toujours été sensible aux détails et très observateur. Certains diront que c'est précisément ce qui l'a poussé à vouloir écrire, c'est-à-dire à relater une part du monde dans de nouveaux personnages créés de toutes pièces. Quoi qu'il en soit, cette invitation à un diner avec des amis de ses parents ne fait pas exception à la règle. Charlie porte la chemise et le pantalon propre, le tout dans un état plus que présentable. Il a même pris soins de s'occuper un peu de ses cheveux normalement constamment en bataille. Ceux-ci ne sont que peu coopérants, mais au final, le tout lui accorde un look suffisamment chic quoi qu'aux allures désinvoltes. C'est paré de son plus large sourire espiègle qu'il se pointe avec ses parents, l'air bien élevé et tout, et tout. Ce n'est pas chose commune pour lui de se trimballer ainsi dans les rencontres d'affaires, ou même celles qui sont amicales, avec ses parents maintenant qu'il ne vit plus sous leur toit, mais certaines occasions demeurent d'agréables moments. Charlie a toujours apprécié la fille des King, or joindre la possibilité de passer un peu de temps avec Lorraine et de se faire servir un succulent repas n'est pas à regarder de haut. En prime, il sait combien sa mère adore qu'il les accompagne encore. Comme toutes les mères qui se respectent, la sienne trouve qu'il a grandi trop rapidement et qu'elle ne le voit plus assez. Cette soirée est donc en un seul moment l'occasion de faire plusieurs bons coups.

Lorsqu'il la voit arriver, un léger mouvement dans les cheveux démontrant l'empressement qu'elle a mis à rejoindre les invités nouvellement arrivés en sa demeure, Charlie ne peut que lui sourire en coin. Lorraine, il l'a toujours bien aimée. Elle est charmante, elle a ces petits airs de princesse tout droit sortie de son conte de fée bien à elle, et à la fois elle est pleine d'intelligence. Les discussions avec elle ne manquent jamais de l'intéresser et le fait qu'ils ne se voient pas souvent n'y pose pas vraiment de problèmes. Ils finissent toujours par avoir de quoi se dire. « Ouais ça va, mais surement pas aussi bien que toi. » Dans le vocabulaire du jeune homme, ce genre de choses signifie un compliment. Parce que oui, elle a vraiment l'air radieux. Il se détourne légèrement d'elle quand le père de la jeune fille s'approche de lui pour lui serrer la main, ce qu'il fait avec un large sourire et quelques mots de circonstances. Les Taylor lui ont très rapidement montré comment se tenir. Si les bonnes manières ont semblé échapper aux premières années de sa vie, sa famille d'adoption aura comblé tout le déficit en la matière. Si on ne le sait pas, il n'y a pratiquement aucune façon de déterminer que Charlie est un enfant adopté. On lui dit souvent qu'il a le même sourire que sa mère. Ce n'est pas faux, car celle-ci lui aura réappris à être heureux. Entendre ce genre de commentaires ne peut que leur inspirer un grand sentiment de fierté à tous les deux.

Une fois les salutations de bonne usage faits, les parents de Charlie et ceux de Lorraine s'éloignent pour servir l'apéro. Les deux jeunes gens se retrouvent à nouveau ensemble, pendant que leurs parents entament des discussions concernant leurs affaires auxquelles Charlie ou Lorraine n'ont pas grand chose à ajouter. Le jeune homme se tourne alors vers sa compagne. « Comme ça, tu n'as pas invité Lee ? » Certes, il ne dit pas cela pour être méchant. Il faut apparaitre sur une liste bien sélecte de personnes qu'il n'aime pas pour avoir droit à une véritable méchanceté de sa part ou une quelque mauvaise intention que ce soit, mais Charlie demeure un garçon capable de vous titiller jusqu'à vous emmerder sans vraiment le faire exprès. En disant cela d'ailleurs, il fait légèrement référence à son air tout à faix radieux, ces petites étincelles qu'il voit bien briller dans ses yeux. Il n'a jamais approuvé cette histoire avec Lee, bien que personne ne lui ait demandé son opinion sur le sujet. Mais il ne dit pas cela pour entamer un grand débat ou pour gronder Lorraine. Pour le moment, il ne s'agit que d'une petite plaisanterie et d'une façon de lui rappeler sa désapprobation.

 
WILDBIRD


Spoiler:
 

_________________
    Purple haze, all in my brain lately things they don't seem the same actin' funny but I don't know why excuse me while I kiss the sky purple haze, all around don't know if I'm comin' up or down am I happy or in misery ? © endlesslove/Purple Haze (J. Hendrix)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Sam 28 Mar - 23:51
Hj: Désolée pour l'attente... Et tu peux piquer les fiches. I love you


   
   Charlie & Lorraine
   Dinner

Q
uand elle vit son sourire, elle se sentit légère et absolument heureuse de le revoir. Cela faisait un petit moment qu'ils ne s'étaient pas vu pour discuter et c'était dommage. Au moins, à chaque fois qu'ils se revoyaient, ils avaient beaucoup de choses à partager. Lorraine aimait bien cela, lui raconter les merveilleuses choses qui lui arriver. Des étoiles dans les yeux, elle lui raconterait comment elle a séduit Lee. Lorraine passa une main dans ses cheveux pour les coiffer et son sourire s'agrandit un peu plus à la remarque de Charlie. Oui, en ce moment, elle était heureuse, elle avait tout ce qu'elle avait rêvé depuis un moment. D'abord Lee était enfin son petit-ami et elle avait un stage de rêve dans la firme familiale. Aucune ombre au tableau. Mais Lorraine, au fond d'elle avait toujours quelques doutes sur les sentiments de Lee, elle s'est promis de ne pas laisser tomber qu'importent les épreuves à affronter. La jeune femme regarda son convive et lui dit alors sur le ton de la plaisanterie. « Cela se voit autant que ça ? » Elle ne pouvait pas cacher son bonheur, c'était certain, elle n'était pas ce genre de personne qui cache ses sentiments. Lorraine alla alors ensuite saluer les parents de Charlie tout en les complimentant sur leurs tenues absolument fabuleuses. Elle reçue alors aussi une pluie de compliments. Il était vrai qu'elle était plutôt pas mal. Ses parents avaient fait du bon travail. Lorraine ne se laissait jamais allez non plus, elle fait du sport régulièrement et évite de manger en trop grande quantité même si parfois, elle aime se faire plaisir.

Ses parents emmenèrent alors les Taylor prendre l'apéritif dans la pièce attenante. Ils parler déjà affaires, ce qui ennuya un peu la brunette. Ce soir, elle avait envie de parler de chose plus légère, le travail, elle en entendait déjà parler toute la journée. Mais elle savait que c'était la discutions préférer de son père. Elle suivit du regard le petit groupe et resta attirée par leur discutions jusqu'à ce que Charlie lui demande pourquoi elle n'avait pas invité Lee. Elle se tourna vers lui l'air un peu contrarier, mais ne montra pas vraiment son agacement. Elle était plutôt décontenancée. Elle ne savait pas vraiment ce que cela pouvait vouloir dire. Cela était juste une simple question ou alors cela cacher t'il quelque chose ? Lorraine passa une main dans sa longue chevelure brune, depuis leur dernier rendez-vous, Lorraine et Lee n'avaient pas eu l'occasion de se revoir et cela était bien dommage. Elle se promit qu'elle l'inviterait prochainement à venir chez elle, pour dormir. À cette pensée, elle fit un grand sourire et répondit à Charlie sur un ton de gagnante. « Oh, tu sais, on est un couple solide, on peut se passer l'un de l'autre une soirée. Je sais très bien qu'il ne fera rien qui me ferais du mal. » Oui, Lee, c'était vraiment un homme bien, il était charmant, c'est quelqu'un de droit dans ses choix et il tenait ses promesses. Voilà, pourquoi elle était tombée amoureuse de lui.

Peut-être qu'elle en fait un peu trop, mais elle pensée chaque mot qu'elle prononçait. Lee, c'était son meilleur ami, il ne lui ferait jamais de mal et elle essayer de ne pas lui en faire. C'était si compliqué. Elle porta son regard sur un serveur qui transporter une bouteille de champagne. Les parents de Lorraine adorent avoir un traiteur et quelques serveurs quand ils ont des invités, même s'ils n'étaient que trois. C'était une habitude. Lorraine fit un petit signe de la main au serveur pour qu'il vienne vers eux. Elle lui demanda deux coupes de champagne pour pouvoir trinquer avec son ami. Elle espéra au fond d'elle que Charlie n'aller pas l'embêter toute la soirée avec sa relation avec Lee et espéra attirait son attention vers d'autres sujets de conversation. Noyé le poisson, vous savez. Elle passa une coupe de champagne à Charlie et en prit une. Elle remercia le serveur et planta son regard dans celui de son ami tout en levant sa coupe de champagne. « Je pense qu'on devrait trinquer à toutes les belles choses qui vont nous arriver ! » Elle lui fit un grand sourire et fit tinter son verre sur celui de Charlie. Elle bue une gorgée de son verre et lui demanda alors. « Maintenant, c'est a toi de me dire ce qu'il se passe en ce moment dans ta vie. »
WILDBIRD

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie B.-Taylor
Messages : 171
Date d'inscription : 01/02/2015
Pseudo : Bee
Célébrité : Matthew Hitt
Crédit : (c) Alaska + tumblr


Emploi : Étudiant aspirant scénariste et assistant de production sur des plateaux de cinéma
love out loud : Only him

Sam 11 Avr - 3:35



Charlie & Lorraine
Dinner

L
orraine plait bien à Charlie. En tout point. Elle est extrêmement jolie et intelligente, elle n'a strictement rien à envier à qui que ce soit en aucun point. Ce qu'il a de bien chez elle, c'est qu'elle n'est pas seulement restée à profiter du fait d'avoir une famille bien nantie pour faire son chemin dans la vie. Elle a de la personnalité et du caractère, elle est même marrante. En d'autres circonstances, elle aurait peut-être même pu lui plaire, mais il s'agit d'une amie de la famille et ce serait plutôt déplacé de la considérer autrement. Puis, il faut tout de même noter qu'elle demeure malgré tout une fille bien sage. Cela lui rappelle énormément sa dernière petite amie avec laquelle il a fini par rompre par ennui, parce qu'il recherchait des sensations plus fortes. Il ne faut pas se méprendre sur son compte, Charlie n'est pas le genre de mec à préférer les greluches pulpeuses et sans tête aux filles bien et cultivées, au contraire, mais il s'est rendu compte qu'il désirait toujours plus. Les choses ont bien besoin d'être mouvementée pour lui plaire, ça lui permet de se sentir vivant, de constamment se renouveler. Il n'est pas nécessairement pessimiste, mais il aime à voir les choses telles qu'elles sont. Les Taylor ont bien su lui apprendre à poser un regard neuf et positif sur la vie, mais lui leur aura également appris en retour à être bien conscient de ce qui les entoure. C'est pourquoi les remarques de la jeune femme lui tirent un sourire. Souvent, il songe que Lorraine joue à un jeu. Elle est trop intelligente pour être si positive, d'un optimisme presque faux tant il est incassable. Il aimerait qu'elle lui parle plus directement de ces choses, car même s'il se montre espiègle au sujet de Lee et qu'il est le genre de personne qui ne vous laisse certainement pas tranquille avant d'obtenir ce qu'il veut comme information, il n'est pas méchant et ne souhaite en aucun cas causer du tort à la demoiselle. Son verre de champagne en main, il se contente de hausser les épaules d'un air qui semble vouloir dire «c'est toi qui sais le mieux ». Il y reviendra, soyez certains qu'il n'oublie pas le sujet de 'Lee'.

Des belles choses, il espère bien qu'il en arrivera tel qu'elle le dit même s'il ne partage pas cet enthousiasme pour l'avenir. Ce n'est pas non plus que ça aille si mal pour lui, mais il se surprend à être plus maussade ces derniers temps surtout en ce qui concerne sa vie personnelle. Inutile de mentir à ce sujet, Charlie joue toujours franc jeu. « Ça va, je fais toujours mon stage sur un plateau de tournage, je t'en avais déjà parlé. » En effet, même si cela fait un petit moment qu'ils ne se sont plus vus, ils ont déjà eu l'occasion de discuter de cette opportunité qu'a Charlie de travailler dans le milieu du cinéma parce que ça fait un moment depuis qu'il a obtenu ce stage, et il aime toujours cela autant. « J'essaie de me garder du temps pour écrire, je bosse sur un scénario en ce moment... On verra où ça va me mener ! » Sur certaines choses, il peut se montrer positif, comme c'est le cas pour son projet. À vrai dire, il n'en parle pas très souvent, car il préfère investir son temps à le développer plutôt qu'à l'expliquer aux autres. C'est en quelque sorte une petite gêne d'auteur, celle de préférer attendre de pouvoir faire lire un texte bien concret plutôt que de le détailler verbalement, mais dans tous les cas, aborder le sujet avec Lorraine le rend heureux et lui met des étincelles dans les yeux. Nul ne pourrait douter que la passion de Charlie est le cinéma, et encore plus l'écriture de scénarios. C'est la façon qu'il a trouvé de canaliser toute son énergie et son imagination débordante. Contrairement à bien des gens, réaliser ne l'intéresse que plus ou moins, c'est vraiment le contact avec le papier (ou l'ordinateur pour être plus exact en ces temps modernes) qui le stimule.

« Et puis... » commence-t-il en baissant légèrement le ton sans même s'en rendre vraiment compte, tout simplement parce qu'il éprouve malgré lui une envie de ne pas nécessairement tout raconter à voix haute en la présence de ses parents. Il a toujours eu une plus qu'excellente relation avec ceux-ci, mais surtout depuis qu'il ne vit plus sous leur toit, il aime bien que ses histoires personnelles le restent. « C'est un peu compliqué côté coeur... Tu vois... Y'a de ces gens avec qui on ne sait jamais vraiment si c'est authentique ou non...» Façon un peu détournée, et exagérée, de parler de ce qui se passe avec Alan. En fait, c'est tout simplement la catastrophe émotive la plus totale avec ce dernier, mais cette formulation lui permet de faire un léger clin d'oeil à la situation de Lorraine avec Lee. Il ne souhaite pas attaquer son amie sur le sujet, mais il voudrait bien qu'elle s'ouvre les yeux et qu'elle commence à voir en face que ce n'est pas tout rose.

WILDBIRD


Spoiler:
 

_________________
    Purple haze, all in my brain lately things they don't seem the same actin' funny but I don't know why excuse me while I kiss the sky purple haze, all around don't know if I'm comin' up or down am I happy or in misery ? © endlesslove/Purple Haze (J. Hendrix)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Ven 17 Avr - 21:20
Hj: Comme Lee part, leurs relation va être écourtée. Mais on peut dire que ce rp est avant le départ de Lee. On verra après finit celui-là pour faire le rp rupture avec Lee.


   
   Charlie & Lorraine
   Dinner

L
orraine buvait par petite gorgée son champagne tout en écoutant poliment son ami. Jamais vous ne l'a verrais boire cul sec un verre, ou couper la parole à quelqu'un, ce n'était pas dans son éducation. Elle pourrait le faire, mais en intimité, en général, elle était toujours plus amusante en intimité. Elle déteste montrer une mauvaise image d'elle, déjà pour le nom de sa famille. Ce n'était pas comme ci, il était inconnu, Lorraine était souvent invitée au tapis rouge et autres fêtes mondaines grâce aux nombreuses relations de sa famille, son père côtoyer beaucoup de beau monde, les plus riches du pays bien évidemment. Comme la famille Taylor d'ailleurs. Sa grand-mère avait toujours veillé que sa petite fille a la meilleure éducation dans tous les domaines. Ce n'est pas pour rien que Lorraine fit les meilleures écoles, elle devait même rejoindre un pensionnat en Angleterre, mais son père avait insisté pour que Lorraine reste auprès de sa famille à Los Angeles. Le fils Taylor parlait de ses futurs projets professionnels, il était important toujours d'avoir des amis qui travailler dans différents domaines des siens. Cela vous change un peu d'air. Peut-être que Charlie, plus tard, pourrait l'inviter sur des plateaux de télévision ? Ou même Lorraine pourrait apparaître dans un téléfilm. En tout cas, à part cela, elle était contente pour lui. Elle aimait savoir que les gens avaient un projet professionnel et faisaient tout pour réussir, c'était sa vision des choses et elle ne pouvait concevoir le fait de ne pas avoir de travail ou de se laisser, totalement aller, voir ou le vent nous mène. Pour Lorraine, il n'y a que le travail qui compte dans la réussite d'une personne, si on veut quelque chose, il faut bosser pour l'avoir et ne pas se laisser porter par le courant. Elle était peut-être riche et bien sûr, elle profité de la richesse de sa famille, mais elle avait toujours voulu travailler et gagner son propre argent. Justement faire fructifier cet argent et peut-être en gagner encore plus. Quelque bon placement et c'était dans la poche. Bien sûr, sa détermination l'avait aussi aidée pour convaincre Lee qu'il était ensemble depuis un moment.

Lorraine sourit en voyant son ami parler de son projet, il était vraiment habité par la passion du cinéma et de l'écriture, on voyait bien que c'était toute sa passion. La jeune femme lui glissa alors. « Un jour, tu écriras peut-être ma merveilleuse histoire ! » Elle l'avait dit sur le ton de l'humour, mais au final, elle y croyait vraiment. Elle savait que sa vie serait formidable, elle était née pour faire de grandes choses. Alors pourquoi pas lui écrire un film sur sa vie ? Elle n'en demande pas beaucoup non plus. Alors que Lorraine se surprit à rêver de son film, elle vu que Charlie changea de ton, ses étincelles dans les yeux, c'était peu à peu dissipé dans son regard. Cela fit redescendre quelque peu de son nuage la brunette. Elle n'était pas insensible comme on pourrait souvent le penser, elle était tout de même à l'écoute et vraiment protectrice envers ses amis, c'était bien un défaut parfois. Elle pouvait se mettre dans des positions délicates surtout avec Lee pour prendre sa défense. La dernière phrase du fils Taylor provoqua une sensation qu'il parlait encore de sa relation avec Lee. Elle était tout de même assez peinée par la tournure que la conversation avait prise. Lorraine fit la moue et se recoiffa un peu pour éviter de montrer sa gêne. Elle posa son verre sur la table qui était proche et invita son ami à se poser dans le canapé qui se trouvait dans la pièce d'à côté. Ils seraient plus à l'aise pour parler de leurs peines d'amour, sans que leurs parents ne puissent rien entendre. Lorraine s'assit, elle ne s'avachit pas elle resta droite, on l'avait forcé à se tenir droite toute sa vie, maintenant, c'était une habitude pour elle. « Je comprends... Tu vois... Parfois... » Elle ne finit pas sa phrase, ce qu'elle voulait dire ? Elle ne savait pas vraiment, parler de sa relation avec Lee ? Qu'il était parfois absent ? Qu'il penser toujours au fond de lui à son ex ? Mais Lorraine espéré tellement qu'il l'aimerait un jour. Elle se voiler peut-être la face, mais c'était sa façon d'être. Elle ne pouvait pas se dire que Lee était homosexuel et qu'il ne l'aimerait jamais comme elle l'aime. Leurs amours étaient totalement différents. Lorraine était parfois attirée par inaccessible, c'était compliquer parfois. Elle posa sa tête sur l'épaule de Charlie, poussa un long soupir et lui dit alors doucement. « Parfois, j'ai l'impression que Lee est comme tu dis, parfois pas vraiment authentique. » Elle le fixa avec un regard triste, c'était bien la première fois qu'elle confiée ses nombreux doutes à quelqu'un, mais il avait l'air de la comprendre et de vivre la même chose qu'elle. Elle ne lui posa pas vraiment de questions sur ses difficultées sentimentales, car elle savait que s'il voulait en parler, il ne s'en privera pas. Elle se releva alors, posant sa main sur l'épaule de son ami. « Je pense, que le mieux, est de nous donner à fond et de voir ce qu'il se passe. » Elle fit un grand sourire, ravit d'elle-même. « Peut-être aurons-nous une surprise au bout du compte. » La brunette se recoiffa machinalement et fixa son reflet dans le grand miroir qui se trouvait en face d'eux. Oui bizarrement la maison des King posséder beaucoup de miroirs. Quand soudain un éclair de génie, éclaira les yeux de la jeune femme. Une idée, qu'il lui était apparu comme par magie. Elle se pencha vers son ami et lui dit alors sur le ton de la rigolade. « On aurait mieux fait de se mettre ensemble, cela aurait été peut-être moins compliqué ! » Lorraine se mit alors à rire, d'un rire spontané et enjoué. Cette idée lui plaisait bien, mais son cœur était bizarrement occupé par quelqu'un d'autre. Quelqu'un d'impossible à avoir. C'était peut-être l'impossible qui poussait la jeune femme à tant le vouloir.
WILDBIRD

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie B.-Taylor
Messages : 171
Date d'inscription : 01/02/2015
Pseudo : Bee
Célébrité : Matthew Hitt
Crédit : (c) Alaska + tumblr


Emploi : Étudiant aspirant scénariste et assistant de production sur des plateaux de cinéma
love out loud : Only him

Ven 8 Mai - 19:04



Charlie & Lorraine
Dinner

S
i seulement les choses étaient aussi simples que semblent parfois le croire la jeune femme, ce n'est certainement pas Charlie qui viendrait s'en plaindre. Il lui arrive bien souvent d'en avoir complètement marre, d'avoir envie de tout jeter à la poubelle et de tout recommencer. Ce n'est pas seulement au sujet de son projet et de ses rêves d'avenir dans le milieu du cinéma, mais également en ce qui concerne sa vie sentimentale. Somme toute, il réussit plutôt bien. Depuis que la vie lui a accordé une seconde chance en le faisant devenir le fils des Taylor, il ne lui est pas arrivé souvent d'échouer quoi que ce soit en fait. Ce n'est même pas vraiment dans le but de faire plaisir à ses parents, c'est seulement parce qu'il a enfin l'occasion de s'épanouir pleinement. Il a toujours été un gosse brillant et curieux, mais dans une ambiance familiale pleine de conflits et même de violence, il était drôlement plus limité pour apprendre à devenir quelqu'un de bien. Réellement, ce n'est pas tant l'argent ou le prestige de la famille Taylor qui l'a aidé à se prendre en mains au bon moment. C'est tout simplement l'amour que ceux-ci lui ont témoigné dès le départ, l'accueillant comme un fils et acceptant ses défauts autant que ses qualités, ne souhaitant de contribuer à le voir mieux grandir. Pour cela, il leur est éternellement reconnaissant et mieux, il leur voue un amour tout aussi fort que s'ils étaient ses véritables parents biologiques. Pour le jeune homme, les liens ne sang ne sont pas plus importants que ceux que l'ont choisi de nouer peu importe la façon. Il y a des famille qui sont en perpétuel conflit et il se compte chanceux de ne pas être de ceux là. Le fait d'être un enfant adopté ne lui a jamais posé le moindre complexe heureusement. Mais Charlie demeure quelqu'un d'explosif malgré toute les bonnes manières qu'on lui a appris au fil des années à être un Taylor. De nature, il respecte les gens et c'est primordial pour lui de le faire, mais il n'aura probablement jamais cette pensée de pensée très logique et posée. Quand Charlie est en colère, il le vit à fond. Même chose pour ses doutes ou ses peines. C'est pourquoi il se contente de sourire lorsque son amie tente d'être positive. À quelque part, il aurait préféré qu'elle se montre plus authentique et qu'elle creuse un peu plus dans la sincérité des doutes qu'elle ressent. Il est maintenant certaine qu'elle est consciente de la complexité de sa relation avec Lee parce qu'elle vient de l'admettre à demi-mot. À la fois, il réalise que cela lui fait vraiment de la peine. Il est bien placé pour comprendre ce que c'est, alors il choisit finalement de ne pas poursuivre dans cette direction. Le temps fera assurément son œuvre et apportera les réponses nécessaires à Lorraine sur le sujet. Il n'a pas besoin de jouer les prophètes de malheur. C'est plus fort que lui, ce que doit vivre Lee l'interpelle parce qu'il ne se verrait pas lui-même être contraint à nouveau dans une relation qui n'est pas celle qu'il désire. Charlie ne se considère pas homosexuel, il est plutôt ouvert à tous et toutes, mais il fait partie de ces gens qui voudraient à tout prix que soient respectés toutes les formes d'attirances sexuelles et plus que ça. Non seulement respectée, mais qu'elles soient toutes considérées comme normales. La façon qu'a Lorraine d'agir dans toute cette histoire le mène à se demander ce qu'elle pense de tout. Il ne songe pas qu'elle est homophobe, mais il sait bien que les King aiment que les choses soient droites et parfaites...

« Je suis bien d'accord pour la surprise... Ça ne ferait pas de mal. » lance-t-il finalement joyeusement, tout en lui adressant un large sourire amical. Bien sûr ce n'est pas son style de s'imaginer que la vie règlera tout, mais il veut bien croire que le temps amènera ses conclusions de lui-même. Il ne sert à rien de se tracasser à l'infini sur ces sujets. Puis, il a surtout envie de cesser de plonger son amie dans une tristesse certaine, qu'il arrive sans mal à lire sur son visage à présent qu'elle s'est laissée aller à lui révéler son véritable sentiment sur la question. Il a d'ailleurs été quelque peu étonné qu'elle le conduise plus loin, à l'écart de leurs parents, pour discuter. Cela témoigne du sérieux de la chose, car Lorraine n'a généralement pas vraiment de secrets pour ses parents de ce qu'il en sait. « C'est une bonne idée, qu'en dis-tu, il n'est pas encore trop tard ? » Étrangement, la remarque de Lorraine au sujet du fait qu'ils auraient formé un beau couple et surtout, que ça aurait été moins compliqué pour tous les deux, l'amuse. C'est même une belle idée, bien qu'il réponde avec humour à son tour tout en mettant un bras autour de sa taille. Il se met à rire. Dans un monde où lui, Charlie, serait capable d'être une personne simple avec des objectifs et des désirs simples, cela aurait pu marcher. Et puis, cette autre remarque il la garde pour lui pour éviter de blesser Lorraine en lui faisant à nouveau penser à sa situation avec Lee, mais Charlie aurait bien du mal à se satisfaire d'une relation hétérosexuelle normale, aussi parfaite soit-elle. C'est plus fort que lui, quelque chose le conduit toujours à éprouver de l'attirance pour les mecs. À moins que ce soit simplement parce qu'il n'a jamais encore eu l'occasion de tomber véritablement amoureux d'une femme sur le long terme.

WILDBIRD


Spoiler:
 

_________________
    Purple haze, all in my brain lately things they don't seem the same actin' funny but I don't know why excuse me while I kiss the sky purple haze, all around don't know if I'm comin' up or down am I happy or in misery ? © endlesslove/Purple Haze (J. Hendrix)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Charlie B.-Taylor
Messages : 171
Date d'inscription : 01/02/2015
Pseudo : Bee
Célébrité : Matthew Hitt
Crédit : (c) Alaska + tumblr


Emploi : Étudiant aspirant scénariste et assistant de production sur des plateaux de cinéma
love out loud : Only him

Sam 9 Mai - 2:55
Topic terminé (à suivre...)

_________________
    Purple haze, all in my brain lately things they don't seem the same actin' funny but I don't know why excuse me while I kiss the sky purple haze, all around don't know if I'm comin' up or down am I happy or in misery ? © endlesslove/Purple Haze (J. Hendrix)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 :: Les Archives :: La salle des archives :: RPs
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» King's dinner + Charlie
» [1423] Best Friends' Dinner | Charlie & Moira
» "Where's my banana ?" "You're the banana king, Charlie !"
» CHARLIE X)
» lion king spirit of war