:: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID :: Les validés
the queen of peace always does her best to please
avatar
Hecate A. Vermeer
Messages : 314
Date d'inscription : 31/05/2015
Pseudo : _edwrdelric
Célébrité : sophie turner
Crédit : blondie et _edwrdelric (crackships)


Emploi : tenniswoman en début de carrière professionnelle & maitre pokémon à ses heures perdues
love out loud : so magical, soft skin, red lips, so kissable

Dim 31 Mai - 20:49
Hécate
    Antke
   Vermeer
Cause I'm gonna be free and I'm gonna be fine
i.  identité
»  nom complet
VERMEER un nom néerlandais qui sent la bourgeoisie à des kilomètres si on connait les Pays-Bas. HECATE son prénom vient de la déesse qui fait partie de la Triade Lunaire, avec Séléné et Artémis. Hécate représente la nouvelle lune ou lune noire, qui symbolise la mort. Hécate était honorée comme la déesse des carrefours parce qu'elle relierait les enfers, la terre et le ciel. Elle est aussi la déesse de l'ombre, qui suscite les cauchemars et les terreurs nocturnes, ainsi que les spectres et les fantômes.  Bref, de quoi bien commencer dans la vie. ANTKE un prénom typiquement néerlandais que portait sa grand-mère maternelle.
» Date de naissance
18 février 1996 (18 ans) 
» Lieu d'origine
Amsterdam dont la latitude est 52°22′26″ Nord
et la longitude est 4°53′22″ Est
» Profession
tenniswoman parce qu'elle a ça dans le sang depuis toujours et qu'elle ne sait rien faire d'autre de ses dix doigts
» Orientation sexuelle
du moment que c'est un être humain, vous pouvez être certain que Hécate peut potentiellement lui sauter dessus
» Situation amoureuse
les tartelettes au citron, sa seule histoire d'amour
» Groupe : welcome to the jungle » Avatar : sophie turner la queen » Crédit : blondie
ii.  personnage
Et t'as des habitudes, des manies ? Bonnes ou mauvaises, on veut tout savoir. Alors déballe ton sac.
il faut toujours qu'elle dise les répliques quand elle regarde shutter island, son film préféré + elle met toujours deux sucres dans son café noir + elle regarde 40 000 fois son portable par minute parce qu'elle oublie toujours qu'elle voulait regarder l'heure + accro des réseaux sociaux, elle passe parfois des heures à liker les photos de chats sur instagram + elle lève toujours les yeux au ciel quand quelque chose l'agace + elle chante les chansons de Florence and the machine à longueur de journée + elle dort toujours avec son vieux doudou qui ne ressemble plus à grand chose + elle ne peut s'empêcher de lâcher une vulgarité dans ses phrases + à chaque anniversaire, elle se refait la trilogie Toy Story
Un rêve ?
Hécate pourrait se mettre à chanter la chanson de Raiponce mais ce serait bien trop facile et puis ça arrangerait bien tout le monde. Et en sachant qu'elle adore emmerder les gens, c'est beaucoup mieux de raconter son plus grand rêve qui n’intéresse surement personne.
S'il y a bien une chose que Hécate désire par dessus tout (encore plus que de manger des tartelettes au citron toute sa vie), c'est bien de battre sa rivale de toujours en finale. Pas très original, certes, mais elle serait prête à vendre son âme pour remporter une finale de tennis. 
Une phobie ?
Hécate n'a peur de rien. Non, vraiment. Bon à part peut-être des araignées, des serpents, des clowns, de se retrouver avec du chewing-gum collé dans les cheveux, des enfants et que ses parents lui dise qu'elle a été adoptée tout comme sa soeur Bonnie. Ce n'est vraiment rien.  
Hey, on est à Hollywood après tout, et puis, ça restera entre nous... C'est qui ton celebrity crush ? LEONARDO DICAPRIO. On pourrait dire  "After all this time?", Hécate répondrait "Always" sans plus d'hésitation que Severus Snape à Dumbledore. Elle l'aime d'un amour inconditionnel. Depuis basketball diaries en passant par Titanic, sans oublier The wolf of Wall Street et Shutter Island. Il a beau se laisser aller, elle l'aimera toujours comme au premier jour. Il n'a peut-être jamais eu d'Oscar mais Hécate lui offre son cœur et il devrait remercier le Seigneur tous les jours d'avoir une fan comme elle.
iii.  IRL
» Pseudo et Prénom : _ronwsley
» Age : 18 ans    
» Localisation : le noooord  
» Comment as-tu découvert STFU ? l'autre greluche de Bonnie    
» Taux de présence : autant que possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hecate A. Vermeer
Messages : 314
Date d'inscription : 31/05/2015
Pseudo : _edwrdelric
Célébrité : sophie turner
Crédit : blondie et _edwrdelric (crackships)


Emploi : tenniswoman en début de carrière professionnelle & maitre pokémon à ses heures perdues
love out loud : so magical, soft skin, red lips, so kissable

Dim 31 Mai - 20:50
iv.  Histoire
comme à cette fleur, la vieillesse fera ternir votre beauté

dans le port d'Amsterdam y'a des marins qui naissent Amsterdam 1996-2004
   
Une enfance ordinaire, une vie qui tournait dans le bon sens. Rien n’avait jamais tourné dans le mauvais sens dans sa vie. Habituée à écouter, elle faisait ce qu’on lui demandait sans se poser de questions. Du caractère, elle en avait, mais elle le cachait sous des airs d’un ange enfantin. Elle allait vers la facilité, instinctivement, cherchant à plaire plutôt qu’à déplaire. Elle connaissait les regards de déception, ils la terrifiaient. Ils étaient comme des coups, des rappels qu’elle n’était pas le garçon souhaité et qu’il n’y aurait jamais d’autres enfants après elle. Hécate, jolie Hécate. Elle était la gosse parfaite. Sage comme une image. Elle faisait du tennis, cela plaisait à son père. Elle apprenait le violon, cela plaisait à sa mère. Elle souriait lorsqu’on la regardait. Tu es plus belle lorsque tu souris, qu’on lui disait. Elle avait des bonnes notes, mais jamais assez bonnes à ses yeux. Une poupée, laissé à l’usage des autres, c’était plus facile. Elle grandit comme ça, sous les ordres de ses parents, qui se narguaient qu’ils avaient une enfant merveilleuse. N’était-elle pas parfaite? Une image, comme toujours. Les images avaient pris le contrôle de sa jeune vie, venant la laisser à bout de souffle, préoccupée, anxieuse, mais souriante, toujours souriante. Il faut dire qu'en portant le nom des Vermeer qui n’était d’autre que le peintre de la période classique néerlandaise le plus connu puis ses parents qui étaient  tout deux issus de l'aristocratie du pays,  elle ne pouvait pas ne pas être parfaite.  Hécate vivait les expectations des autres. La solitude était son ennemie, laissée seule à elle-même. Elle s’était trop oubliée pour se connaitre. La routine était ancrée dans ses veines, s’accrochant désespérément à chacun de ses mouvements. 6h du matin, debout, douche, petit-déjeuner, entrainements de tennis, diner mondain, et tout continuait ainsi. Chaque nouveau jour était semblable au précédent.
Puis un beau jour, tout allait basculer. Hécate, mise à l'écart, n'était guère au courant de ce que ses parents lui préparaient comme surprise. Et pour une surprise, ce n'était pas le genre qui n'aurait aucun impact sur sa vie. Elle qui demandait à longueur de journée à ses parents une petite soeur, elle allait être servie.
Un beau matin, alors que Hécate trainait dans son lit, une voix inconnue lui était parvenue aux oreilles. « Elle peut pas se taire celle-là » souffla-t'-elle. Au rez-de-chaussé, la discussion entre ses parents et la mystérieuse inconnue continuait de plus belle au grand désespoir de la fillette. « Hécate, descends je te prie ». Agacée par son tendre paternel, elle leva les yeux au ciel avant de descendre de son lit tout en marmonnant quelque chose d'incompréhensible mais certainement pas très approprié pour une fillette de son âge et de son rang. Elle enfila ses chaussons puis quitta sa chambre d'un pas las puis se mit à descendre les escaliers de marbre avec autant de grâce qu'un hippopotame. « Voici Bonnie, ta grande soeur » dit sa mère, un sourire radieux, la main posée sur l'épaule d'une fillette aux jolis cheveux blonds qui faisait pâlir d'envie Hécate. « Père, mère. Si je puis me permettre il y a erreur sur la marchandise. J'avais demandé une PETITE soeur, pas une GRANDE soeur.». C'était vrai quoi... Une grande soeur ça devait être chiant. Elle allait lui dicter sa conduite, elle voudrait jamais jouer au tennis avec elle, ni faire semblant de prendre le thé comme les anglais. Déçue et sans leur adresser un dernier regard, Hécate remonta les escaliers - un peu trop rapidement - et, dans sa précipitation, loupa la dernière marche. Sans même avoir eu le temps de comprendre ce qu'il se passait, elle s'était retrouvée la tête la première sur le palier. « J'ai rien du tout ! » puis elle claqua la porte de sa chambre, morte de honte de s'être ridiculisée devant celle qui venait de rejoindre la famille.

au gré des saisons, des décisions, je m'abandonne , Amsterdam 2005 - mai 2013

« Vas-y, monte, je monte la garde ! » La petite Hécate qui avait désormais neuf ans monta sur une chaise tandis que Bonnie montait la garde devant la porte de la cuisine. Au-dessus du placard se trouvait une assiette remplie de tartelettes au citron. La cadette prit les pâtisseries et partit en courant jusqu'à la chambre de son ainée. Des grands sourires illuminaient leur visage. « Si mère nous demande où les tartelettes sont passées, on accuse le chien d'accord ? » Bonnie hocha la tête en souriant, un gâteau déjà dans la bouche.
De toutes les personnes que Hécate pouvait connaitre du haut de ses neuf ans, Bonnie était la seule avec qui elle s'entendait. Il faut dire que la petite rousse avait son caractère bien a elle et qu'il était difficile de la supporter plus de quelques heures. Mais sa sœur semblait y parvenir et ce depuis qu'elle avait rejoint les Vermeer. Cela relevait de l'exploit. Tout semblait plus drôle avec Bonnie. Bien sûr, il arrivait que les deux filles se disputent mais tout s'arrangeait avant même que leur mère n'ait le temps de comprendre la raison de leurs chamailleries. Toutefois, même si Hécate aimait Bonnie aussi fort qu'on puisse aimer sa soeur, avec le temps, elle le montrait beaucoup moins voire plus du tout. L'amour qu'elle portait autrefois à sa soeur semblait se transformer peu à peu en jalousie maladive. Bonnie était belle. Bonnie était intelligente. Bonnie réussissait tout ce qu'elle entreprenait. Hécate, elle, avait l'impression de n'être bonne que dans un seul domaine: le tennis. Oh, la jeune fille excellait même. Elle avait su se faire un nom mais encore une fois, elle avait trouvé quelqu'un d'encore meilleur. A croire que le destin s'acharnait et que jamais elle serait la seule à briller.
(...)
Ariadna Nikolaïevna Sedzierska, un nom qui lui donnait envie de vomir. En plus de partager le même coach, Hécate devait partager avec elle l'admiration des gens qui s'intéressaient au tennis. Au début, la rousse s'en fichait quelque peu. Après tout, elles ne jouaient pas encore en pro. La petite rivalité entre les deux jeunes filles n'était pas bien méchante. Mais plus les années défilaient, plus les jeunes prodiges du tennis amélioraient leur jeu, plus leur rivalité s'intensifiait. Hécate en était arrivée au point qu'elle ne pouvait plus la supporter. Et puis tout se compliquait. Elle ressentait pour Ariadna quelque chose d'inexplicable qu'elle n'avait jamais ressenti auparavant. Elle en aurait bien parlé avec Bonnie, mais Bonnie n'aurait pas compris.

Les yeux dans le vide, Hécate observait le plafond un peu trop blanc de son immense chambre. Ça tournait un peu, parce qu’elle n’avait sûrement pas assez mangé pour ce qu’elle avait bu. Et les coups contre la porte retentissaient dans sa tête, ça résonnait et ça faisait terriblement mal. Elle avait envie de hurler sa rage, mais ses poumons manquaient d’air et elle se fit surprendre bloquée au milieu d’une atroce quinte de toux. Trop de nicotine, se mit-elle a penser en étouffant un rire. Hécate ferma les yeux et son cœur se mit a battre au rythme des coups contre le bois de la porte de sa chambre. Elle n’avait aucune envie de se lever ; ça faisait trois jours que c'était comme ça. Il faudrait bien, pourtant. Qu’elle aille manger un truc, soulager ses poumons en inspirant un air pur et bien plus sain que celui dans lequel elle baignait. Misérable poisson prêt à se noyer d’une seconde à l’autre.  Et, d’un seul grand coup, la porte finit par s’ouvrir, lui brûlant la rétine au passage ; ça faisait trois jours qu’elle n’avait pas vu la lumière de ce long mois de mai.
« Hécate, je t'ai pas entendu me dire de rentrer  mais… » Hécate pouvait voir dans les yeux de sa soeur l’étonnement de découvrir un lieu aussi… Ragoutant. Et tandis que Bonnie se mit a avancer doucement dans la pièce, Hécate finit par ouvrir des yeux rouges vifs sur elle, avant de lui dire d’une voix complètement brisée. « J'ai pas envie de parler Bonnie. » Il ne lui avait pas fallu plus de cinq secondes pour comprendre sa présence. « Tu en es certaine ? On commence à être inquiets. Et puis regardes ce que je t'ai apporté. », fit-elle en tendant un plat de tartelettes au citron. Hécate se releva d’un seul grand coup. « Écoute vous êtes adorable mais je n'ai pas le coeur d'en manger.» Aujourd’hui elle n'avait pas envie de se disputer, ni de parler plus. Noyée sous un flot de reproches, elle n’était plus capable d’entendre sa soeur lui dire qu'il faudrait songer à s'entrainer ; elle n’en avait ni la force, ni l’envie, ni le courage. « Bonnie, j'ai pas envie de m'entrainer aujourd'hui, ni que tu me parles d'Ariadna des heures. Maintenant tu sors de ma chambre ou cette histoire se terminera rapidement. Je la mets dans un trou j’en ai pas pour une journée et après elle sera rayée de la surface de la terre et on en parlera plus. Mais j’ai la flemme, ça m’emmerde et tu m’emmerdes à me dire ce que je dois faire, alors casse-toi d’ici » Et Hécate ferma les yeux pour s’enfermer dans la quiétude la plus totale. Comme si ça lui suffisait, finalement. Un monde silencieux, calme, et vide de toute présence humaine. Mais avec un peu de tartelettes au citron, si possible.

Wimbledon Championships Londres juin 2013


Se jouant sur deux semaines, de la dernière semaine de juin à la première semaine de juillet, il est le point culminant de la très courte saison sur gazon. En effet, c'est actuellement le dernier tournoi du Grand Chelem et le dernier tournoi important à se jouer sur cette surface. Le jeu était serré mais il n’empêche qu'Ariadna le menait. Le premier set venait de se terminer. Il s'était fait en 7 jeux. Le "tie-break" devait les départager. Ariadna devait arriver à 7 points pour remporter le set, à condition qu'elle ait 2 points d'avance face à Hécate. Et le jeu s'était poursuivit jusqu'à ce que cette avance soit obtenue. 7-5 au premier set. Hécate savait bien qu'elle échouerait une fois encore. C'était comme ça.
Sa cuisse la faisait atrocement souffrir, la fin du match était proche. Elle le savait, chaque muscle de son corps la torturait comme si tout allait lâcher, maintenant. Il ne fallait pas. Pas encore. Pas une nouvelle défaite. S'en était trop, elle devait se ressaisir. Renverser la tendance. Gagner ce set. Gagner le match. Il en allait de sa vie. Elle adressa un regard noir à son adversaire de toujours. 5-4. Foutu pour foutu, autant que ses muscles lâchent maintenant.
Hécate s'apprêtait à renvoyer la balle quand, d'un coup, une douleur lancinante la frappa net. Sa raquette tomba au sol et ses genoux vint la rejoindre la seconde suivante. C'était terminé, elle le savait. Un cri de douleur vint déchirer l'air. « Jeu, set et match .»

en quelle saison reverrai-je le clos de ma pauvre maison Los Angeles 2015

« Beaucoup de repos et de la kinésithérapie assez rapidement pour que la cicatrice de la déchirure soit étirée avec des exercices spécifiques.» Voilà, il était là le résultat de tant d'années d'entraînement. Hécate n'était plus que l'ombre d'elle-même. Bonnie l'avait abandonnée pour sa carrière, Ariadna avait eu le temps de perfectionner son jeu et elle, où en était-elle ? Au point mort. Elle errait tel un fantôme dans les longs couloirs de la demeure familiale. Elle croyait presque entendre le rire de Bonnie parfois. Au début, elle s'était sentie trahie par sa soeur mais n'aurait-elle pas fait la même chose si sa carrière en dépendait ? Probablement que si. Bonnie lui manquait comme les étoiles manquent à la lune.
Cela faisait deux ans que Hécate avait perdu à Winbledon, huit mois que Bonnie était partie pour Los Angeles et trois que la jolie rousse songeait a rejoindre sa soeur. Ses parents, malgré son jeune âge, n'y voyaient pas d'inconvénients. Surtout son père qui voulait à tout prix que sa progéniture fasse quelque chose de sa vie. Il l'avait toujours soutenu pour le tennis. C'était même lui qui lui avait fait découvrir ce sport. Sa décision était prise, elle allait renverser la tendance à coups de raquette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bonnie A-H. Vermeer
Messages : 542
Date d'inscription : 28/11/2014
Pseudo : NarglesQueen
Célébrité : Jennifer Lawrence
Crédit : tearsflight (avatar) blondie (crackships).


Emploi : Actress known as the new Lara Croft, fencer.
love out loud : in a fake relationship with her best friend, cuz why not.

Dim 31 Mai - 20:56
Ma petite sœur d'amour . Bienvenue . Puis Ariadna sera bientôt de retour pour ton plus grand plaisir

_________________

love is a laserquest

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dawn J. Baker
Messages : 599
Date d'inscription : 20/10/2014
Célébrité : Emma Stone
Crédit : fassylover & tumblr


Emploi : peintre, co-propriétaire du MOCA
love out loud : Won't you help me be on my way? So I can set me free.

Dim 31 Mai - 21:06
Ouuuuuuuuuuuuh
Bienvenue parmi nous, j'ai très très hâte de te lire.
Et le nom au complet qui claque quoi

_________________

Addicted To A Memory.
We are, we are revolving chemistry. Love has taken us as far as we can reach, but I can't leave. Holding on to what we used to be. We are, we are in-love enemies. We are sentimental slaves on broken knees. We're on empty. We were, we were one identity. We. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dawnattelo.tumblr.com/
avatar
Owen O'Ceallaigh
Messages : 1568
Date d'inscription : 03/11/2014
Pseudo : Elina
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédit : freckles sloth & tumblr


Emploi : Editeur dans une grande maison d'édition basée à New York, HarperCollins
love out loud : Marié mais c'est compliqué

Dim 31 Mai - 21:06
Bienvenue

_________________
Pris à son propre jeu ▵
©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lachlan Phillips
Messages : 887
Date d'inscription : 14/05/2015
Pseudo : hobbes & chuck
Célébrité : Brody.
Crédit : silkstocking

Emploi : Sous-chef ; co-créateur du restaurant clandestin Maverick.
love out loud : heart skipped a beat.

Dim 31 Mai - 21:07


Bienvenue







_________________
You took me in gave me something to believe in. That big old smile is all you wore. Girl you make me want to feel. Things I never felt before. Girl you make me want to feel. Did I say I'm just a boy. Did I say I'm just a boy. You can hold me to that♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hecate A. Vermeer
Messages : 314
Date d'inscription : 31/05/2015
Pseudo : _edwrdelric
Célébrité : sophie turner
Crédit : blondie et _edwrdelric (crackships)


Emploi : tenniswoman en début de carrière professionnelle & maitre pokémon à ses heures perdues
love out loud : so magical, soft skin, red lips, so kissable

Dim 31 Mai - 21:14
QUE DE BEAU MONDE ICI Merci beaucoup  
(Bobo) J'ai hâte de la retrouver :uhu:
(Dawn) STOOOOONE meeeerci belle rousse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Dim 31 Mai - 21:18
Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Dim 31 Mai - 22:01
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
N. Victoria Doland
Messages : 256
Date d'inscription : 04/02/2015
Célébrité : Emily Blunt.
Crédit : ©schizophrenic & gif by tumblr.


Emploi : Rédactrice en chef de la division californienne du magasine de mode international, Vogue.
love out loud : Fucked Up.

Lun 1 Juin - 16:20
Bienvenue parmi nous

_________________
I want my life so bad
I've got thick skin and an elastic heart but your blade it might be too sharp. I'm like a rubberband until you pull too hard. I may snap and I move fast but you won't see me fall apart. © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hecate A. Vermeer
Messages : 314
Date d'inscription : 31/05/2015
Pseudo : _edwrdelric
Célébrité : sophie turner
Crédit : blondie et _edwrdelric (crackships)


Emploi : tenniswoman en début de carrière professionnelle & maitre pokémon à ses heures perdues
love out loud : so magical, soft skin, red lips, so kissable

Lun 1 Juin - 17:26
Merci les filles

_________________
    every challenge along the way. with courage I will face, I will battle every day to claim my rightful place. come with me, the time is right, there's no better team. arm in arm we'll win the fight ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Lun 1 Juin - 21:10
vive GoT bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Lun 1 Juin - 21:20
Bienvenue dans le coin jolie demoiselle ! Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hecate A. Vermeer
Messages : 314
Date d'inscription : 31/05/2015
Pseudo : _edwrdelric
Célébrité : sophie turner
Crédit : blondie et _edwrdelric (crackships)


Emploi : tenniswoman en début de carrière professionnelle & maitre pokémon à ses heures perdues
love out loud : so magical, soft skin, red lips, so kissable

Mar 2 Juin - 11:35
(Ava) ouuuuui Je vois Andrew sur ton gif de profil, je suis pas très d'accord avec ça ahah Arrow & merci
(Charleston) merci belle brune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parker H. Bernstein
Messages : 2273
Date d'inscription : 13/10/2014
Pseudo : morrow.
Célébrité : James Franco.
Crédit : shiya

Emploi : Photographe, directeur artistique chez YOLO le magazine de mode tout beau tout neuf et joyau intermittent du corps enseignant de LMU.
love out loud : human filth, sick.

Mer 3 Juin - 12:22
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Isla L. Hamilton
Messages : 1212
Date d'inscription : 13/10/2014
Célébrité : Zooey Deschanel
Crédit : Melaaniee & tumblr


Emploi : Rédactrice en chef de YOLO.
love out loud : Soulmates only exist in the Hallmark aisle of Duane Reade Drugs.

Mer 3 Juin - 15:42
Bienvenue pour vraiiiiiiii cette fois-ci

v.  Validation


CONGRATULATIONS !

YOU'RE ONE OF US ! Cheers ! Tu as passé l'étape de la présentation, tu nous as annoncé la couleur avec ton personnage et le RP s'ouvre à toi. Cependant, il te reste quelques petites choses à faire, encore.
RECENSER TON AVATAR est la première étape, car il y a une vieille dans le STAFF, sa mémoire lui joue des tours et elle serait capable de t'oublier, shame on her. Bref, mémé n'aura aucune excuse comme ça.
▲ Ensuite, il faut un entourage à ton personnage, à moins que tu aimes la solitude, mais hé, ça serait embêtant pour jouer. Aussi, il te faut faire une FICHE DE LIENS. Ou tu peux lui créer des amis aussi, en allant pondre un ou plusieurs SCÉNARIOS. Sans oublier que tu peux imaginer un LOGEMENT pour que ton personnage ait un toit au-dessus de la tête.
▲ Ah, et tu peux enfin TE LÂCHER DANS LE FLOOD !


_________________


« Strike a pose. »
When all else fails and you long to be, something better than you are today. I know a place where you can get away. It's called a dance floor, and here's what it's for. Ladies with an attitude. Fellows that were in the mood. Don't just stand there, let's get to it. Strike a pose, there's nothing to it. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youobviouslylackoriginalitymag.tumblr.com/
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID :: Les validés
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arielle Queen, des années plus tard...
» Peace and Love, mon frère [qui veut]
» lee ◊ don't be a drag, just be a queen
» Barbie Fashion Queen contre Barbie Geek [Swann et quelques moldus]
» Elias Nirvana Blackburn ◄ Peace of dream