:: The sun is shining like you knew it would. :: Les scénarios
[M] ▲ JOSH HUTCHERSON - There are plenty of ways that you can hurt a man
avatar
Alan R. Wzyciski
Messages : 657
Date d'inscription : 07/11/2014
Pseudo : Mendax
Célébrité : Logan Lerman
Crédit : Mendax (avatar) & tumblr (gifs)

Emploi : Used student, kicked out and battered. Now full-time depressed and broken. Heroinomaniac trying to recover.
love out loud : This fire in my heart, since we were apart.

Lun 24 Nov - 21:37
Sawyer
Kane
Peterson
There are plenty of ways that you can hurt a man and bring him to the ground. You can beat him, you can cheat him, you can treat him bad and leave him when he's down
i.  identité
» nom complet
Sawyer Kane, Peterson
» Date de naissance
23 Novembre 1991 (23 ans)
» Lieu d'origine
New York, à Manhattan.
» Profession
Étudiant en Cinéma
» Orientation sexuelle
Bisexuel, mais il ne parvient pas à l'assumer et a bien du mal à s'y faire vu ce qu'il s'est passé avec et ce qu'il ressent pour Alan.
» Situation amoureuse
Seul et plus vraiment intéressé.
» Avatar : Josh Hutcherson, j’aime bien sa tronche. Mais si vous avez quelqu’un d’à peu près similaire ça colle aussi mais c'est plus négociable maintenant » Crédit : Mendax
ii.  histoire
+ Fils d’une mère au foyer et d’un père vendeur d’armes, il a été élevé dans le bon vieux cliché réactionnaire et conservateur du Christianisme.

+ Son père, un poil raciste et, violent a été un sacré modèle d’intimidation. Il n’a quasiment jamais osé suivre ses propres rêves pour faire plaisir à son père.

+ Avant le lycée, c’était le genre de gosse pas franchement intégré peu importe où il allait. C’est après s’être pris une sacrée raclé par son père en entrant en sa première année de Lycée et des entraînements forcés sur plusieurs semaines pendant l’été qu’il est devenu le cliché de l’élève qui fait du sport sa vocation. Lui, n’a jamais aimé ça mais bon. On ne peut pas vraiment dire non quand son père nous pète la gueule au moindre refus.

+ Il n’a jamais vraiment connu Alan, ils se sont mutuellement découverts dans des toilettes, mais à part ça, ni l’un ni l’autre ne se parlaient vraiment avant ça. Il avait juste une étrange envie de tester ça, peut-être juste pour décevoir son père, le blesser d’une façon ou d’une autre. En tout cas c’est allé très vite.

+ Même s’il était heureux de faire chier son paternel avec ça, parce que les rumeurs vont vite. Il a très vite regretté, parce qu’il a littéralement été conditionné à détester tout ce genre de choses par son père, mais aussi parce qu’il a très vite anticipé la dérouillée monumentale qui est venue après.

+ Il déteste sa mère plus que son père, parce qu’elle ne l’a jamais défendu. Elle a même à certains moments été du côté de celui-ci.

+ Pour couvrir toutes les rumeurs à son sujet il s’est mis à sortir avec une autre fille populaire. Ils sont restés ensembles jusqu’à la fin du lycée, si bien que tout le monde avait oublié ces histoires d’homosexualité dissimulée.

+ Après le lycée il a fugué, s’est démerdé pour quitter New York et a réussi à se construire loin de toute cette vie insupportable pour finalement emménager à Los Angeles, coupant au passage les ponts avec son père et sa mère.
iii.  liens

Alan R. Wzyciski – Premier Coup, pas vraiment ex ?
Sawyer et Alan, c’est bizarre. Ils se connaissaient de vue au lycée, Sawyer c’était The King des couloirs, genre le truc bien cliché d’une sitcom américaine, il était membre de l’équipe de foot et tout, sauf qu’il n’avait pas de copine pom-pom girl ; et puis un jour, il avait fait une bonne grosse connerie qui lui valut d’être convoqué dans le bureau d’une psychologue scolaire. Quand il est arrivé, Alan était déjà là, à attendre son tour ; pour une toute autre raison. Bon, tout le monde se doutait bien qu’il n’était pas du genre à aimer les belles femmes, y avait certaines rumeurs qui prétendaient qu’il était pédé, et sans vraiment les croire, Sawyer en avait bien conscience. On ne va pas se le cacher, Sawyer est un mec assez libre. Mais à ce point, il ne s’en doutait pas. Y a eu un truc, une impression de danger, de nécessité. Et puis de toute façon, qui allait le savoir ? Il s’est approché d’Alan et lui a marmonné quelque chose, d’un air très sérieux. Suffisamment pour convaincre l’autre garçon de le suivre et ils sont allés faire ça dans les chiottes à côté du bureau de la psychologue. Il avait toujours voulu essayer. Et avant ça, il en avait jamais eu l’occasion. Mais vu qu’il a été élevé dans un environnement assez puritain, il était honteux dès que c’était fini. Avant de quitter le lycée, il avait gardé ça secret. Mais avec la Fac et tout ça, il s’est dit que c’était le temps de s’assumer, loin de ses parents, loin de cet environnement toxique, et bah voilà. Il en est presque trop fier. Du moins, il essaie.
Charlie B.-Taylor - Le connard qui tourne trop autour d'Alan
Sawyer et Charlie se sont rencontrés lors d’une fête du nouvel an à l’Hinano, le fameux bar gay de la Playa del Rey. Charlie, comme toujours, était collé contre Alan et visiblement ça a dû déplaire au jeune homme, puisque ce qui a suivi fut très électrique et violent. Et même si Alan semble apprécier Sawyer – peut-être même trop au goût de Charlie —, il ne voit décidément pas ce qui peut lui plaire en lui. Charlie ne l’apprécie pas. À ses yeux, Sawyer est un salaud trop violent qui ferait mieux de rester à l’écart d’Alan. Parce que lui aussi sait user de ses poings si le Peterson continue d’être aussi entreprenant avec le garçon que Charlie aime et veut à ses côtés.
Max Brooke - Hate at first sight
Max et Sawyer ne s’apprécient pas vraiment, ils se sont rencontrés en soirée, durant laquelle Max dealait calmement à de jeunes étudiants en manque de cannabis. Il y a pourtant une sorte d’étrange inimitié qui les lie, comme si quelque chose de plus grave semblait se tenir en équilibre au-dessus d’eux, Sawyer n’a pas la moindre idée de ce dont il pourrait s’agir ; mais Max est loin d’être dupe. Il sait qu’il s’agit d’Alan. C’est toujours en rapport avec Alan, de toute façon. Le petit bonhomme a apporté tellement d’emmerdes avec lui une fois qu’il a commencé à devenir plus qu’un simple client avec lui, alors évidemment, ça ne le surprendrait pas.
Bonnie A-H. Vermeer - la fausse petite-amie
Sawyer et elle ont beaucoup de points en commun, et ils s'entendent à merveille. Mais avec tout ce qu'il se passe dans la vie du garçon, c'est difficile de se sentir bien ou même de supporter ce qu'on pourrait ressentir pour d'autres personnes. Et justement parce qu'il avait du mal à assumer publiquement ce qu'il ressentait, il a fini par proposer quelque chose à Bonnie. L'idée était de faire comme s'ils étaient en couple pour les aider à se dire qu'ils étaient normaux, et qu'ils n'avaient aucun problème au niveau de leur sexualité ; l'idée quelque peu gênante pour la jeune femme fut quand même adoptée et ils commencèrent à agir comme s'ils s'aimaient. Mais avec le temps qui passe, même si ça aidait en quelque sorte Sawyer à mieux s'accepter, c'est devenu de moins en moins agréable. Difficile à supporter, le faux-couple bat de l'aile.
Chloe H. Cooper - Childhood-Creep
Sawyer et Chloe se connaissent depuis longtemps, très longtemps, trop longtemps. Les étés de la famille Peterson en Caroline du Sud, les hivers des Cooper à NYC, chaque année, les parents – surtout les pères, l’un militaire l’autre revendeur d’armes, les deux bons potes depuis des lunes – se retrouvent et traînent leur marmaille respective. Les frères de Chloe s’entendent très bien avec le petit Sawyer et son torse bien bombé d’enfant voulant se prouver, alors que Chloe préfère s’éclipser, se cacher, ne pas suivre des délires qu’elle ne comprendrait assurément pas. Cory et Charles se chargent d’initier Sawyer à la bière quand ils le jugent assez vieux – ahem – mais surtout, ils lui font découvrir le merveilleux monde des filles, les belles, celles qu’on adore détailler des yeux, celles qui nous font baver, celles qui valent la peine qu’on ne se cache même pas quand on les reluque. Puis la vie fait qu’ils s’éloignent, que tout le monde s’éloigne. Sawyer et Chloe ne se revoient plus pendant des années, jusqu’à ce qu’un poste de réalisateur pour une bande-annonce de jeu vidéo s’ouvre à la boîte où la Cooper bosse. Sawyer l’ignore, se présente, entend le nom de Chloe être prononcé et s’étonne de la transformation, du changement énorme de la petite potelée qu’il connaissait d’avant. Chloe elle, a tellement tiré un trait sur son passé au profit de son avenir qu’elle bloque complètement lorsqu’il tente de lui rappeler qui il est. Elle bloque au point de croire qu’il veut plus, à la suivre, à tenter d’accrocher son regard, à vouloir lui parler, à l’inviter prendre un café. Il aura le boulot certes, mais Chloe restera toujours sur ses gardes, incapable de ressasser les souvenirs d’avant dont il fait parti.

_________________

Face stained in the ceiling. Why does it keep saying : "I don't have to see you right now" ? Digging like you can bury something that cannot die, or we could wash the dirt off our hands now ; keep it from living underground. Lazy summer goddess, you can tell our whole empire : "I don't have to see you right now"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alan R. Wzyciski
Messages : 657
Date d'inscription : 07/11/2014
Pseudo : Mendax
Célébrité : Logan Lerman
Crédit : Mendax (avatar) & tumblr (gifs)

Emploi : Used student, kicked out and battered. Now full-time depressed and broken. Heroinomaniac trying to recover.
love out loud : This fire in my heart, since we were apart.

Lun 24 Nov - 21:38
iv.  Mes exigences
Coucou Je sais jamais quoi mettre dans ces machins, alors ça va pas être très très glorieux dîtes-donc. En tout cas, ce coco j’l’aimais bien dans ma présentation et dans l’idée que je m’en faisais, et je trouvais ça dommage de le laisser juste comme un genre d’anecdote dans la vie d’Alan, alors j’le mets en scénario parce que tant qu’à faire, autant partager

NOM & PRENOMIl y a eu des RP, une progression et tout le tralala, donc c'est Sawyer Kane Peterson, et c'est fixé :uhu:

AVATARAvant c'était négociable, mais maintenant plus du tout vu qu'il y a déjà eu une progression et tout avec le tout premier Sawyer

RP J’suis pas super exigeant, mais j’aime bien les bons posts bien étoffés et bien larges. M’enfin, tant que c’est pas bourré de fautes et d’erreurs en tout genre, ça me conviendra quand même  

Voilà, voilààààà.    

RP terminés :
Premier RPDeuxième RPTroisième RP

Et puis si jamais lire ces trois ramassis de pavés effraie, je peux très bien résumer l'essentiel de ce qu'il s'y est passé. Faut pas flipper

_________________

Face stained in the ceiling. Why does it keep saying : "I don't have to see you right now" ? Digging like you can bury something that cannot die, or we could wash the dirt off our hands now ; keep it from living underground. Lazy summer goddess, you can tell our whole empire : "I don't have to see you right now"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 :: The sun is shining like you knew it would. :: Les scénarios
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [M] ▲ JOSH HUTCHERSON - There are plenty of ways that you can hurt a man
» Jonas Avery Talan ► Josh Hutcherson
» GABRIEL L. BLACKWOOD ► josh hutcherson.
» Karhel Gueï {OK}
» MAXANDRE ➺ where do we go from here.