:: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID :: Les validés
Même si ton cœur a l'âme en peine, il faut y croire quand même {Riley}
avatar
A. Riley Miller
Messages : 76
Date d'inscription : 12/07/2015
Pseudo : Priss.
Célébrité : Emily Bett Rickards
Crédit : Angie


Emploi : Zoologiste.
love out loud : Les sentiments ça craint !

Dim 12 Juil - 20:52
Riley
   Aleah
   Miller
Ne me promet pas la lune et ses étoiles si tu n'es même pas capable de nous transporter sur un petit nuage.
i.  identité
» nom complet
Riley Aleah MILLER
» Date de naissance
3 octobre 1985 (29 ans)
» Lieu d'origine
Los Angeles, américaine je suppose, je ferais des recherches plus tard et je vous dirais ça !
» Profession
Zoologiste. Les Animaux sont mon dada !
» Orientation sexuelle
Hétérosexuelle. Mais j'hésite à changer de camp, les hommes font trop mal.
» Situation amoureuse
Désespérément amoureuse d'un Justyn trop trouillard, mais je me soigne c'est promis.
» Groupe : Los angeles stars » Avatar : Emily Bett Rickards » Crédit : Gentle Heart
ii.  personnage
Et t'as des habitudes, des manies ? Bonnes ou mauvaises, on veut tout savoir. Alors déballe ton sac.
Riley c'est le genre de fille totalement paradoxale, un jour elle est amorphe chez elle, à glander et le lendemain elle est toute folle à faire tout un tas de choses physique. Elle n'était pas comme ça avant, avant avec Justyn, elle était posée et calme. Mais quand il a brisé leur routine, elle aussi a été brisé, et elle a changé de tempérament. ~ Elle ne supporte pas la routine, elle ne la supporte plus. Si bien qu'elle s'évertue à ce que chaque jour soit différent du premier. ~ Les animaux sont sa vie, elle est zoologiste, et elle étudie plus les félins, bien qu'elle accepte toutes les missions qu'on lui propose. ~ C'est l'arche de noé chez elle, elle a deux chiens ( Mara et Donna, des bergers allemands qui ne la quitte jamais ) , deux chats, deux chevaux, des oiseaux, des poissons, des rongeurs et même des reptiles. Ces animaux c'est sa vie. ~ Elle ne commence jamais sa journée sans son footing matinale en compagnie de Mara/Donna et sans son starbucks quotidien ( Un chocolat/Muffin). C'était un de ses anciens rituels d'avec Justyn, un qu'elle n'a pu se résoudre à abandonner. ~ C'est une gourmande et une très bonne cuisinière. ~ Elle aime rencontrer de nouvelle personne, mais elle ne parvient plus à aimer depuis Justyn, elle a trop peur qu'on lui brise le cœur à nouveau. ~ Cependant un homme tente en vain de séduire la belle, et il se pourrait qu'il y arrive, même si dans son cœur Justyn garde la première place. ~ Elle n'a jamais compris pourquoi il l'a abandonné de la sorte, et s'est promis de ne jamais lui pardonner, même si elle sait qu'elle céderait s'il revient. ~ Cependant, elle espère qu'il est heureux d'où il est et qu'il ne l'a jamais oublié. ~ Elle a un sens de l'ordre irréprochable, elle n'aime pas le bazar et souhaite que tout soit en ordre. C'est une toc-qué de la symétrie. ~ Grâce à son travail, elle a déjà fait le tour du monde, mais son point d'ancrage c'est ici, à Los Angeles.
Un rêve ?
Un rêve ? Le rêve se résume en quelques points : Justyn, une grande maison, des enfants et des animaux partout. De l'amour, de la paix et de l'harmonie dans cet endroit qui lui serait être son refuge. Elle rêve d'une vie magnifique en compagnie de l'homme de sa vie et où tout ce qu'elle chérit dans ce monde se retrouve en ces lieux. Elle en rêve encore aujourd'hui mais en secret. Elle est orpheline, elle n'a connue que très peu la stabilité et s'est toujours battue pour l'avoir, cependant la vie lui a joué des tours. Mais elle y croit et sait qu'un jour, elle aura droit au bonheur aussi.
Une phobie ?
Finir sa vie seule. Elle n'a connue que ça : l'abandon. A la naissance sa mère l'a abandonné. Elle a finit en orphelinat, à essayer mainte et mainte famille d'accueil mais ça n'a jamais marché. Puis y'a eu Justyn, pendant cinq belles années, qui lui aussi l'a abandonné. Elle se croit maudite, et elle a peur. Peur de finir seule. Sa hantise la plus profonde. Et si on veut être plus léger, elle a la phobie des araignées, elle hurle dès qu'elle en voit une et elle pleure comme une enfant.  
Hey, on est à Hollywood après tout, et puis, ça restera entre nous... C'est qui ton celebrity crush ? Je vous dirais Jamie Campbell Bower, ce gars m'attire inexorablement !
iii.  IRL
» Pseudo et Prénom : Précylia
» Age : 22 ans
» Localisation : De la région centre.
» Comment as-tu découvert STFU ? Hum grâce à une pub sur FB Razz
» Taux de présence : 5/7 en moyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Riley Miller
Messages : 76
Date d'inscription : 12/07/2015
Pseudo : Priss.
Célébrité : Emily Bett Rickards
Crédit : Angie


Emploi : Zoologiste.
love out loud : Les sentiments ça craint !

Dim 12 Juil - 20:52
iv.  Histoire
Le passé fait mal, le passé fait du bien. C'est mal je sais, de vivre dans le passé ça empêche d'avancer. Mais je n'arrive pas à l'oublier.


Ce n'est pas comment l'on nait qui compte, c'est ce qu'on fait de notre vie.



Vous pourriez avoir de la peine, de la pitié envers moi. Vous pourriez vous dire : « La pauvre, elle est née et on l’a abandonné. ». Et ben, ravalez votre pitié, j’en ai pas besoin. Je n’ai certes pas eu de chance, un accouchement sous X suivit d’un placement en orphelinat. Mais je pars du principe que ma vie était écrite ainsi, et je ne regrette rien. Je n’ai pas eu une enfance idyllique ici à Los Angeles, j’ai connu beaucoup de familles d’accueil, des placements ratés et des pleurs, mais je n’ai jamais renoncé au bonheur pour autant, car j’ai tout de même vécut de beaux moments. Je suis passée par des phases différentes, d’abord la petite fille pleine de vie. Qui joue avec ses amis orphelins, espérant secrètement qu’un couple l’adopterait. Depuis toute petite j’ai été passionné par le dessin mais aussi les animaux peuplant ce monde. Je dévorais des livres entiers consacrés aux animaux et à la faune terrestre, les dessinant tour à tour, m’imaginant un jour les voir de plus près. J’étais déjà pleine d’imagination et rêveuse, je croyais en la beauté de ce monde. Mais les années ont passés et la puberté a mis sa graine galère en jeu. J’ai eu ma phase rebelle, gothique aux cheveux noirs, se croyant au-dessus des lois, insultant le monde de ma colère. Mauvaise élève et perturbatrice, j’ai essuyé des remontrances et des échecs. Pour mes professeurs j’étais un échec ambulants, c’était différent pour mes éducateurs, ils ont toujours cru en moi, ils savaient que ce n’était qu’une mauvaise passe et ils ont eu raison. J’ai repris pied, et j’ai renoué avec mes passions d’avant, le dessin et les animaux, me destinant à la zoologie. Adieu la black attitude, bonjour la blondeur intelligente. A 18 ans, l’orphelinat a décrété que j’étais en mesure de me débrouiller seule, alors ils m’ont mise à la porte. Mon baluchon sur le dos, de l’argent en poche, je suis partie affrontée le monde et j’étais prête à en découdre avec lui. J’ai cumulé plusieurs emplois en simultané pour pouvoir m’offrir un toit, et les études que je voulais, et je n’ai jamais renoncé à mon envie de devenir zoologiste, malgré les sacrifices que j’ai dû faire. Mais j’ai réussi, je me suis payé les études voulues, j’avais une vie correcte et je pouvais enfin m’amuser et vivre la vie que j’avais toujours souhaitée. Je me croyais complète et pleinement heureuse, jusqu’à ce soir si particulier. Ce genre de soirée qui reste gravé dans une vie, cette rencontre qui bouleverse une vie.  La mienne s’appelle Justyn, et à jamais il sera en moi.

 Il y a des êtres dont c'est le destin de se croiser, où qu'ils soient, où qu'ils aillent. Puis un jour, ils se rencontrent.



Un soir habituel dans une vie d’étudiante, une soirée au bar du coin pour fêter la fin des partiels et probablement la réussite d’un diplôme. Je m’entendais avec tout le monde, sans mal, je n’avais jamais réellement eu du mal à m’intégrer aux autres, j’étais d’un naturel sociable malgré mon côté solitaire et travailleuse. Cependant ce soir-là, je n’avais pas tellement envie d’être avec les autres, je m’étais donc mise à l’écart pour cogiter sur mon avenir et ce que j’allais faire de ce diplôme tant attendue. Un verre de mojito à la main, je m’apprêtais à partir quand un homme vint à ma rencontre, pour me faire des avances. Je me retournais et vit qu’il avait le profil du jeune se croyant être un dieu, probablement riche et célibataire, collectionnant les filles pour impressionner les autres mais qui dans le fond souffrant d’un mal certain. Il me voulait dans son lit c’était certain, mais je n’allais pas l’enfoncer qu’un peu plus, et au contraire lui faire la fière chandelle de m’en aller. Je ne le laissais même pas terminée que je me levais et lui disait : « Je vais partir et te laisser seul afin que tu puisses te rendre compte que tu es malheureux. ». Il se figeait, ne s’attendant à tout sauf à ça. Je payais mon verre puis partais laissant le bel homme à son malheur. Je savais ce qui m’attendait par la suite, mais pour ma part, je n’avais pas prévu à ce qu’il me rattrape de la sorte, vu de la manière dont je l’avais mouché : « Excuses moi, mais qu'est-ce qui te fait dire que je suis malheureux ? ». Je me retournais face à lui, et lui disait clairement : « Il suffit de te regarder. ». Cela se voyait comme le nez en plein milieu de la figure, il était malheureux comme les pierres, et le plus triste est qu’il ne s’en rendait même pas compte. « Alors, tu as besoin de lunette, je suis un homme libre, qui peut profiter de la vie comme bon lui semble, qui contrairement à ce que tu pourrais penser plais aux femmes et qui n'a absolument aucun problème d'argent, en quoi ma vie est malheureuse ? »  Des lunettes, j’en avais déjà sur le nez et lui Il se contentait de répondre ces phrases bateaux que disait tous les fils à papa et c’était triste à en mourir. Il était prisonnier de sa cage doré et il avait réellement besoin qu’on lui rappelle ce qu’est la vraie liberté : aimer. Je savais que je n’étais pas tendre avec un inconnu, mais je n’aimais pas les gens qui se voilent la face, et lui avait quelque chose qui me poussait à l’aider : « Parce que tu crois vraiment que vivre avec l'argent de papa et maman fait de toi un homme libre qui plait aux femmes ? Oui effectivement tu as une bonne gueule, mais je n'appelle pas ça être heureux. ». Après ses paroles, je lui avais adressé un regard bienveillant et était partie sans demander mon reste, espérant que mes mots auraient un impact sur lui et qu’il lui ferait prendre conscience de sa vie. Et il a tout changé, sa vie et la mienne par la même occasion. Il m’a retrouvé, m’a cherché, et il n’est plus jamais reparti. J’avais changé sa vie, et il allait inexorablement changer la mienne. Je me suis rapidement attachée à lui, je l’ai aussi vite aimé. Il n’était pas l’homme que j’avais connu à cette soirée, il était quelqu’un de foncièrement bon et aimant. Un homme, un vrai. Et j’avais ainsi espéré qu’il serait celui qui ne m’abandonnerait plus jamais.
On se rend compte à quel point on aime qu'une fois qu'on l'a perdu.



Je vivais un soupçon d’éternité à ses côtés, une année puis deux, trois, quatre et cinq… Je croyais en notre couple, et je me complaisais dans notre vie en duo, m’autorisant même à rêver d’avenir. Je m’étais trouvé un petit boulot pépère à la réserve locale de Los Angeles, ayant renoncé à toute évasion dans le monde pour Justyn, et je ne regrettais rien. Je vivais un parfait conte de fée, et j’y croyais à notre bonheur. Lui était dans la police et venait d’être promu Lieutenant. J’étais fière de ce qu’il devenait, même s’il devenait étrange, comme en proie à une violente remise en question. Je le connaissais, et même s’il ne me disait rien, je savais que quelque chose ne tournait pas rond. J’espérais juste qu’il ne prendrait pas de mauvaises décisions sur un coup de tête, comme il savait si bien faire. J’avais un mauvais pressentiment, mais je le taisais pour le laisser prendre ses décisions. Et il prit sa décision, une mission de plusieurs mois, à l’autre bout du pays, sans moi. Je le pris mal au début, puis je me mettais en tête qu’il me reviendrait et que ça ne durerait pas, c’était une passade, connaissant mon passé, jamais il ne m’abandonnerait. Alors je l’ai laissé partir, sans jamais cesser de l’aimer durant tout ce temps. L’attente de son retour fut insurmontable, je ne cessais de tourner en rond. Je sentais que quelque chose n’allait pas et son employeur refusait de m’en dire la raison. J’en avais perdu le gout de mon métier, ma vie me semblait fade. Et j’étais sur le point de craquer. Il était ma raison d’être et je me refusais de le perdre lui aussi. Et le jour où j’ai voulu aller casser la gueule à l’employeur de Justyn – oui j’ai voulu faire ça ! – Il est revenu dans ma vie. Soulagée, je croyais l’avoir retrouvé, mais il n’était plus. Les mois qui passèrent fut les pires de toute ma vie, il n’était que l’ombre de lui-même, ne parvenant même plus à dormir ou manger. Je me demandais même s’il parvenait à m’aimer encore. Mais j’essayais d’y croire, de me battre avec lui, de l’aider du mieux que je pouvais. J’y croyais, jusqu’au jour où il descendait sa valise et ouvrait la porte d’entrée : « JD ça ne va pas ? ». J’avais peur de ce qu’il s’apprêtait à faire, peur du point de non-retour qu’il s’apprêtait à prendre, j’espérais qu’il ne le ferait pas. « Non… Si je reste à Los-Angeles, je vais devenir fou. ». Il voulait partir, très bien, j’allais tout quitter pour lui, et rester à ses côtés, il avait besoin de moi. « Laisses-moi cinq minutes et je vi… ». Il me coupait la parole, et mit fin à notre vie à deux, à ma vie tout entièrement bâtit autour de lui. « Riley… Je ne peux pas te demander de quitter ta vie et… J’ai besoin de me retrouver. ». Il prit sa valise et claquait la porte. Brisant ainsi l’intégralité d’une vie que j’adorais, d’un amour qui me rendait plus forte. En partant, il avait tout emporté. Me brisant définitivement, c’était l’ultime abandon. Celui de trop. Les étapes du deuil je les ai toutes faites. Perdre quelqu’un qu’on aime plus que soi-même est encore pire que la mort elle-même. Je fus d’abord sous le choc, je n’y ai pas cru. C’était un rêve et j’allais me réveillé. Puis les jours ont passés et il n’est pas revenu. Puis la colère a fait son apparition. Je l’ai pleuré, j’ai tout cassé dans la maison, de rage, ne voulant pas qu’il m’abandonne. Vient après le marchandage et les messages laissés sur un répondeur inactifs, lui promettant monts et merveilles s’il me revenait. Puis vient la dépression et cette peine qui m’a envahi. Plus le goût de vivre, les larmes coulant à flot, et le moindre geste me le rappelant, comme la lumière reflétant son côté du lit. J’ai mis une année à me reconstruire sans lui. Et voilà dernière étape : L’acceptation. Il est parti et il ne reviendra jamais. Et même si ça fait toujours mal, je l’ai accepté.
Je t'aime plus qu'hier mais moins que demain.



J’ai accepté. Accepté la fin de notre histoire. Mais je ne lui pardonnerais jamais. En partant, il a mis fin à mes idéaux et à mes projets de vie. Et à son départ je me suis promise de ne plus laissé un homme dicté ma vie. Je n’ai plus aimé après lui. Du moins je ne me suis plus attachée. Adieu la routine, bonjour l’inattendue. Je me suis évertuée à faire de chaque jour une journée différente. D’abord j’ai changé de vie, j’ai quitté mon boulot pépère pour faire des missions zoologique internationales, j’ai ainsi fait le tour du monde à la découverte d’animaux incroyable. Je les dessine, les découvre dans leurs habitats naturels. Je crois qu’en fait c’est ce boulot qui m’a aidé à tenir le coup. J’ai quitté notre appartement pour une maison en bord de ville, loin de la population. Je me suis donnée corps et âme à des missions animalières comme la SPA. C’est grâce à ça que j’ai adopté mes deux chiens : Mara et Donna, deux chiennes abandonnés par leur maître alors qu’elles n’étaient que des bébés. Depuis l’abandon de Justyn, j’ai comblé mon manque affectif en prenant soin d’animaux blessés ou abandonnés et en leur offrant un refuge. La maison est devenue une vraie arche de Noé et ce n’est pas pour me déplaire. Les animaux sont loyaux, pas comme les hommes et ils sont mon refuge quand tout va mal. J’ai changé ma vie du tout au tout, même si je cuisine toujours autant, je me suis mise au sport et je suis active. Ma vie d’avant n’est plus car elle me fait trop penser à Justyn. Il est toujours et restera dans mon cœur, mais je ne crois plus à l’amour et aux hommes. J’ai gardé mon côté joviale et sociable, j’aime toujours rencontrer d’autres personnes. Et c’est ainsi que j’ai fait la rencontre d’Hunter, un ami pour moi, plus pour lui, je le sais. Il veut me faire croire de nouveau en l’amour, mais je le refuse, le repousse, ne voulant plus d’un homme dans ma vie et dans mon cœur. J’aime passer du temps avec lui, mais je ne veux rien qui m’engage en quoi que ce soit. Lui veux plus, et il me l’a dit, et s’est mis en tête de me faire changer d’avis. Sauf qu’il ignore que je suis bien plus têtue que n’importe qui, et que dans le fond, le seul homme que j’aimerais sera Justyn, et ça pour l’éternité. Je le lui ai promis et je ne compte pas revenir sur ma promesse même si lui n’a pas tenu la sienne.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Justyn D. Robbins
Messages : 173
Date d'inscription : 11/07/2015
Pseudo : L-odie
Célébrité : Stephen Amell
Crédit : .TRUST ISSUES


Emploi : Lieutenant Los Angeles Police Department
love out loud : La mort n’est qu’un jeu comparée à l’amour

Dim 12 Juil - 22:01
Bienvenue parmi nous
Encore une fois merci de tenter mon scénario
Tout comme je te l'ai déjà dis par MP, une autre personne tente le personnage de Riley et je préfère prévenir

Si tu as la moindre question n'hésites surtout pas je te répondrais avec un immense plaisir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Dim 12 Juil - 23:36
Bienvenuuue
L'autre Riley ayant terminé sa fiche, tu as trois jours pour finir la tienne, bon couraage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chloe H. Cooper
Messages : 186
Date d'inscription : 04/07/2015
Pseudo : betty
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédit : Shiya & tumblr


Emploi : game designer
love out loud : Huh, nope.

Lun 13 Juil - 3:11
Bienvenue & bonne chance!

_________________
    Fell in the Sun.

    Shine like a second at the Sun, but it's too hot. Don't matter where you're from, lose your cool now. Even though when times got difficult, she kept on slangin'. Servin' nothin' and not the regular unleaded or the mid, we got the pack. We extra-terrestrial, extraordinary in the center of your solar system, shinin' on the daily. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hecate A. Vermeer
Messages : 314
Date d'inscription : 31/05/2015
Pseudo : _edwrdelric
Célébrité : sophie turner
Crédit : blondie et _edwrdelric (crackships)


Emploi : tenniswoman en début de carrière professionnelle & maitre pokémon à ses heures perdues
love out loud : so magical, soft skin, red lips, so kissable

Lun 13 Juil - 12:37
le rêve d'une vie, c'est l'aaaamour
Bienvenue :uhu:

_________________
    every challenge along the way. with courage I will face, I will battle every day to claim my rightful place. come with me, the time is right, there's no better team. arm in arm we'll win the fight ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parker H. Bernstein
Messages : 2273
Date d'inscription : 13/10/2014
Pseudo : morrow.
Célébrité : James Franco.
Crédit : shiya

Emploi : Photographe, directeur artistique chez YOLO le magazine de mode tout beau tout neuf et joyau intermittent du corps enseignant de LMU.
love out loud : human filth, sick.

Lun 13 Juil - 15:51
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Owen O'Ceallaigh
Messages : 1568
Date d'inscription : 03/11/2014
Pseudo : Elina
Célébrité : Colin O'Donoghue
Crédit : freckles sloth & tumblr


Emploi : Editeur dans une grande maison d'édition basée à New York, HarperCollins
love out loud : Marié mais c'est compliqué

Lun 13 Juil - 16:05
Bienvenue

_________________
Pris à son propre jeu ▵
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bonnie A-H. Vermeer
Messages : 542
Date d'inscription : 28/11/2014
Pseudo : NarglesQueen
Célébrité : Jennifer Lawrence
Crédit : tearsflight (avatar) blondie (crackships).


Emploi : Actress known as the new Lara Croft, fencer.
love out loud : in a fake relationship with her best friend, cuz why not.

Lun 13 Juil - 16:27
Bienvenue !

_________________

love is a laserquest

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Riley Miller
Messages : 76
Date d'inscription : 12/07/2015
Pseudo : Priss.
Célébrité : Emily Bett Rickards
Crédit : Angie


Emploi : Zoologiste.
love out loud : Les sentiments ça craint !

Mar 14 Juil - 16:14
Justyn
Promis je n'ai pas hésité

Merci Chloé, Hecate, Parker, Owen et Bonnie de votre accueil

J'ai terminé ma fiche Ashleigh, y'a plus qu'à

_________________
+ THE HEART WANTS WHAT IT WANTS.
Tu veux que je te dise ? Non, je ne suis pas amoureuse. Tu vois c'est dit, ce n'est pas compliqué. Tu veux que je te dise aussi ? Non, dès que je te vois, je ne ressens plus rien. Voilà, c'est dit, maintenant tu as eu ce que tu voulais, tu peux continuer de vivre normalement et surtout ne t'inquiète pas pour moi je vais bien.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andy B. Hovington
Messages : 178
Date d'inscription : 08/07/2015
Célébrité : Imogen Poots
Crédit : cilia

Emploi : propriétaire d'un studio yoga/militante "pacifiste"
love out loud : this is fucked up bro

Mar 14 Juil - 16:32
Bienvenue Riley !
(tu dois signaler ta fiche pour qu'un admin passe te valider... Enfin si tu ne l'as pas encore fait, évidemment )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Riley Miller
Messages : 76
Date d'inscription : 12/07/2015
Pseudo : Priss.
Célébrité : Emily Bett Rickards
Crédit : Angie


Emploi : Zoologiste.
love out loud : Les sentiments ça craint !

Mar 14 Juil - 16:41
Merci Andy I love you
( C'était pas fait, merci de l'aiguillage )

_________________
+ THE HEART WANTS WHAT IT WANTS.
Tu veux que je te dise ? Non, je ne suis pas amoureuse. Tu vois c'est dit, ce n'est pas compliqué. Tu veux que je te dise aussi ? Non, dès que je te vois, je ne ressens plus rien. Voilà, c'est dit, maintenant tu as eu ce que tu voulais, tu peux continuer de vivre normalement et surtout ne t'inquiète pas pour moi je vais bien.©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Justyn D. Robbins
Messages : 173
Date d'inscription : 11/07/2015
Pseudo : L-odie
Célébrité : Stephen Amell
Crédit : .TRUST ISSUES


Emploi : Lieutenant Los Angeles Police Department
love out loud : La mort n’est qu’un jeu comparée à l’amour

Mar 14 Juil - 19:49
Le choix a été horriblement dur je dois bien l'avouer et après lecture et relecture des deux fiches il fallait bien que je prenne une décision pour savoir laquelle des deux va avoir le rôle de Riley

J'ai beaucoup aimé les deux fiches de présentations et les deux idées différentes de vie pour le personnage, mais je dois bien avouer que j'ai beaucoup apprécié ta façon d'écrire et ta vision du lien entre Riley et Justyn, donc je peux annoncer ici-même qu'entre les deux mon choix a été bien difficilement, mais si tu veux toujours de moi, je te choisis comme Riley

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Mar 14 Juil - 21:14
v. Validation


CONGRATULATIONS !

YOU'RE ONE OF US ! Cheers ! Tu as passé l'étape de la présentation, tu nous as annoncé la couleur avec ton personnage et le RP s'ouvre à toi. Cependant, il te reste quelques petites choses à faire, encore.
RECENSER TON AVATAR est la première étape, car il y a une vieille dans le STAFF, sa mémoire lui joue des tours et elle serait capable de t'oublier, shame on her. Bref, mémé n'aura aucune excuse comme ça.
▲ Ensuite, il faut un entourage à ton personnage, à moins que tu aimes la solitude, mais hé, ça serait embêtant pour jouer. Aussi, il te faut faire une FICHE DE LIENS. Ou tu peux lui créer des amis aussi, en allant pondre un ou plusieurs SCÉNARIOS. Sans oublier que tu peux imaginer un LOGEMENT pour que ton personnage ait un toit au-dessus de la tête.
▲ Ah, et tu peux enfin TE LÂCHER DANS LE FLOOD !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Show me your ID :: Les validés
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Modeliste : Titan Warhound